Vendredi 29 Juillet 2016 – Longyearbyen

Debout à 7:00 am pour libérer le bateau Polonais pris entre nous et le quai…mais eux, ne se sont pas levés à  7:00 am ni même à  8:00 am comme ils nous  l’avaient demandé! Il faut dire qu’il pleut et il fait froid! Nous les avons donc attendus jusqu’à 8:45 quand nous avons décidé de sortir porter nos poubelles et cogner à leur porte, les trouvant tous encore endormis! Ils n’étaient plus certains de vouloir quitter aujourd’hui en raison de la pluie.

Le temps de nous enregistrer au Port Office, nous avons rencontré en ressortant deux de leurs équipiers qui nous ont dit qu’ils partiraient peut-être dans vingt minutes mais qu’ils allaient garder notre place au quai pendant que nous irions faire le plein de diesel et d’eau à l’autre quai! Bonne idée! Mais de retour au bateau, un autre équipier nie tout cela, “Non, non, nous n’attendrons pas, nous quittons dans 10 minutes”. Ce qu’ils ont fait et pendant notre remplissage, on a vu un un autre  bateau polonais prendre notre place au quai, pourtant promise depuis la veille! On a juste attendu presque deux heures le matin après eux! Donc, pas de quai, pas d’électricité!

Nous sommes partis à  pied à la ville, 3 km, et avons marché jusqu’au bureau du gouverneur pour obtenir notre permis d’expédition, pour lequel Caude avait déjà rempli par internet un questionnaire d’une dizaine de pages!

image57En marchant vers la ville, plusieurs quais se succèdent et plusieurs bateaux de croisière de toute taille. Celui ci pas gros.

Et “Ôter  vos chaussures svp”: c’est l’affiche à la porte à côté de trois murs de gros casiers pleins de bottes et de chaussures de toute sorte! Spécial dans un endroit public! Alors, je dus laisser mes belles bottes de montagne Lowa dans une case ouverte! Heureusement c’était un endroit pas achalandé, peu de touristes, la cinquantaine de chaussures devaient appartenir aux employés du Bureau du Gouverneur. Une brochure avait indiqué cette coutume dans les maisons, certes, mais aussi dans des restos et magasins! J’espère que non, ça va me coûter moins cher car je ne resterai pas longtemps! Pas le goût de laisser mes bottes pour  aller faire l’épicerie!

Finalement, pas de chaussures et bottes aux portes du centre d’achat, ni de l’épicerie, qui, elle, possédait quand même quelques casiers, heureusement mon utilisés. Le centre d’achat, tout petit, contenait  7 boutiques dont quatre de sport, un beau magasin bijoux-lainages-beaux accessoires et souvenirs, une de vêtements chics et une de souvenirs, en plus d’un dépanneur, un café chocolaterie, un resto de sushi et  un resto Thaï que nous réservons pour Amélie! C’est son frère Etienne qui lui avait trouvé cela.

En attendant, un petit lunch rapide  au dépanneur : gros hamburgers, frites et 2 très petites cannettes de coke, 50$! Par contre, au moins, nous étions bien assis dans des sofas devant une table à café. Joli salon dans un dépanneur! Et à côté, deux machines à  poker et une à loterie occupent un demi mur! Impression d’être à Las Vegas!

Puis, bien repus, direction Épicerie! Nous ferons deux voyages d’épicerie, un à pied, l’autre à vélo, toutes les deux de 300$ chacune!  Et nous reviendrons le lendemain avec Amélie et Phil pour acheter les friandises “remonte moral” pour eux!

Retour au bateau, “plaçage” de toutes les commissions dans chaque moindre recoin du bateau, puis souper au bateau et douche tiède puis froide au port à 20kr par personne pour 8 minutes. Puis, préparation de la chambre d’invités!  Oups, le drap et une couverture sont bien mouillés sur tout le côté du mur de l’eau! Condensation! Zut, changer les draps et faire sécher ceux ci. On chauffe svp. Le nid douillet est prêt! Le salon-salle à diner est rempli de matériel!

22:00 C’est le temps de se rendre à l’aéroport à vélo pour  les y attendre, en surfant sur internet, d’abord assis par terre dans le lobby (portes barrées encore), puis devant l’unique carrousel de ce  petit aéroport, par ailleurs très moderne et  propre.

image58L’unique carrousel de l’aéroport de Longyearbyen

image59Et son ours polaire empaillé!

image60Le restant de la salle du carrousel, c’est tout l’aéroport.

Mais il leur manque un bagage! Il devait suivre à Oslo et Longyearbyen selon British Airways à Dorval, mais non! Malgré les questionnements d’Amélie encore à Londres et Oslo, no problem, madame! Oups! Oui, un problème! Il fallait passer les douanes à Oslo avec leurs bagages et les déposer au guichet SAS… Alors, à Longyearbyen, pas de gros sac rouge! Et une filée longue en temps pour réclamer leur bagage perdu et organiser la livraison le lendemain en soirée probablement, par l’un des trois vols quotidiens Oslo – Longyearbyen (deux en fin de semaine)

image61Tous les passagers s’arrêtent devant le panneau d’ours et de directions face à la sortie de l’aéroport, sous le soleil de minuit, ou plutôt 01:45 am!

Retour vers  Andrée Anne Rachel à pied avec seulement leurs sacs à dos, heureusement bien fournis de l’essentiel, comme il se doit en avion maintenant, surtout pour des expéditions lointaines. Vraiment, il ne leur manquait terriblement que leurs bottes de voile, toutes neuves.

Au retour au bateau, petite horreur, voici notre premier bateau polonais revenu au port, mais à notre épaule bâbord cette fois, et ce, dans un fouillis de vagues folles qui font danser les trois voiliers en sandwich! Nous sommes donc pris entre deux bateaux! Et en plus, un transit fou de bagages et de nouveaux passagers embarquant sur les deux voiliers, en passant par le nôtre!

Un petit gâteau à pâte d’amandes farci de crème fouettée délicieuse, pour fêter leur arrivée et la fête d’Amélie de la semaine dernière. Avec la balloune verte qui a atterri sur notre bateau durant la nuit de fête de nos voisins polonais dont le cockpit est parsemé de ballounes de plusieurs couleurs! Et se coucher malgré le clapotis incessant, le roulis et les bruts dans l’eau, l’air et sur nos têtes!

France et Claude

Written on August 28th, 2016 , Croisière/Cruising, Croisière/Cruising info, Voyages Tags:

Written on August 27th, 2016 , Video Tags:

Web translation here

Mercredi 27 Juillet 2016 – Fridtjovhamna – 0 mn – A

15:54 Journée tranquille, de repos, dit Claude. Depuis ce matin, nous travaillons à plein de choses sur le bateau!

1- Claude a pu resserrer le tuyau du robinet d’eau chaude de la cuisine, qui avait coulé et vidé tout le réservoir d’eau potable! Mais pour mieux visser le démon sous l’évier, dans cet autre endroit difficilement accessible, il a fallu trouer le mur du divan qui donne sous la champelure! On aura désormais un meilleur accès, juste à dévisser des rondelles de bois, cachées par les coussins!

J’ai alors pu faire ma vaisselle d’hier soir et de ce matin!

2- Claude a vérifié et remis de l’huile à moteur.

3- Claude a remis en fonction le bouton arrêt du moteur, qui, malgré sa belle couleur rouge neuve 2016 comme un nez de clown, ne fonctionnait toujours pas! Problème de celluloïd finalement. Un bon coup de marteau en attendant!

4- J’ai  lavé les panneaux solaires à l’eau douce avec une éponge, car la mer et les embruns y avaient déposé une épaisse couche de sel, les empêchant de bien charger nos batteries.

5- J’ai ensuite ciré et poli les murs du cockpit avec le Awl Care qui blanchit tout miraculeusement, puis la même chose sur le pont, mais avec une étape de plus au début, enlever tout le gros sel cristallisé sur les parois!

5- Claude a teint le teck du boute hors  et celui d’en arrière qui restait, tâches non terminées en raison de la pluie incessante de juin à Tromsø! (Idem pour le Awl Care).

6- Après un petit lunch, Claude a vérifié l’AIS et l’a réparé! Quelques fils à mieux connecter dans le coffre du cockpit.

22:35 Nous venons de finir le souper! Après une longue promenade sur la côte vers le glacier, grimpant des montagnes de roches et de gravois, nous sommes revenus au bateau vers 21:35.

Rencontrant d’abord un renne, nous n’avons rien vu d’autre!

image48Renne à Fridtjovhamna

Petit lunch sur un gros rocher au pied de la montagne, encore très très loin du glacier, dont l’approche nous fut coupée par une énorme rivière de boue, lait au chocolat, venant du glacier, la décharge! J’ai descendu une pente un peu rapidement sur les fesses et les mains, assez raide merci! Vive les bâtons de marche que nous avions encore oubliés! Chargés comme des mules avec notre arsenal anti ours…

image49Rocher de notre lunch

image50Il semble faire noir mais non, juste à contrejour face à un sommeil aveuglant

image51Décharge à traverser! Heu, non…

image52Suite de la décharge, du vrai lait au chocolat!

Puis longue ballade en dinghy jusqu’au pied du glacier, en fait jusqu’à la rivière de glace, très très loin! Et très très froid!

image53En dinghy à travers les petites glaces flottantes devant le glacier

image54Petite escapade de plus au bout de la péninsule pour y inspecter un drôle de piège à ours en bois où deux restants de phoque y sont attachés… Brrr, on rentre!

image55On rentre au bateau, (il fait vrai,est clair, c’est encore à contrejour!)

Mais encore ce ciel bleu incroyable, et le soleil chaud! Trois jours d’affilée! Un miracle, plus beau même que Tromsø, mais pas difficile à battre! Hihi

image56Voyez le ciel encore bleu!

Souper aux saucisses de renne, pommes de terre et carottes, Riesling (le vin le moins cher en Norvège, les autres étaient si dispendieux, qu’on n’a acheté que de ce vin Riesling et un rhum, par contre le plus cher qu’on a jamais payé! Même à Trinidad, Michel!). Et ma petite fondue mars agrémentée de 3-5 amandes au chocolat!

Jeudi 28 Juillet 2016 – Longyearbyen – 78°14′N 15°38′E – 77.29 mn/ 717.53 total – Q

9:33 Oh la! Nous venons de partir il y a peut-être une heure. J’ai passé cette heure à décrotter le devant du bateau et le pont à cause de toute la boue collante qui revêtait l’ancre et sa chaîne, la bouée et sa corde,  le boute hors, les balcons avant, les élastiques, l’étrave (le devant du bateau, les côtés), le boyau d’arrosage, mes bottes, mes gants, mon manteau, alouette! Et il en reste encore sur mon manteau! Tant pis, j’ai les mains gelées! Je n’ai jamais vu en trente six ans de voile une boue aussi collante, sauf dans quelques couches de mes enfants!

Il fait gris aujourd’hui mais il ne pleut pas, à date. Nous nous rendons aujourd’hui à Longyearbyen afin de préparer la seconde étape de notre voyage, la visite de notre fils Philippe et de sa blonde Amélie qui arriveront à 00:35 dans la nuit de vendredi à samedi 30 juillet.

Il faudra d’abord finaliser notre permis auprès des autorités de Svalbard et nous orienter dans la petite ville de 1500 habitants, à pied. Nous devrons remplir le frigo à nouveau et faire des réserves de conserve peut-être aussi. Je réalise que je n’en ai pas acheté suffisamment. Il faudra refaire le plein de diesel, d’essence et d’eau potable.

Eau potable que je suis à faire actuellement, le désalinateur marche bon train comme avant hier… Hier soir, le réservoir était à nouveau vide, il faut dire qu’à 10 litres à l’heure, le petit 10 heures de l’autre jour était bien insuffisant pour remplir les 200 gallons de notre réservoir! Enfin, j’espère que c’est ça, sinon, ça coule ailleurs, ce qui est peu probable…

15:04 Ouf! Après 36 milles nautiques à moteur, à mi-chemin de notre but, heureusement à 2-3 milles des côtes, donc assez loin, pour ne pas s’y fracasser, le moteur a commencé à faire de l’angine! Essoufflé, il a cessé de fonctionner! Panne de diesel! Avec un niveau d’essence encore à  11 pouces sur 27 (full à 27)! Alors nous y  avons vidé 40 litres de carburant et son additif, donc deux contenants de réserve du bain! Il en reste trois dans le bain et un dans le coffre du cockpit. Deux gros de 20 litres et deux petits de 10 litres encore en réserve! Nous roulons donc habituellement avec 100 litres de réserve et 200 litres dans notre ancien réservoir, celui-ci est un peu plus petit (fait sur mesures pour s’assurer qu’il rentre bien dans  notre trou!) et tout aussi mal fait, avec une forme super profonde dont on ne peut aspirer le carburant du fond! Ça réduit donc notre autonomie mais au moins, ça fait du lest! Thérapie cognitive!

15:30 Nous venons d’atteindre 78°00′Nord

image57Et voici la carte de notre approche d Longyearbyen vers 18:00

image58L’aéroport de Longyearbyen et son camping au bord de l’eau!

image59L’approche de Longyearbyen au pied des montagnes et de la mine de charbon!

22:00 Nous  sommes arrivés à Longyearbyen après avoir vu un petit rorqual. Nous voyons aussi l’aéroport sur la rive, et plus près de l’eau, un camping! Tout autour, de grosses montagnes décorent la ville industrielle, reliée par un téléphérique aux mines!
Le harbourmaster nous dit de mois mettre à l’épaule d’un bateau polonais, tout en bois. Accueil chaleureux avec un shooter! Parlé de hockey au canada. Les meilleurs joueurs selon le jeune slovaque qui a vécu au Connecticut cinq ans à Stanford.
Déçu, il n’a qu’un petit rorqual, aucun ours, peu d’animaux.

image60Notre voilier Andrée Anne Rachel au quai de la marina

image61Andrée Anne Rachel à l’épaule d’un polonais en bois

Nous avons aussi jasé avec le jeune cuissot français sur un voilier loué à Tromsø par un riche vacancier, 37000 euros pour un mois plus les salaires du capitaine et du cuistot et autre équipier! Mais le vacancier ne vient qu’une semaine! Oh! Au moins il est l’un des rares bateaux à avoir un full enclouure, un cockpit fermé! Il va en avoir pour son argent!

Nous nous sommes promenés sur les quais, et avons vu une dizaine de voiliers, un anglais de Plymouth. trois ou quatre français, dont l’Ovni de l’ami de la française rencontrée au lavage de Tromsø et un hollandais, Sará.

Les bâtiments du port sont magnifiques, modernes et propres, dont on a pu voir toilettes et douches. On pourra obtenir électricité, Diesel, essence  et eau potable demain en allant voir le harbourmaster.

Les polonais décollent à 7:00 demain matin, nous devrons donc décoller aussi et   pourrons ainsi nous mettre au quai.
Ils se rendent à Pyramiden pour y voir des morses.

Ciao

France et Claude

clam_fr

Web translation here

Lundi 25 Juillet 2016 – Isbjorhamna  – 0 mn – ancre

map5

20:17 Nous soupons dans le cockpit devant un spectacle animé pour le coin!

image33Oceania

Oceania, un gros voilier 3 mâts,  164 pieds, amène de la visite. Les dinghys s’activent et font la navette, transportant des dizaines de personnes vers la station polonaise de recherche qui nous a donc refusé l’entrée en raison de la gang de scientistes qui devaient arriver par le bateau de croisière! Sniff! Probablement leurs boss ou les bailleurs de fonds! Ils étaient sur le gros nerf, “Much work to do before the cruiseship arrives in 2-3 hours! So, it is a Bad timing, sorry.” Pas aussi chaleureux que leur réputation le laissait entendre! Trois essais de contact avec eux depuis ce matin! Enfin! Mauvaise journée!

Et la glace nous entoure de plus en plus, un pétillement incroyable, des grognements et craquements annoncent l’approche de deux gros mastodontes, pas si hauts ni si gros, mais qui pourraient nous faire un peu de tort! À surveiller!

image34

Gros morceaux de glace venant nous visiter!

Très belle journée aujourd’hui. Aucun vent, ciel bleu, soleil, on pouvait se promener avec un seul chandail sur le dos! Vraiment beau!

image35a
La station de recherche polonaise sur Isbjorhamna

Nous avons débarqué sur la base polonaise vers 13:00 et nous nous sommes promenés autour, d’abord vers une croix posée sur des récifs au bord de l’eau, marquant l’emplacement de l’autel, une table de bois recouverte de métal gravé de signes religieux polonais. Au bas de la croix, une sculpture sur un tronc d’arbre rappelle le visage du Christ.

image35La croix et l’autel au bord de la rive

Une plaque commémore la mort d’un homme de 46 ans en 2004, selon ce que je comprends du polonais, i.e juste les chiffres!

image36Cabane 1900

Non loin de ce petit pic rocheux, nous avons pris une collation au soleil, assis sur un banc, le dos contre une vieille cabane de bois des années 1900, toute petite!

Puis, nous sommes partis marcher sur la plage de roches et de galets vers le glacier, Hansbreen, près des montagnes  Vesletuva et Hansbukta… Longue promenade, marche un peu ardue en raison de l’épaisseur de petites roches qui roulent sous nos pieds. Mais définitivement une très belle vue sur les glaces qui craquent, un vrai tonnerre, ou un coup de feu! Mais on n’a rien vu tomber dans l’eau!

image37Andrée Anne Rachel au loin

image38Claude super équipé contre les ours polaires: arme à feu en bandoulière, couteau de pêche et poivre de Cayenne sur la cuisse droite.

image39Nous approchons du glacier.

image40

Cette journée nous rappelle l’Antarctique en 1996 où nous avions aussi visité une station de recherche polonaise, et où l’idée a germé dans l’esprit de Claude de voguer lui même dans une mer de glaces avec notre voilier! 20 ans avant de se rendre à l’autre pôle, le pôle nord cette fois, ou Biegun en polonais, à 1452 km d’ici ou 680 milles nautiques! Et nous sommes à 16452 km de l’autre station polonaise au pôle sud, à Arctowki, en Antarctique!

image41Poteau d’indications et directions à la station polonaise

Claude vient de changer notre toute nouvelle radio marine vieille de 5-6 ans pour notre antiquité encore bonne, vielle celle-là de 25 ans! Pas d’allure! La vieille fonctionne encore, alors que la Ptite nouvelle ne reçoit plus les signaux!

Et Michel nous a fait remarquer aujourd’hui qu’aucun point AIS n’aurait été inscrit sur notre position depuis le 24 juin! À vérifier! Y a-t-il un lien?

Mardi 26 Juillet 2016 – Fridtjovhamna (NW Van Mijenfjorden) 77°46′N 14°37′E -
                                         77.35 mn/ 640.24 total- ancre -
 
13:24 Nous sommes en route depuis ce matin vers le nord sur la côte ouest de Svalbard  et nous venons de découvrir que le réservoir d’eau potable s’est entièrement vidé dans la cale, car le robinet d’eau chaude de la cuisine fuyait dans l’armoire! Heureusement juste dévissé, et heureusement que nous avons un désalinateur! Temps nuageux, balles de coton ouaté sur fond de ciel bleu, et malheureusement un petit vent tannant de 10 noeuds de face en accord avec des vagues de face, très très tannantes! Ça cogne de temps en temps! 
 
Heureusement, le décor est grandiose. Encore ces traînées de glaciers de toutes les teintes de blancs, des blancs gris, blancs bleus, blancs blancs et des blancs plus blancs que blanc! Et les montagnes qui les percent, les entourent, les surplombent et tombent dans la mer exposent toute la palette des noirs, bruns, beiges, gris et ocres… Certaines montagnes sont bien saupoudrées de neige ou de glace, d’autres sont à peine moustachues de minces filets blancs, minces de loin car ce doit être en fait immense de plus près! 
 
Et l’on ne semble pas avancer le long de ces successions de montagnes et glaciers! Il faut dire qu’on ne va pas très vite, 3-4 noeuds, au grand désespoir du capitaine, qui pense, en plus, à ses réparations futures! Revisser le tuyau dans le petit espace sous l’évier! Pour l’instant je remplis le réservoir, pas vite ça non plus, sans ouvrir évidemment la pression d’eau! Il y a assez de pression dans l’air! Hihi! 
 
15:55 Je suis à la roue, Claude s’étend et oups, on perd le nord! Notre position est perdue! Dans les 75-80èmes degrés de latitude, il arrive qu’il y ait des erreurs magnétiques! Et voilà! Ouf! C’est revenu!
image42C’est qu’on est loin! Et haut sur le globe terrestre! 77°19′N… Même le Groenland a été coupé sur la carte du computer! Nous sommes rendus plus haut que la coupure au 76ème degré!
image43
Nous sommes près de  Floyodden et nous nous rendons ce soir dans le gros fjord Bellsund. Le 29 juillet nous devons être rendus à Longyearbyen un peu plus haut dans l’autre énorme fjord pour récupérer Amélie et Philippe qui arriveront par avion dans la nuit du vendredi 29 au samedi 30 juillet, minuit 35 am.20:59 Nous sommes toujours en route, après 71.5 milles nautiques et presque douze heures de Motor Sailing!Il fait encore soleil mais moins chaud! Toute la journée fut radieuse. Soleil chaud, au point d’enlever polars et chandails et gants dans le cockpit. Mais, Claude vient de remettre son gros chandail de marin en laine, allure Capitaine Haddock.  Et moi, je suis à la veille de me remplumer!Trajet assez calme me permettant de me mettre à jour dans mes mails de journal de bord, les parties 2 à 7, ajoutant photos aux textes. Aussi, couture de ma grosse “patche” un pied sur deux, pour la toile. Il me reste la deuxième! J’ai pu recommencer ma couture car j’ai moins mal aux mains aujourd’hui après deux jours à reprendre religieusement aux 8 heures mes Tylenol arthrite et Advil et me frictionner plusieurs fois par jour les articulations au Voltaren Emulgel! En fait toute la main droite surtout! Comme dit Claude, on vieillit! Ouan!
image44
Première bouée à Svalbard, l’une des rares! À la pointe de l’île d’ Akseløya dans Bellsund22:30 Nous sommes ancrés dans une petite baie tout près du glacier. Le soleil est encore très chaud, mais l’air est frais! Il fait un temps magnifique! Et on guette l’ours polaire!
image4522:30 et le soleil est encore très chaud!
image46Et il fait encore très clair! Superbes montagnes derrière Akseløya, au loin, derrière notre petit rempart côtier qui attrape les icebits!

 

Ciao
France  et Claude

Written on August 12th, 2016 , Video

Written on August 12th, 2016 , Video, Voyages Tags: ,

Lessons learned from a carbon monoxide boating tragedy on the Norfolk Broads, which killed a couple and their dog.

co

Read the article here

fireboy
Fireboy 12V carbon monoxide detector, essential motor boat safety equipment

Written on August 10th, 2016 , Info Tags: , ,

chris-fournier-nepean-sailing-club-sail-around-world-boat

Five hundred litres of water. One hundred and sixty gigabytes’ worth of music. And one trusty sextant.

Those are just a few of the vital necessities Ottawa sailor Chris Fournier has packed for the next 300 days as he plans to accomplish something no Canadian-born sailor has done before: sail non-stop, alone, around the globe.

Read about here

Cris Fournier’s web site here

Written on August 9th, 2016 , Croisière/Cruising info, Voyages

 


RS 400

Maintenant disponible chez Boathouse appelez nous/Now available at Boathouse call us 

1-800-361-2966

Written on August 6th, 2016 , Video Tags:


Geartie2

Written on August 4th, 2016 , Croisière/Cruising Tags:

Boathouse Blog is proudly powered by WordPress and the Theme Adventure by Eric Schwarz
Entries (RSS) and Comments (RSS).

Boathouse Blog

Boathouse blog