Jeudi 22 Juin -     Karmsund    -59°22′N 05°17′E   -78.38mn/954.39 A

19:35

Ah! Journée de moteur. Grisaille, pluie, brouillard, vent de face de 5 à 7 noeuds du sud, sud-est. Partis à 6:00 ce matin de Bergen, la belle.

Un “near miss”, cet après-midi ! Comme j’allais prendre la barre pour que Claude aille à la toilette, alors qu’il secouait la fenêtre du Dodger, j’ai vu sortir un voilier  juste devant nous, sur notre babord très en avant et très proche! Nous nous sommes regardés à trente pieds ou moins! Ouf! Il semblait nous avoir croisés, venant de notre tribord! Il était donc en droit de passage, et  ça a passé très proche d’une collision! Claude ne l’avait pas du tout vu venir, alors qu’il regarde constamment tout autour! Il faut dire que tout était blanc dehors : voilier blanc sans voile, avec la pluie, les fenêtres qui ruissellent, le ciel blanc sur la mer blanche en raison d’un petit peu de brouillard, juste pas assez pour le radar. Et l’autre bateau n’avait pas de AIS. On ne peut pas se fier au AIS, ce n’est pas tout le monde qui en a! Mais ce serait tellement securitaire! “Proper look out always!”,  comme dirait notre cours à répétition… Un accident est si vite arrivé. L’autre jour c’est moi qui ai dû ralentir pour céder mon droit de passage à un autre bateau qui ne me voyait pas du tout! Et pourtant, on s’entend, il y a de la place ici!

Soupe ce midi. J’ai fini la lecture de l’autre  roman d’Amélie, “La Formule de Dieu”, lecture pas très reposante discutant de physique et métaphysique… L’existence de Dieu ou pas! Cryptographie à la Da Vinci Code, supposément. Oui, le cryptographie lui ressemble, mais l’aventure policière pourrait être plus captivante s’il n’y avait pas tant d’explications de physique. Certes une bonne vulgarisation, mais longue un peu! Bref, pas lu aussi vite celui-là que la “La fille du train” en un jour! Digestion un peu ralentie! Et aussi étude et peaufinage de mes dernières journées, photos et journal de bord depuis le 20 juin!

Et là, je dois faire un souper! Avec le petit roulis! Adjø!

22:00 Nous venons d’ancrer après 78 milles nautiques, et nous n’avons pas encore soupé finalement. Brume. Trop de bateaux. Je m’en vais faire réchauffer le poisson d’avant hier, ça ira vite! La douche, pas certaine!

Minuit, on vient de terminer vaisselle, paperasse, téléphone à Michel, toilette à la débarbouillette, (pas de douche, trop de trouble ce soir!), préparation de la carte et du cadeau pour Frank (sur Frida) qui nous a tant aidés de toute sorte de façons pour organiser les périodes d’hivernisation à Tromsø ainsi que le “quai d’été” à Stavanger pour y laisser Andrée Anne Rachel, ainsi que plein d’autres conseils et même il avait jeté un coup d’œil sur Andrée Anne Rachel au printemps 2016 alors qu’il passait par Tromsø pour se rendre à Svalbard… Il nous avait envoyé une photo pour nous rassurer!

On visionne un autre épisode de Game of Thrones et dodo! Cadran à 8:00 pour demain matin!

Vendredi 23 Juin 2017 -Stavanger, Engoy Marina -58°58′N 05°43′E-29.2mn/983.59-Q

13:30 Nous sommes au près serré maintenant et à découvert! Une chance que j’ai terminé de rédiger mes cartes postales à poster aujourd’hui de Stavanger!

Cadran de 8:00 ce matin repoussé à 8:45, et finalement lever final vers 9:00!
Partis sous la pluie et peu de vent, déjeuner en route vers Stavanger… À environ 35 milles nautiques… Pas mal bien! À part la pluie et l’humidité froide!

1Approche de Stavanger

2Voilà la marina Engoy où nous nous rendons, à droite du pont rond, juste devant le voilier.

15:49
Arrivés à Stavanger à 15:00 après 29.2 milles nautiques, toujours sous la pluie, nous sommes maintenant amarrés au quai A4 (on pense que c’est A!) qui nous a été assigné par internet, organisé d’avance.  Petite marina d’entreposage, il n’y a malheureusement pas trop de services, surtout pas d’Internet, et de lavage, j’imagine! On verra s’il y a des douches… Il ne semble pas. Claude vient d’aller voir le gars du magasin qui “s’occupe” de la place, et c’est juste un magasin et des quais! Il y a au moins de l’électricité et de beaux quais. Malheureusement, ce magasin, pourtant dépositaire Volvo  Penta, n’a pas voulu reprendre les connections de tuyaux d’air neufs achetés en trop à Bodø, car il en a plein déjà! Belle réponse! S’il en a plein, c’est qu’il en vend! Enfin!

3Beaux quais à la marina Engoy de Stavanger

23:00
Bon! Vérifications du moteur, huile, strainer (filtre à eau du moteur qui nous avait déjà joué un mauvais tour il y a longtemps, alors on se souvient de le nettoyer régulièrement !)… Puis souper…Vaisselle terminée après avoir pris nos deux douches! On a encore de l’eau chaude! Mais pas pour longtemps! Elle ne chauffe que sur le moteur, et le moteur, eh bien, il est en vacances! Le bateau restera au quai environ huit semaines avant de reprendre la route à la Mi-Août pour une autre aventure de six ou sept semaines vers la sortie de la Norvège, pour aller passer l’hiver en Suède, dans la belle Stockholm! Aussi belle que Paris, sinon plus!

4Andrée Anne Rachel au repos pour huit semaines! Après 983.59 milles nautiques ou près de 2000 km dans les dernières six semaines!  Adjø!

Adjø

France

Web translation here

Mardi 20 Juin -  Veitre Eidsvik (Grunnesundet) -60°40.57′N 5°05.3′E-46.6mn/851.96-A

11:16 Et voilà! Partis ce matin de notre beau quai à  Askvoll depuis 07:00, après nous être levés à 0600 et avoir déjeuné avant de partir, tout de même! Le luxe! Il ne pleuvait pas alors et la mer était assez tranquille, peu de vent, puis du beau vent de travers à 10-15 noeuds de l’ouest, à peine du nord-ouest comme prévu. Et de la gîte qui m’a bercée un peu! Puis ça s’est calmé dans un passage intérieur, les vents sont to,bee de face à 5-7 noeuds…

J’ai recousu la moustiquaire du Dodger, la porte que l’on utilise souvent! Pas les premières réparations à ces même endroits! Il faudra rapporter cette pièce à l’automne pour changer le moustiquaire. Les autres semblent encore faire l’affaire, à part que les fermetures éclair  sont un peu figées par le sel marin et leur inactivité! Mettons qu’on n’avait pas besoin d’ouvrir les moustiquaires pour nous rafraîchir depuis plusieurs saisons, voguant dans des régions plutôt polaires!

Claude, tout en pilotant, a préparé l’attache décollée du dinghy en enlevant la colle séchée. Un travail de moine pic-bois! Nous n’avions pas la bonne colle l’autre fois, lors de la réparation de l’an dernier, alors qu’un bateau à Tromsø avait foncé sur notre dinghy suspendu, brisant du même coup deux grosses vis du davit!  Réparation qui n’a pas tenu et a cédé cette année! Maintenant,  nous aurons la bonne colle! Nous savons maintenant que le  dinghy n’est pas fait d’Hypalon comme on le croyait, mais bien de PVC comme me l’affirmait le vendeur cette année.  Il ne voulait absolument pas me vendre de la colle à Hypalon! J’étais très sceptique et  Claude ne le croyait pas non plus à mon retour.  Il voulait que je retourne la nouvelle colle PVC que je venais d’acheter  la veille de notre départ en mai pour Tromsø.  Et il ne me restait plus de temps! Donc je me suis mise à chercher sur internet en quoi était fait notre Zodiac Cadet 2001 grâce au pamphlet de Claude… Et ma recherche a confirmé que notre Zodiac est bel et bien fait de PVC et non d’Hypalon.  Et que ce PVC est du Strongan Duotex… Tout aussi résistant sinon plus que l’Hypalon. Le vendeur avait raison de me dire que ce n’était pas de la colle à Hypalon  que je devais acheter mais la colle à PVC qu’il m’a vendue! Ouf! J’ai évité un retour pour rien et une gaffe! Je manquais de temps pour aller faire 100 km aller-retour pour un tube de colle ma dernière journée “libre” avant le départ, déjà remplie d’une foule de commissions et de tâches à faire. Bref, il ne reste plus qu’à trouver une journée de soleil sans pluie pour que le dinghy soit bien sec avant de lui recoller en place l’attache pour l’arrimer au davit, le support qui le tient hors de l’eau à l’arrière du bateau. Heureusement qu’on avait doubles attaches de chaque côté!

En parlant de soleil, il est revenu et me chauffe le dos! Super! Le vent aussi est plus stable à 11-12 noeuds au près et la mer est tranquille. Belle voile. Mais pas rapide, 5 noeuds Max! Le vent est trop au près! Misère, dit Claude.

18:06 Nous sommes maintenant ancrés dans le fond d’un mini fjord, juste à côté de l’endroit prévu d’ancrage! Un gros voilier Suisse de 49 pieds, Euphoria,  y était ancré à notre arrivée à la pluie battante… Dès que nous fûmes ancrés, ils sont partis! Tant pis! On restera dans le chemin, peu passant, car il ne débouche pas de toute façon, même à marée haute pour des quilllards. Eux, ils avaient passé la nuit ici et attendait la marée haute pour partir vers le nord.

L’après midi fut tranquille, voile en ciseau dans d’étroits passages qui ressemblaient aux Mille Îles de Gananoque, petits îlots rocheux verts de sapinage (au lieu des pins, cependant) et habités par plein de petits chalets coquets et leurs quais… Autre différence: le granit est plutôt gris marqué en jaune ocre par l’eau, alors que dans les Mille IIes, le granit est plutôt rosé.

Tout tranquille, sauf un appel sur la radio par un gros cargo, Biostar, qui nous a demandé d’attendre qu’il passe le pont avant nous… Et un quasi gisement de collision avec un cargo orange qui nous croisa en filant à toute allure sans dévier nullement de sa course, et nous non plus d’ailleurs! Ça passait! Par 0.1 mille!

J’ai retrouvé le petit manuel bleu d’abréviations pour les cartes marines du Canada, “SIGNES CONVENTIONNELS ET ABRÉVIATIONS UTILISÉS SUR LES CARTES MARINES CANADIENNES”, édition janvier 1978! J’y ai étudié les symboles et abréviations diverses. Certaines ont dû avoir changé, comme le Ministère des Transports, MDT, peut-être comme celui du Québec, en tout cas, qui est devenu, le MDTEERD, genre, Ministère des transports et électrisation pour le renouvellement durable, … Que Phil nous a expliqué! Bref, en quarante ans, il y a surement eu des changements! À voir!

20:24
Bon! Soirée étude et Game of Thrones! Ce soir, souper de poisson, le dernier qu’il me restait. Opération vidage de frigo depuis une semaine au moins! Rien n’y rentre plus que du frais au besoin! Je ne suis pas certaine que le frigo sera toujours branché pendant notre absence donc, je le veux le plus vide possible, que du beurre, de la moutarde et de la Mayo, et la Mayo, pas sûre que je ne la jetterai pas au retour! On ne sait jamais si on a manqué d’électricité ou pas pendant six semaines d’absence! Un fil est vite déconnecté sur un quai! Alors, à l’épicerie, non Minou, pas besoin de yogourt, ni de fromage, ni de poisson, etc… Non, finie la vinaigrette aujourd’hui, on n’ouvre pas la neuve! On ne mourra quand même pas de faim, je le jure!

Mercredi 21 Juin 2017 -    Bergen       -60°24′N  05°19′E -25.76mn/976.01  -Qplanches

9:38
Et voilà, nous sommes en route vers Bergen, la belle! Apres déjeuner, nous sommes partis, depuis 30 minutes environ, le temps de désancrer, tout remettre en place en avant et dans le puits d’ancre, laver la belle boue qui couvre la rouille qui a envahi notre ancre et sa chaîne, et prendre plein de photos de ce passage qui ressemble tant aux Mille Îles, Gananoque, en Ontario, où Andrée Anne Rachel a tellement vadrouillé, ayant passé la majorité de sa vie dans cette belle région, au quai de la marina municipale.

Il fait beau ce matin, ciel bleu derrière nous maintenant, et devant nous, nuages gris cachant un soleil timide. Il vente peu, 2-4 noeuds du sud-est.

image1Paysages ressemblant aux Mille Iles de Gananoque, Ontario.

2Encore Gananoque like!

3Et ici aussi…

11:54
Bon! Ça allait trop bien! Après 13 milles nautiques, nous avons dû rebrousser chemin car un pont bien trop bas à vue d’œil nous bloquait la route! Environ 6 mètres! Et très très long! Aucune ouverture, aucune façon de le,lever, le tourner, etc… De plus, on finit par voire sur la carte qu’il y de l’autre côté une aire restreinte! Et dans le livre, ils ne notaient rien sauf la hauteur du pont à 32 m! Petite différence! Ça nous fera un petit retard d’une heure et demie sur notre horaire à Bergen! Peut-être qu’ils ont rebâti un nouveau pont plus bas et que notre livre de navigation et notre CHART PLOTTER sont trop vieux! Imaginez qu’ils l’auraient reconstruits juste un peu plus bas que le mât! Style 16 m au lieu de 32 m comme indiqué! On ne s’en serait pas rendu compte juste à le regarder d’en bas! “Ayoye ma tête”, comme disait notre petite Caroline de 2-3 ans aux passages en voilier sous les ponts entre le lac Champlain et New-York!

Bon! Je retourne à mon étude! Ou plutôt à préparer le repas du midi. Tiens une bonne salade avec du féta aromatisé, en pot,  acheté il y a longtemps, que j’ai retrouvé au fond du frigo! Ça devrait être succulent!

13:05
Bon! Petit arrêt diesel en chemin! La carte visa de Claude est bloquée! La mienne fonctionne! Ouf! Personne à l’horizon! Et on ne peut même pas quitter les quais pour aller chercher de l’aide! La porte au bout du quai pour accéder à la terre ferme est barrée d’un cadenas à clef que nous n’avons pas! Tant pis pour les poubelles, je les rentre sur Andrée Anne Rachel.

Et, beau temps et beau quai pour pratiquer pour moi la mise au quai, et le depart du quai! Je l’avoue, je ne suis qu’un matelot sans prétention de capitaine mais je dois passer un examen pratique dans 10 jours! Pas drôle! Je maîtrise bien la théorie, mais la pratique des manœuvres du capitaine, Niet! Ouaf! Je suis capable sur un long quai vide, mais pas s’il y avait plein de bateaux! Et il n’y avait qu’un petit vent de face! Bon!
Retour à la cookerie!

Finalement, plus tard, on s’est rendu compte, de l’autre côté du fameux pont évité, qu’il était bas sur 95% de sa longueur, mais au bout complètement il avait effectivement une hauteur de 32 m comme Claude avait vu la veille. Mais sur place, nous n’étions pas assez avancés pour voir cette infime portion du pont, très asymétrique! Tant pis, on a vu de beaux coins dans ce détour, et surtout on a pu acheter du diesel et je me suis pratiqué sur un beau quai long et vide, rare dans le coin!
4L’approche de Bergen

Et puis, Bergen… Arrivée vers 14:45, sous un beau ciel bleu. Trois ou quatre énormes bateaux de croisière sont en ville, par contre! Bien du monde partout! Bergen est un site Unesco! Nous sommes allés nous amarrer dans Vågen, le port réservé aux visiteurs, tout au fond, près du Fish Market. Animé et coloré, ce centre ville portuaire est magnifique.

5Andrée Anne Rachel au quai Bryggen dans le port Vågen à Bergen

6Nous sommes amarrés au quai à pneus, donc à planches pour nous!  

La belle Bergen du XIe siècle, site de l’héritage mondial de l’Unesco…À part la nuée de touristes qui compliquent la prise de photos des rues bordées de magnifiques maisons  anciennes en bois aux couleurs ocres et rouges, de toute beauté.Ainsi que les minces ruelles aux murs remplis d’escaliers et de multiples perrons étroits et sur de multiples étages,  où se sont installées une kirielle de boutiques d’artisanat et de touristes, je ne sais pourquoi (hum, la nuée de touristes venant voir ces murs)… C’est le quartier Bryggen, médiéval, reconstruit sur des fondations du XIe siècle, un site Unesco du patrimoine mondial! Bryggen s’étend le long du port en une succession de façades étroites et hautes très colorées et pointues!
7Ruelle très ancienne de Bryggen

Un peu de magasinage, et enfin des cartes postales…

Vite, on quitte les touristes et on longe le port, passant devant d’autres vieux bâtiments fortifiés mais de pierre cette fois… Bergenhus fortress  abrite maintenant le musée Bryggen, c’est-à-dire  la tour Rosenhrantz (1560) et  Håkon’s Hall (1247-1261), dont les terrains étaient malheureusement fermés pour nous en raison d’un concert ce soir.

8Forteresse Bergenhus
9Le long du portNous continuons la route du port, longeant les  installations bien aménagées par les immenses  bateaux de croisière, pour finalement grimper, par de jolies rues résidentielles comme Skuteviksveien et HenrikbWergekands Gate, dans la haute ville dont les pentes avoisinantes sont garnies de très belles maisons! Et des rues pentues et étroites, pavées à l’ancienne et bordées de coquettes demeures bien décorées. Moulures, rosiers grimpants, lampadaires, tout est charmant. On arrive à Skansen, un plan d’eau artificiel, une fontaine au centre, une belle tour blanche qui domine les environs.
10Rues anciennes pentues et étroites
11Vue magnifique de ce belvédère, et derrière, un beau sentier en lacets nous fait grimper jusqu’en haut, au mont Fløyen à 320m, le terminus du funiculaire Fløibanen.
Derrière Skansen,  un beau sentier en lacets nous fait grimper jusqu’en haut, au mont Fløyen à 320m, le terminus du funiculaire Fløibanen.Un  très beau  bâtiment blanc aux auvents rayés de vert et blanc abrite un chic restaurant et en même temps, une petite cafétéria chic et de bon goût, dont la facture montera quand même à 45$! Et je parle de la cafétéria, avec un sandwich à deux, un dessert chacun, un cafe régulier et une liqueur! Faites le compte! Mais super bon petit casse-croûte dégusté sur la terrasse au soleil donnant sur la vue panoramique de Bergen. Enchanteur! Le restaurant était le Fløien Folkerestsurant, sur Fløyfjellet, établi depuis 1925 dans la superbe villa  du compositeur Edvard Grieg.

12Au sommet de Fløyen, 320 m, on aperçoit le quai d’arrivée du funiculaire, et à l’arrière, le restaurant et sa terrasse, ancienne villa d’Edvard Grieg, compositeur. 13Le restaurant Fløyen

14Magnifique Sentier qui nous ramène en ville

Nous redescendons par le même sentier mais bifurquant à mi-chemin, nous prenons des passages en escaliers entre d’autres magnifiques maisons, plus cossues, plus récentes, et plus grosses que dans l’autre quartier. Nous atteignons l’autre plan d’eau artificiel centré aussi d’une fontaine, Lille Lungegårdsvann.

15Ruelles et escaliers entre les maisons de Bergen en haut!

16Belle plaque d’égoût!

Ceci nous mène au centre-ville, et nous découvrons de magnifiques bâtiments historiques, musées, dont le Kode (l’un des plus gros musées d’art dans la région nordique, dans quatre bâtiments), théâtres, pergola… Et les pavés reprennent un peu… Les magasins modernes aussi et des Tesla!
En voulez-vous? En v’là! Au moins 15-20 en peu de temps, une blanche, une rouge, une grise, des noires, des marines et une bronze! Plein de BMW i3, je crois, des Leaf, et plein d’autres voitures électriques, dont une Ampère! La Volt européenne! Une seule depuis 5 semaines! On s’ennuyait!

Retour par l’autre port, beaucoup plus loin, passant devant une église au clocher vert bien rond et spécial, Nykirken Church, et on finit par arriver près de notre bateau au Fish Market, rempli de clients encore à cette heure tardive, 21:00! Nous ne pouvons résister et on se paie une assiette à deux d’une seule brochette portant deux délicieuses crevettes, deux cubes de morue et un cube de saumon, brochette couchée sur une grosse portion de légumes grillés excellents, une salade crémeuse de pommes de terre en purée froide très bien assaisonnée… Un délice! À 50$… Du vol, mais délicieux! Et la moitié d’un petit pain chaud!

Retour au bateau, accosté au Zaccharias bryggen, un quai à pneus, avec nos planches et nos défenses qui ne sont plus très blanches, juste à côté d’un resto bar animé. Vue superbe sur les maisons anciennes à pignons donnant sur le port. De toute beauté!

17Bergen le soir venu

18Et la nuit! Superbe!

France et Claude

 

Shurhold  Boathouse ici

Web translation here

Samedi 17 Juin – Hennøysundet (Frøysjøen)- 61°48.7′N 05°12.9′E – 12.4mn/763.52-A

11:14
Il ne fait plus beau! Vent de face dans le fjord Nordfjorden, 25-26 noeuds, moutons sur des vagues d’un ou deux pieds environ, pas trop grosses encore! La pluie s’en vient: 40 à 50 mm sont annoncés et des vents jusqu’à 40km/h… On a déjà dépassé le vent! On a eu ce matin des pointes jusqu’à 30! Nous longeons de superbes montagnes, très hautes, surmontées de pics acérés! De grosses cascades grugent leur chemin jusqu’à la mer. La verdure grimpe jusqu’en haut malgré les pentes escarpées et des arbres réussissent à pousser sur le roc des cimes, quand même très élevées. Le beau ciel bleu ensoleillé de ce matin est maintenant couvert de nuages gris et bas.

1

2Superbe cascade, MAIS TRÈS MAUVAISE PHOTO!!!

Changement de plans! Nous irons nous ancrer après 9.45 milles nautiques seule nt à date. Au lieu de faire les 40 milles nautiques prévus. Ça sert à ça, les journées d’avance dans notre itinéraire, les imprévus de la température! L’ancrage ne semble pas fantastique (roches) mais protégé et moins creux, 25-35 pieds si possible. Le fjord est si profond, 587 pieds ici.

11:44
Je suis prête, habillée en ancrage, sous la pluie! Pantalon jaune de Phil jeune, mais encore bien trop grand pour moi! Manteau rouge de pluie, bottes, gants rouges de pêcheurs. La joie! Et comme je sors, Claude me dit qu’on ne pourra peut-être pas s’ancrer, pas très large et profond.

12:26
Nous sommes ancrés dans 33.7 pieds d’eau. À marée basse, de trois pieds max, donc au bout de notre chaîne! Les vents sont plus calmes ici, très variables,  mais montent à 14 noeuds, et même des bourrasques à 26. Il n’y a plus de vagues. Là température de l’eau grimpe toujours, nous sommes rendus à 16.9°C et dehors aujourd’hui sans soleil, il fait 14°C.

13:15
Il pleut! Bonne soupe chaude pour nous réchauffer!

19:31 Bel après-midi ! Tranquille à l’ancre sous la pluie! J’ai pu étudier  deux modules de mon cours. Claude a dormi un peu dans le cockpit  jusqu’à ce que je lui mette une couverture sur lui, ça l’a réveillé, zut. Il ventait tellement fort jusqu’à 34.8 noeuds et on tournait et tirait sur notre ancre, et même on gîtait par bourrasques! Sans voiles! Yepp!
Claude a fait des réparations mineures, mais super importantes pour moi! Il a changé le commutateur de la lampe au dessus du microondes qui venait de casser en raison de la rouille: de l’eau y coule encore de la fenêtre malgré le changé,est de position il y a cinq ans. Et il m’a solidifié mon crochet sur lequel je suspends mes linges à vaisselle! Super! Le crochet tenait par la peau du plafond en fibre de verre. Il m’a mis une belle plaque circulaire en bois. Très solide et plus joli!

Souper à faire! Du poisson!

Après souper, la vaisselle et Claude tente encore de remplir mes petits briquets au butane pour allumer mon poêle, et surtout pour brûler nos bouts de cordage. Non, ça ne fonctionne pas. Et je n’en trouve pas ici, antivent, comme chez nous! Et je ne peux pas en apporter en avion non plus! Misère!

Dimanche 18 Juin 2017 – pas bougé!

11:26
Lever tard vers 9:00 car trop de vent pour partir encore. Jusqu’à 36.8 noeuds!  Il ne pleuvait plus mais ça vient de recommencer!

Déjeuner- diner aux crêpes… Pour la fête de Claude et la fête des pères! Ma mère  lui a offert un beau couteau de voile Richard que nous avons trouvé ensemble chez Boathouse en mai. Claude était content, on n’en avait pas (oups pour la sécurité!) et ce sera très pratique dans le cockpit pour une urgence cordage à couper! Ou bien dans le sac d’urgence, alors là, ça en prendra un autre! Je lui ai offert pour la fête des pères une attache Twist orange fluo pour attacher une lampe dans sa chambre des moteurs ou le fond de la cale quand il se faufile dans les entrailles du bateau! Et, aussi, évidemment, une autre lampe! On en a jamais assez ici! On les mange!

19:53
Nous sommes en train de souper…  Toujours à l’ancre, sans avoir mis le pied hors du bateau! Pluie intermittente mais vents encore sauvages qui nous font tournoyer autour de l’ancre et la menace de chasser nous empêche de quitter Andrée Anne Rachel. On ne voudrait pas la retrouver sur la rive rocheuse! Donc tout l’après-midi fut occupé par  lecture, étude, quelques Sudoku et mots croisés, je l’avoue, et menues réparations! Et verdict final pour l’éolienne! Muerta! Elle tourne encore mais ne génère plus aucun courant! À changer en août! Elle avait cinq ans! Changée au Labrador en 2012. Une Air Breeze… La première, qui nous avait été volée en hiver pendant l’entreposage dans les environs de Montreal à Ste-Catherines,  était une WindBugger, que nous avons alors  remplacée par une Red Baron. Cette derniere a “brûlé” pendant une tempête à Terre-Neuve en 2011.

Ce soir on s’est remis à visionner Outlander! Après une journée d’étude, on pouvait faire relâche! Puis, quelques gratteux! Les premiers de l’été! Espérons qu’ils seront encore remboursables… Septembre 2016… Mais de toute façon, non gagnant!

Lundi 19 Juin – Askvoll (Granesund)      -61°20.7′N 5°04.3′E     – 50.82mn/805.36 -Q

10:29
Partis enfin de notre refuge des deux dernières journées et nuits! Il fait soleil un peu, il ne pleut plus, mais il vente encore, mais moins fort qu’hier. Quoique la même  température soit encore annoncée pour les deux prochains jours ! Claude était impatient de partir avec les 300 milles nautiques qui nous séparent de Stavanger où nous devons prendre notre avion lundi prochain! Il nous reste sept jours mais préférablement quatre ou cinq, gros Max: si l’on pouvait arriver jeudi ou tôt vendredi, ce serait mieux pour organiser les détails afin de laisser Andrée Anne Rachel au quai pendant 5 à 6 semaines jusqu’à notre retour à la mi-aout. Tout est organisé mais avec celui qui part en vacances vendredi! Oups! Au moins, la marina n’est pas fermée pendant un mois complet, comme à Tromsø en juillet dernier! C’était complexe!

3Nous quittons notre refuge!

4En chemin, beau mur rocheux!

15:51
Bon, le roulis s’amenuise! Ça fait une heure qu’on roulait d’un bord à l’autre, sur des vagues de 3 pieds environ. Serré ordis et iPad! Ça a bien été ce matin, vent de face, mais autour de 15 noeuds, Max à 22. On a bien fait de quitter le refuge! C’est vraiment moins pire que les deux dernières journées avec du vent jusqu’à 36.5 noeuds !  Pluie un peu aujourd’hui, mais surtout récemment, depuis la dernière heure, c’était moins agréable!

Là, je peux recommencer à taper sur mon ipad. J’ai réussi ce matin à compléter mon journal de bord en mails, du 10 au 16 juin! Et inclure les photos! Super! Je me rattrape! Ça va bien! Il ne me reste plus qu’à trouver du Wi-Fi pour inonder mes contacts! Hihi!

5Andrée Anne Rachel au quai d’Askvoll

Minuit
Belle soirée sous la pluie au quai, très beau quai de Askvoll où nous avons été aidés par un gentil monsieur norvégien sorti à la pluie de son abri, énorme yacht nommé Escargot.

Puis petite épicerie à deux pas, souper au resto du quai,  Askvoll Sjøbuer, puis une super douche chaude, dans le bâtiment du quai toujours. Très bien!

6Notre resto-bar au quai, Askvoll Sjøbuer,  et la douche à la porte blanche en arrière

Et le Wi-Fi au quai! Super! J’ai pu envoyer plusieurs journées, du 6 au 12 juin je crois bien! Et faire du ménage dans mon cell qui doit nettoyer aussi sa boîte courriels! Difficulté à digérer la chose! Il ne veut rien savoir de Yahoo mais s’entend mieux avec iCloud, même s’il en a des hauts le coeur! Hihi. Ça viendra!

Adjø!
France et Claude

Web translation here

Jeudi 15 Juin – Runde        -62°23.85′N 05°39.7′E – 18.4mn/710.52  -Q

13:12 Nous quittons Ålesund sous un ciel nuageux, sans pluie par contre. Peu de vent, entre 6 et 8 noeuds, du sud, sud-est. Pas trop froid, je suis encore en jupe et sandales! Première fois cet été!

Après la douche d’hier, après avoir eu si chaud à grimper Sukkertroppen, j’ai décidé de sortir du fond de ma valise, au fond de la cabine, ma jupe, ma camisole et mes sandales pour aller ce matin  à vélo en ville et grimper les 418 marches vers le resto, attraction touristique intense!

1Le bel escalier jusqu’au restaurant-café avec vue sur la belle ville d’Ålesund

2Vue d’en haut de  l’escalier

En effet, plein de gens montent ces escaliers à flanc de montagne surplombant la ville. Il y a des bancs à tous les paliers, avec quelqu’un dessus! Des regards épuisés, essoufflés, et en redescendant, paniqués même. Et pourtant de belles marches faciles à monter, régulières, basses, en ciment blanc, flanquées d’une belle rampe de fer forgé noir jusqu’au resto du soir-café du jour, tout en haut de la montagne où je suis arrivée face à face avec un petit train de touristes comme à St-Augustine, Florida, ou Disney, ou le Carrefour Laval à  Noël ou Pâques!!!  Et aussi des autos et des bus de touristes qui ont pris la route de l’autre côté! Des tricheurs! Il faut dire qu’il y a là-haut une magnifique vue de toute la ville et des nombreux bateaux de toute sorte, dont d’immenses bateaux de croisière déversant ses touristes par groupes de 2 à 10. J’ai même vu plus tôt, dans les rues en bas, deux groupes de joggers! Un professionnel, plus rapide et paré de vêtements techniques colorés, l’autre plus amateur en jeans et teeshirt blancs… Drôle.

3Très belle ville, Ålesund

Belle ville, très belle ville aux façades harmonieuses, aux couleurs pastels de grège, ocre, rose ancien. Les rues sont joliment pavées, cependant un peu difficiles à vélo!
4Belle ville, très belle ville aux façades harmonieuses, aux couleurs pastels de grège, ocre, rose ancien. Les rues sont joliment pavées, cependant un peu difficiles à vélo!

Et nous avons déniché l’autre marina pour visiteurs,  plus “in”, downown! Vraiment très bel emplacement, bordé de superbes anciennes maisons, de petits ponts, de bancs de fer forgé… Tout y est magnifique! C’était par l’entrée nord. Et nous avions passé devant mais au large, sans voir  cela, et avons fait un grand détour par le sud-est, passant par le port des immenses cargos et aboutir dans une petite marina privée tout au fond d’un cul de sac, pour nous, car fermé par un pont de 17 mètres et notre mât en fait 18!
Mais ce faisant, nous étions plus près de notre trail d’hier soir…

5La montagne Sukkertoppen que nous avons grimpée la veille

21:15 C’est l’été (même si la température est redescendue avec le retour des nuages), c’est donc l’été dans ma tête! Je sors mon pyjama d’été! J’ai eu trop chaud la nuit dernière, même sans chauffage! Manches courtes et léger coton…

Bel après midi finalement, un peu de voile pour Claude et un petit somme pour moi!

Nous sommes arrivés ici à Runde vers 16:00 après 18 milles nautiques environ. Beau petit village de pêcheurs qui abrite une colonie de macareux ainsi qu’un centre d’ornithologie, dont les bâtiments rappellent Fair Island en Écosse. Bâtiment moderne en planches de bois naturel et grandes baies  vitrées.  Et internet gratuit sur la table de pique nique à côté de la porte d’entrée, et rapide en plus! Fantastique! Ce qui m’a permis d’apprendre de bonnes nouvelles d’Amélie qui croit pouvoir prendre ses deux autres semaines de vacances fin août-début septembre pour faire les écluses du Canal Gota en Suède! À suivre! Ce serait merveilleux, et avec le vélo de Phil en plus! Hihi! On a tellement de place! On s’arrange!

Vendredi 16 Juin 2017 -   Måløy  – 61°56′N 5°07′E  – 40.6mn/751.12 -Q

14:33
Journée Plate. Lever à 6:00 am, le coeur sur la main, déjà. Nuit pourtant tranquille au quai. Mais le départ de Runde sous la pluie et sur la houle grandissante m’achève. Déjeuner froid, pas de café ni d’œuf ce matin. Dodo dans le cockpit. Grisaille. Brouillard.

Côte accidentée dont le coude bien spécial est renommé pour sa difficulté et son cimetière à bateaux. Le cap Stattlandet et ses récifs sortent du brouillard pour une photo!

5Le cap Stattlandet

Vent au près, puis un peu de travers. Mais toujours la houle. Et le vent passe de 16-17 noeuds à 8-9.

Maintenant, c’est mieux. Plus tranquille. Pas de houle. Nous entrons dans un passage intérieur, Ulvesundet, pour nous rendre à Måløy.

15:47
Nous sommes amarrés à un beau quai intérieur, près du ferry mais assez loin de ses vagues. Il fait gris, mais pas de pluie, peu de vent, 2-3 noeuds.

21:35
Bon! Nous sommes maintenant au resto San Marino à Måløy à déguster une salade grecque pour moi et … un cheeseburger avec frites, la classique pour Claude! Avec un Pepsi Max chacun, le tout pour la modique somme de 60$! Et avec internet gratuit, merci!

Repos bien mérité après une longue randonnée de 29 km  à vélo sur une route vallonneuse au bord de l’eau pour aller voir un phare et une roche! Le phare Hendanes ne méritait pas un tel acharnement, ni même la fameuse roche drôlement érodée, Kaggesteinen, devenue le symbole touristique de Måløy, pourtant située dans un village à 9 km de là! Le phare manque nettement d’entretien, tout au bout d’un joli sentier au début qui devient plus hasardeux au fur et à mesure que l’on approche du phare en grimpant la montagne au bord d’une falaise. Falaise pas du tout  protégée  par la rampe en voie de décomposition! Toute rouillée, elle a perdu des sections et menace de partir avec quiconque s’y accrocherait en perdant pied sur le sentier boueux par endroits! Et quand on parvient au Hendanes Fyr (phare), la passerelle n’y est pas plus rassurante, bordée par la même rampe rouge et rouille, ou plutôt rouille et rouge! Tous dépeinturés, les bâtiments sont en voie d’être non-réparables! Cependant, la vue est belle sur les récifs de la côte à nos pieds et les montagnes au loin, mais voilà tout!

6Henvanes fyr, pas très joli!
7Et un manque d’entretien flagrant! Ne vous approchez pas de la rampe! En tout cas, ne vous y accrochez surtout pas!

8Moins épeurant de redescendre le sentier malgré la belle rampe!

9Quand même un petit peu épeurant!

10La fameuse roche érodée symbolique de Måløy, Kaggesteinen

11Andrée Anne Rachel au quai de Måløy, quand même assez grosse et belle ville

Après souper, une douche très, très chaude dans la capitainerie luxueuse, où j’aurais pu faire du lavage gratuitement! Non, je suis en vacances! On garde le lavage pour la fin du voyage! Hihi!

Adjø!

France et Claude

webwhip_fr_560

Web translation here

Mardi 13 Juin 2017 – Finnøya(Harøyfjorden)  -62°48.1′N 06°30.4′E  – 3.85mn/659.79-Q

10:00 Il pleut et il vente. Levés, mais pas encore nourris!
.
Juste 10 milles nautiques à faire aujourd’hui, au vent de face par contre.

12:34  Nous sommes partis finalement d’Ona, ça ne nous tentait pas, il pleuvait on and off… Un peu d’Internet encore…  Nous sommes en route vers Finnøya.  Il vente de 15 à 17 du sud ouest, avec de la houle… Ça branle, le roulis!

15:13 Nous somme arrivés rapidement après moins de 4 milles nautiques!

Beau petit port à Finnøya, et notre quai des visiteurs tout au fond complètement, non indiqué encore sur la carte! On serait au sec! Et en fait on ne s’est même pas rendus complètement au fond! Claude a vu le quai en allant payer! On s’était mis devant la descente de bateaux. On ne sera pas là longtemps! Et la saison est encore jeune!

1Au quai à Finnøya… En fait, il aurait fallu continuer en tournant à droite derrière le caboteur de bois.

2Pas super comme place, mais correcte en ce moment de saison creuse! Pas trop de bateaux descendent à l’eau!

3C’était ici le quai des visiteurs! Et voici la station BIXI!

4Ma bécane à quand même pu me servir pour 10 km environ. Petit port en chemin.

Il pleuvasse, alors j’étudie et Claude fait des petits travaux d’entretien (graisser et nettoyer les winches) et des réparations mineures, comme coller le teck du comptoir de salle de bain! Brisé, on ne sait comment? Des grosses vagues cognantes, peut-être???

Puis souper rapide vers 18:00 avec les restants des pâtes (ma sauce rosée avec saucisses “presque” italiennes) de dimanche soir auxquelles Phil avait fait honneur à trois reprises (malgré les fausses saucisses italiennes, plutôt… hot-dog),  mais il en restait encore! Et comme dessert,  j’ai fait réchauffer des beignes au chocolat,  oubliés et moins frais. Mais délicieux après avoir été réchauffés dans du papier aluminium posés sur ma poêle encore chaude des pâtes! On se débrouille pour ménager le propane! Pas encore vidé la bonbonne! C’est bon!

Puis, promenade à vélo sur des “BIXI” gratuits. Gracieuseté de la marina! Un peu rouillée, ma bécane, et bruyante, mais elle allait bien! J’avais juste peur que les pédales me lâchent, tellement elles criaient!

Nous avons roulé 8 à 10km environ jusque dans la banlieue voisine, remplie de jolies demeures sur de beaux terrains fleuris. Les fenêtres habituelles, garnies de lampes, de suspensions ou de vases divers, mais toujours blancs et le plus souvent de façon symétrique. Occasionnellement, on ose l’asymétrie! Tous les pays nordiques européens visités à date montraient ces vitrines typiques! Islande, Faeroe et Norvège! Très spécial. Les fenêtres sont décorées principalement pour l’extérieur, je crois! Très pensé! Je vais m’y mettre à la maison!

Peu de voiliers, un seul, visiteur, de Suisse, et un gros yacht à moteur norvégien, arrivés après nous sont à l’autre quai du fond, le vrai!

Retour au bateau vers 19:40. Puis vaisselle et ensuite étude jusqu’à 23:30!

Mercredi 14  Juin 2017-     Ålesund   -62°28′N    06°09′E     – 32.33mn/692.12-Q

08:36 Partis de Finnøya! Avant déjeuner. Levés à 8:00. Grisaille, mais pas de pluie.
Pas de vent non plus. Prédictions menaçantes de vents forts et contraires pour aujourd’hui (et hier, mais qui a été facile finalement).

9:36 Déjeuner sur mer miroir! Magnifique! Pas encore de vent! Profitons-en!

5Mer miroir comme je l’aime!

12:06 Bon! On n’a plus nos waypoints autour de l’Irlande sur notre chart plotter! J’ai pris ma photo fétiche de notre périple depuis Montréal et je me suis rendue compte que l’Irlande n’est plus rouge! Ils seraient encore enregistrés sur une autre carte sandisk. Fiou! Beaucoup de travail!

6

Notre périple depuis 2011… Montréal, Terre-Neuve et Labrador en 2011, Labrador, Groenland et Islande en 2012, Islande, Faeroe et Shetlands, Écosse en 2013, Écosse (Orkney et Hébrides) et Irlande en 2014, (l’Irlande a perdu ses marqueurs rouges sur la carte!), Écosse et Norvège en 2015, Norvège et Svalbard en 2016 et la Norvège vers le sud en 2017.

Il fait maintenant très gris, toujours peu de vent, et de face, 7.7. La visibilité si bonne ce matin a été gâchée vers 10:30 par un épais brouillard forçant Claude à ouvrir le radar. Actuellement c’est moins pire et on peut se passer du radar, mais pas du moteur! Moi, j’étudiais encore, je suis rendue au module 16, la météo, justement!

13:49 Nous terminons le diner avec de juteuses cerises de France (sic) après une soupe aux légumes – maison (bateau)(sic2)… Hihihi…

Nous sommes en approche d’Ålesund, une ville à l’architecture très différente du style norvégien habituel. Incendiée en 1904, elle a été rebâtie en 3 ans dans le style Jugend, mieux connu sous le vocable Art Nouveau, et avec des touches de gothique et de néo-classique… J’ai bien hâte de voir celà!

7En approchant d’Ålesund, une tour publicitaire originale, faite de palettes de bois!

8Notre quai en attendant! Nous sommes au bout complètement! Et remarquez le beau tôt rouge et noir! Si mignon! On le dirait sorti du film “Cars” et qu’il va se mettre à parler!

15:45 Nous voici à un quai, peut-être juste en attendant! Pas certain que ça fonctionne! Nous sommes embarrés! Pas de clef pour rentrer sur le quai si nous sortons!

16:32 Bon! On a trouvé un monsieur qui travaillait sur son bateau et qui a appelé un responsable, André, venu finalement voir le bateau et décréter qu’il ne nous chargerait rien, car  nous sommes au bout du quai et sans électricité… Et il nous a donné une clef! Super!

Nous avons donc fait 32 milles nautiques de moteur aujourd’hui! Vent de face, mais pas  fort comme prévu… Et il fait beau maintenant! Ciel bleu et nuages s’échangent le soleil!

22:25 Bon! Douches prises après avoir soupé au resto hamburger et pizza…

Nous revenions d’une belle trail tout en haut du sommet Sukkertoppen, 314 mètres,   très, très animé! Plein de gens du coin ou d’ailleurs (mais la plupart semblait parler norvégien)… Très en forme! Certains couraient! En descendant surtout! Mais je crois que c’était un genre de concours pour l’été ou la journée! Car ils faisaient presque la queue pour signer le petit livre dans la boîte métallique du sommet! Avec l’heure précise 18:25, 18h26: 18:37 etc…  Et dans la boîte, j’y ai trouvé une affiche plastifiée avec le dessin d’une couronne dorée et un texte norvégien, parlant des dates du 29 mai au 15 août… Peut-être que plus souvent tu signes, plus tu as des chances de gagner! En tout cas, ça  semble être très motivant!

9Au sommet de Sukkertoppen, 314 mètres.

10Et le gros bateau de croisière s’en va… On voit la banlieue en bas!

11Et voici notre joli petit Resto, Annes.

Adjø

France et Claude

Web translation here

Dimanche 11  Juin 2017 – Kristiansund

Lever 9:00

Très beau ciel bleu sans vent, 23°C … Trop chaud! De retour en soirée, vivement sortir des trois paires de bas de laine dans les bottes de montagne, et se mettre les pieds à l’air dans les pichous! Ahahhhhh! Et une bonne douche après souper!

Grosse journée d’activités: marche et vélo. Claude et moi sommes allés faire du vélo sur 20km en avant midi jusqu’à l’aéroport pour y faire du Wi-Fi et vérifier la distance entre l’autre marina et l’aéroport. Finalement trop loin à pied avec le gros sac rouge! 3km. Les jeunes prendront le bus au terminal juste à côté de notre quai actuel.

1En passant le pont à vélo, vue de la ville

2Passant sur le pont moderne  à vélo avec les autos (à droite sur la photo),  nous avons pris ensuite l’ancien pont (à gauche) maintenant réservé aux piétons et cyclistes

3La belle église de 1914

4Et sa porte d’entrée!

En retournant porter nos vélos au bateau,  nous avons rencontré en chemin Phil et Amélie qui repartaient d’où l’on venait!
Et qui avaient mangé au bateau et fait la vaisselle du matin aussi! Merci!

Puis, Claude et mois sommes allés marcher de l’autre côté de la ville, grimpant d’abord un petit sommet presque au bout d’une falaise, puis dans une Trail plus officielle et civilisée vers Varden, la belle tour d’observation, toute blanche, bâtie en 1892 pour les 150 ans de la ville, effondrée en 1976, rebâtie en 1982,  décapitée à nouveau en 1983  et rebâtie encore en 1983!

5La tour Varden sur Kjerkelandet

6Et dans la tour, on avait une superbe vue circulaire de la ville par les fenêtres et sur les murs peints!

À partir de ce sommet sur Kjerkelandet, nous avons pris un sentier hors du commun, très régulier, mais sinueux, fait de pierre fine retenue de chaque côté par de gros blocs carrés de roche. Le chemin était relevé et bordé d’un petit caniveau pour faire écouler l’eau de pluie… Comme dit Claude, “ils savent construire des trails ici, tu ne te mouilles pas les pieds!”

Passant par un très grand cimetière avec ses bancs personnels, tous différents, apportés par des familles devant leurs stèles,  nous nous sommes ensuite rendus au bout d’une autre langue de roche vers la mer. Nous n’avons pas pu découvrir cependant les bunkers allemands, trouvés la veille par Phil et Amélie venus s’y promener à notre arrivée en ville.

Revenus à 17:15 au bateau,  après trois heures de marche à la chaleur, sans eau à boire (pas brillant!), nous avons ainsi rejoint Phil et Amélie, revenus aussi de leur journée de longue promenade dans la direction que nous avions prise à vélo ce matin.

Très belle ville pittoresque et variée, pleine d’activités de nature. Aussi, il y a une église très spéciale, très moderne, des blocs de béton blanc percés de multiples fenêtres et des panneaux de métal, en une  forme très inhabituelle pour une église, rappelant les ailes d’un ange, un peu, avec beaucoup d’imagination! Une chance qu’une croix ou deux s’y trouvent… Sinon, on la croirait un immeuble à appartements!

7La fameuse église!

Claude et Phil sont revenus à la course sous la pluie qui venait d’éclater sur leur chemin, rapportant du  Fish and Chips encore ce soir, souper facile et rapide, sans vaisselle! Puis les douches!  Phil et Amélie ont fait leurs valises pour repartir demain matin vers le Canada. Claude a fait le plein d’eau en bouteilles et en cale!

Lundi 12 Juin 2017 – Ona    -62°51.9′N 06°32.7′E  -  40.7mn/645.94-Q

17:19  Partis de Kristiansund ce matin, nous voici arrivés dans ce pittoresque village de pêcheurs au pied d’un magnifique phare rouge brique, flanqué d’un “nain de jardin” comme je les appelle, ces petits amers trapus, blancs à  toit rouge. Nous sommes amarrés au beau quai des visiteurs, vide, long de 40 mètres. Vent de face, ouest-sud ouest, pas trop fort heureusement! Au moteur toute la journée. Temps gris et pluvieux toute la journée, mais surtout beaucoup de pluie toute la nuit et ce matin.

Lever à 6:00 am, plaçage de bateau puis déjeuner rapide aux croissants au chocolat.
Nous avons accompagné Philippe  et Amélie  jusqu’à l’arrêt de bus, 5 minutes à pied du bateau. Ils sont partis à 7:02 bien précisément avec le bus 802 vers l’aéroport  où ils devaient arriver à 7:25 pour leur avion de 9:00.

8Le bus  802 de Phil et Amélie vers l’aéroport.

9L’approche d’Ona, joli village de pêcheurs au pied d’un beau phare et son nain de jardin!

10Ona Fyr (le phare) et son nain de jardin, l’amer trapu.

11Vue superbe d’en haut, au phare.

12Andrée Anne Rachel seule sur son beau et long quai

13Promenade en ville… Propre et coquette!

14Beau petit atelier de poterie, malheureusement fermé.

15Jolie rue pointillée de petits pots de fleurs accrochés aux hangars!

16Même la fenêtre du hangar est pensée pour le touriste!

17Une toute petite maison blanche, agrandie par une petite annexe, puis un autre petit cabanon!

19:39 Retour de notre promenade d’environ une heure et demie sur ces petits îlots réunis par un petit pont et surmonté du fameux phare. Bruine au retour. Souper à faire.
On a internet au quai! Wow!
Et en soirée de l’étude de cours de navigation! Le 1er juillet approche!

Adjø!
France et Claude

efoy-fr

Written on July 6th, 2017 , Croisière/Cruising, Croisière/Cruising info, Voyages

sg_fr

Cliquez sur l’image pour lire le guide

Written on July 1st, 2017 , Info

sben

Click on image  Read it …be safe !

Written on July 1st, 2017 , Nouvelles/News, Technical

Boathouse Blog is proudly powered by WordPress and the Theme Adventure by Eric Schwarz
Entries (RSS) and Comments (RSS).

Boathouse Blog

Boathouse blog