J69 : Coucher de soleil sur Finistère Mer Vent… by VendeeGlobeTV


J42 : Des pointes à plus de 50 noeuds pour… by VendeeGlobeTV
sharon green ultimate sailing 2017 ,montreal,dorval,quebec canada, toronto,vancouver,kingston,winnipeg,calgary,edmonton,ottawa,hawksbury,halifax,charlottetown,st john,st johns,regina,saskatoon,moosehead,moncton,frederickton,sudbury,thunder bay,kamploops,kelowna,nanaimo,victoria,surrey,richmond, Beauharnois,Becancour,Beloeil,Boucherville,Chateauguay,Dollard-des-Ormeaux,Gaspe,Longueuil,Victoriaville,Varennes,Sherbrooke,Sept-Iles,Salaberry-de-Valleyfield,Saint-Lambert,Saint-Hyacinthe,Saint-Eustache,Saint-Jerome,Saint-Jean-sur-Richelieu,Pointe-Claire,Alma,Baie-Comeau,Baie-Saint Paul,Beauceville,Beaupre,Berthierville,Blainville,Boisbriand,Bonaventure,Brossard,Candiac,Carignan,Carleton-sur-Mer,Chambly,Chandler,Contrecoeur,Coteau-du-Lac,Cowansville,Delson,Donnacona,Drummondville,Estérel,Fermont,Gatineau,Granby,Grande-Riviere,Hudson,Huntingdon,Joliette,Ile-Perrot,La Malbaie,La tuque,Lac-Megantic

 

niteize montreal quebec canada

La finale!

Jeudi 8 Septembre 2016 – Tromsø

12:28 Nous revenons de notre quincaillerie JULA pour aller acheter d’autre corde pour attacher notre toile… Le rouleau acheté au printemps était insuffisant! Claude avait lu 125m mais c’était écrit l25m, comme L25m, Longueur 25 mètres! Ayoye! Ça en prenait trois comme ça! Et juste avant de partir Claude vient de comprendre que c’est un support du Dodger qui n’est pas à sa place et empêche la toile de bien se tendre et de ne pas forcer. Alors nous devrons défaire un bout de notre toile, pour replacer le support de Dodger, espérant que la toile forcera moins!

Ce matin, lever tard à 9:20 sous notre igloo: il faisait noir! Et nous étions fatigués de la veille! Au lever, je vidais le lit pour le laver et j’ai découvert mes draps mouillés et de la moisissure sous le matelas! Ggggrrrrr! Je ne peux pas laisser ça comme ça pour l’hiver! Donc, non seulement laver draps et couvre-matelas, mais les murs et le lit aussi! Ah froid et humidité, condensation, l’enfer! Peut-être qu’un couvre matelas en coton n’est pas l’idée du siècle et je devrais en trouver en synthétique? Et les draps aussi, même si j’adore le percale! Ça sécherait plus vite et il y aurait peut-être moins de moisissure?

Puis aller chercher les panneaux de Dodgers au deuxième étage des bureaux de la marina Skattora, que nous avions utilisés comme atelier, permission accordée par Bjørn! Merci!

Rempli mes sacs de linge sale. Pour lavage ce soir au camping, j’espère que ça marchera! On est censé devoir réserver des plages horaires d’avance! Et l’automne venu, les horaires peuvent changer!?

14:22 Je reviens avec mon chaudron  de soupe que j’ai descendu chaud  dans l’échelle, oui, le chaudron bouillant dans un gros chaudron dans un gros sac de commissions avec grandes ganses sur l’épaule, pour le diner sur la table de pique nique en bas du bateau… Car aucune place pour manger dans la cabine ni dans le cockpit!  Un vrai capharnaüm!

En revenant de la ville, nous avons arrangé les montants du Dodger, Yesss! Ça marche! Il a fallu dézipper la toile près de la porte, redescendre la bôme pour pouvoir passer le tout, et ça a marché! Ouf! Je viens de me sauver de la couture de toile pour 2017! Pas besoin d’agrandir la toile! Ouf! Vraiment!

Et nous avons réussi à attacher la toile avec les deux nouveaux rouleaux de plus, mais très juste! Meilleure allure, la toile, même si pas mal rapiécée côté tribord. C’est drôle, le côté babord est parfait, presque rien en 3 ans!

Puis c’est au tour de l’hélice de se faire entretenir, un changement de “pitch”, réduit pour augmenter la puissance du moteur finalement! Ça a l’air de rien, mais reconstruire l’hélice avec ses codes et ses lettres, les mini cutter pins à installer, c’est une job de précision obsessionnelle!

Puis finir d’installer les paddings sur la coque sous les cordes de la toile  en bas puis installer les défenses et oreillers sous la toile en haut pour “paqueter” la toile et l’empêcher de flacotter au vent et de s’user! Un vœu pieu!

image14Et nous voilà tout enveloppés!

image15Mes patches cousues! 2 grands rectangles verticaux, 2 horizontaux et 4 petites patches, et bien de la colle sur d’autres accrocs non patchés! Paresse et manque de temps!

19:47
Nous sommes en train de souper au casse-croûte (coûtera quand même $47, le casse-croûte!) Grom car on manquera de temps pour le lavage au camping! Et ma cuisine était occupée par les morceaux d’escalier du dessus du moteur pendant que Claude faisait des trous dans l’arbre d’hélice afin d’éviter que  l’hélice ne recule en marche arrière. Grosse job difficile la tête en bas dans la cale sous l’escalier! Et en même temps,  il a installé le nouveau relay et enfin le moteur s’arrêtera!

Pendant ce temps,  j’ai refait le lit, ensaché des chargeurs électriques de toute sorte, le contenu des tablettes de notre chambre et de la cuisine, sorti plein de linge à laver et tout le kit nécessaire au lavage.

Et sorti les vêtements de retour en avion, déjà propres et bien serrés au sec (eux) dans de très grands ziploc (les meilleurs sont de la marque President’s Choice chez Provigo, Loblaws ou Independant!).

3:00 am dans la nuit de jeudi 8 au vendredi 9 !
Nous sortons de la salle de lavage du camping de Tromsø!
Nous avons failli ne pas pouvoir aller faire le lavage, la réception du camping ayant fermé à 20:00 et ma carte à puces était expirée! N’ouvrait pas la porte!
Comme on se stationnait plus proche pour au moins surfer sur internet, une employée rentrait à la noirceur dans la réception! Allo Mlle, ma carte ne fonctionne plus, et, quelle chance, elle se souvenait de moi en juin! Elle a bien voulu réinitialiser ma carte qui avait encore 300kr ou 50$! J’ai fait 4 brassées de lavage et séchage dans  trois laveuses et deux sécheuses! Dont le lavage de mon énorme couvre matelas King size dans un évier, où je l’ai fait tremper dans de l’eau bouillante après avoir imbibé les tâches de moisissure avec mon produit miracle Mildew Remover de StarBrite! Ça a fonctionné!
Moins beau, par contre, pour mon grand drap contour qui n’était pas blanc, lui, mais bleu et qui a viré au orange avec le produit qui contient surement du javellisant! Mais au moins il est propre!
Ça a pris 6.5 heures! Nous avons commencé à 20:30 et fini à 03:00 am!

Au moins nous pouvions nous rattraper sur internet! Claude a fait tous ses labos du bureau, 252 messages! Et moi j’ai inondé mes contacts avec mon journal de bord, du 31 juillet jusqu’au 6 août je crois! Parties 11-20, genre, même si j’en avais jusqu’à 40! Un peu de retenue!

image16Ma belle salle de lavage au camping de Tromsø.

Vendredi 9 Septembre 2016 – 16:00

Ça fait sept heures qu’on travaille pour finir de préparer le bateau. Claude a fini ses réparations de solénoïde, l’hivernisation des batteries, la consolidation des cordes tout autour du bateau pour la toile. Moi j’ai continué à vider armoires, ensacher souliers et bottes de montagnes, ouvrir les portes et coffres pour faire circuler l’air, mettre les sacs de bouffe dans des sacs de plastic et les déposer sur des boites à l’envers pour faire circuler l’air sur le plancher car il se fait de l’humidité entre le sol et les objets. Faire les valises partiellement… Au moins, le fusil à rapporter au Canada (histoire à suivre, espérons que ça ira bien!), une planche de cockpit, une poulie de grand voile, une radio marine, différentes pièces de moteur et d’accastillage à remplacer!

Pas eu le temps de finir encore, car nous avons dîné à 15:00 pour aller nous promener à vélo en ville à 16:00! Un peu de luxe! Le capitaine a besoin d’air!

18:28 Retour de vélo. Nous sommes allés visiter les marinas de Tromsø.

image17Marina du pont de Tromsø

Celle à côté du pont de l’église, est vraiment affreusement située! C’est à dire qu’elle a une belle vue sur l’eau et les montagnes du côté de l’église, ça c’est super! Mais, l’accès à pied, à vélo ou en auto est pourri! Sans allure! Non indiqué, passage à travers des stationnements d’usines défraîchies, des ruelles, un long belvédère en ciment défoncé!

image18Superbe marina municipale de Tromsø

Par contre, la nouvelle marina municipale, au cœur du centre ville, est magnifique, avec ses très larges quais solides longeant des restos chics et de beaux hôtels. Nous y avons rejoint les suisses sur leur voilier Despina, encore en vacances pour un cinquième mois d’affilée! 47 pieds, très spacieux, quatre chambres, du rangement à n’en plus finir! Wow!

21:45 Douche finie, j’attends Claude. Presque tout fini, mais il reste encore plein de choses à faire de dernière minute!
Nous partons demain midi en auto pour notre vol de 16:15
Après la vaisselle du déjeuner, je laverai le frigo, dégelé depuis hier, puis on hivernisera tous les robinets, la douche, la pompe du bain et le réservoir d’eau chaude. Il faudra ensacher le lit et les derniers vêtements sales à laver en mai 2017!

Puis bye, bye,  Andrée Anne Rachel , on se revoit en mai pour le sud. Le sud de la Norvège et la Suède! Pas si sud!

Samedi 10 septembre 2016

13:00 Nous avons fini mais attendons pour le chargeur! Débranché par accident, il faut attendre un cycle complet de charge pour être certains que les batteries seront ok en mai!

13:34 Nous avons donc dîné au fromage et biscuits sur la table de pique nique sous le bateau, heureusement au soleil. Attendant toujours le chargeur?… Nous avons donc presque deux heures de retard sur notre horaire prévu pour aller prendre l’avion! Heureusement, un vol domestique, Tromsø-Oslo! Ça nous aura donc pris six journées presque complètes pour hiverniser Andrée Anne Rachel!

Depuis 9:30 ce matin c’est la course pour finir de sécher à la chaufferette les draps du lit, deja humides après seulement deux nuits! Pliés et rangés avec douillette, pyjamas et oreillers pour le retour une soirée de mai!

18:00 Nous atterrissons à Oslo.
A l’aéroport de Tromsø,  j’ai pu envoyer mes mails  jusqu’au 29c! Mes contacts vont détester recevoir tout ça en même temps! J’aurais préférer en envoyer tous les jours ou une fois par semaine, mais internet à Svalbard, oubliez ça! Et même dans le nord de la Norvège, pas terrible comme accessibilité!

Ce soir nous allons coucher à l’hôtel de l’aéroport d’Oslo, au Park Inn de Radisson car nous devons prendre notre vol pour Francfort à 6:00! Donc cadran à 3:30! Juste une petite marche de cinq à dix minutes et juste 160$, pas si cher pour la Norvège, de façon surprenante!

image19Super beau hall d’entrée de l’hôtel Park Inn de Radisson, aéroport de Tromsø

Et je finirai mes mails demain aux aéroports  d’Oslo et de Francfort! Jusqu’à  la partie 40!

Dimanche 11 septembre 14:16 heure de la Norvège, encore.

Je suis en train de finir la partie 41 dans notre vol d’Air Canada, Francfort-Montréal! Et voilà, finies nos huit semaines en Norvège! Plein de beaux souvenirs!

Et je viens de visionner “Les Himalayas”, une histoire vécue de sherpas et de coréens, en coréen, sous-titres en anglais, mais ça vaut la peine pour les images des superbes montagnes népalaises et les défis là-bas, bien pires qu’une roche sur le sac à dos! Super triste, vous me connaissez comme je peux être sentimentale et braillarde! Snif!

Ciao

À l’an prochain, en Norvège jusqu’en Suède, sur Andrée Anne Rachel!

France et Claude

refrigerateur congelateur 12v 120v  waeco  montreal,dorval,quebec canada, toronto,vancouver,kingston,winnipeg,calgary,edmonton,ottawa,hawksbury,halifax

Web translation here

Jeudi 4 Août 2016 – Julibukta,  Fjortende – 79°07′N 11°50′E – 17.50 mn/889.44 total – A

15:04 Amélie vient de rendre les armes, couchée sur la banquette du cockpit. Bercés par les vagues, à voile seulement depuis 10 minutes, nous sommes partis de Ny Ålesund vers 12:30 après avoir fait quelques commissions ce matin. Diesel d’abord, juste un 20 litres en jerrycan, avant déjeuner, transporté par Claude. Puis, déjeuner avec mes derniers croissants et brioches, omelette au fromage et clémentines, pendant qu’un énorme bateau de croisière français de 462 pieds, Le Boréal, déversait sa foule de touristes dans les quelques rues du village. En nous dirigeant vers la boutique de souvenirs, on voyait des filées de manteaux rouges d’explorateur à l’allure de fourmis entrant et sortant du magasin.

image100L’immense bateau de croisière français Le Boréal est arrivé durant la nuit à Ny Ålesund

image101Les touristes rouges déversés dans la ville de Ny Ålesund ce matin! Il y en avait plus que ça! Retard de photo!

Et à la porte du magasin, un charmant petit hall décoré de vieux skis de bois et de raquettes ancestrales accueille les souliers et bottes des clients qui doivent se promener en bas de laine ou en crocs prêtés. Petit entrepôt de souvenirs dont une employée s’empresse de remplir les tablettes de linges à vaisselle, toutous, tee-shirts et bebelles diverses sans arrêt! De la belle vaisselle ornée de cartes marines ne prend pas beaucoup de preneurs, ni les coupes de verre, ni les lainages pourtant magnifiques (semelles, gros bas, tuques, cache cou, mitaines et chandails)? Mais les tasses en métal au nom de Ny Ålesund 78°56′N m’attirent beaucoup, ainsi que les linges à vaisselle et surtout les serviettes de table. Je m’en suis payé quelques échantillons pour moi et pour des cadeaux!

image102Le hall d’entrée du magasin de souvenirs!

Puis, direction épicerie! Devant le centre de services de la station de recherche, la harbourmaster n’avait aucune idée de ce service et me disait que le cuistot pouvait dépanner mais ne rien vendre?! Contrairement à tout ce qu’on lisait partout et ce qu’on s’était fait dire par d’autres marins autour! Et finalement, en entrant dans l’immeuble, la réceptionniste ne semble pas plus au courant mais appelle quand même quelqu’un et nous fait entrer! Ouf! Les parquets de bois luisants et propres accueillent ici aussi les touristes en pieds de bas! Nous nous dirigeons vers la belle cafétéria, où un gentil cuistot prend notre liste et nous explique formats, quantité à prendre et les noms norvégiens de la liste que nous avait donnée un aimable touriste britannique sur le voilier marine de Plymouth à notre arrivée. Et quinze minutes plus tard, nous remplissons nos sacs d’épicerie avec des côtelettes de porc, des poitrines de poulet, du poisson blanc, du saumon, un gros bloc de fromage, deux énormes pains de blé entier, une douzaine de pommes et d’oranges, 2 kg de pommes de terre à a chair jaune, un litre de yogourt aux bleuets, un litre de crème, trente œufs (le plus difficile à transporter et serrer!), deux paquets de biscuits Ballerina et des gousses d’ail, chinoises, me dit-il, donc trop petites, prenez en plus!

image103Dans la cafétéria du centre de services, attendant notre commande d’épicerie!

image104Le centre de recherche et la statue d’Amundsen.

image105Partis de Ny Ålesund, nous nous promenons parmi les glaces.

16:30 Arrivée à notre ancrage, préparation de notre excursion en Dinghy vers le glacier puis la montagne aux neuf sommets, dont le dernier était à 2232 pieds, finalement!

On n’en finissait plus d’atteindre des sommets. Des petits bouts pas mal escarpés.  Et nous sommes redescendus par la même crête! Très belle sortie!  Retour au bateau vers 23:30 Donc Souper 00:30 et Coucher 1:30 en mettant le cadran pour 6:00!  Donc, peu de texte mais plein de photos!

image201Andrée Anne Rachel ancrée près du glacier, mais plus loin que ça a l’air!

image202En route vers le sommet, après plusieurs faux sommets!

image203Belle vue sur le glacier

image204Voici bientot le vrai sommet! Phil et Claude y sont, Amélie pas encore et moi, je suis derrière la caméra!

image205Au sommet, enfin! Quelle vue!

image206Vue grandiose à partir du sommet vers la mer. Andrée Anne Rachel est le tout petit point  juste en dessous de l’îlot au milieu de la photo, un peu à gauche! On est très loin!

Vendredi 5 Août 2016 – Trinityhamna – 79°33′N 11°03E – 50.1 mn/939.54 total – A

Partis de Julibukta à 6:30 après le lever pénible à 06:00.
Levé l’ancre, pas trop de boue ni d’algues. Surprenant!
Mais beaucoup, beaucoup de glace…
Et 2 ours polaires au loin! Maman et son gros Bébé embarquant sur terre au bout de l’île! Pas loin d’où on était! Amélie est vraiment notre radar à bibittes!

Déjeuner en route aux rôties, en deux services car il n’y a plus de propane. Une chance que ce n’est pas arrivé au souper d’hier soir, à minuit trente!

9:45  Tout le monde dort,  sauf moi! Amélie depuis 7:00, Phil 10:15, Claude 9:30 jusqu’à ce que je finisse les bouteilles d’eau. Ça tangue d’un bord à l’autre,  petit vent de 9 noeuds, arrière, endormant au possible!

image300Amélie qui dort

image301Claude qui dort de l’autre côté … Et Phil dort dans la cabine!

13:00 Lunch, tout le monde debout! Je viens de dormir 1.5 h, Phil 5.5 h, Claude 2h, Amélie 3.5h plus 1.5h, environ. Le ciel est nuageux et le temps, très froid.

image302Notre arrivée à notre ancrage, déjà occupé par de gros bateaux.

16:40 Notre troisième ours polaire du voyage et de la journée! Ce dernier fait le mort sur la plage, la tête plantée dans le sable sous la ligne de marée, les pattes avant par en arrière, le derrière en l’air, la peau sur les os, il a vraiment l’air mort… Pendant une heure il avait l’air mort, mais personne n’osait mettre le pied sur la plage! Tous les dinghys s’affairaient dans la petite baie! Trois voiliers, dont un hollandais de 125 pieds, un yacht privé de 140 pieds et  son petit bateau moteur qui est allé planter dans l’eau près de la rive sa caméra  GoPro perchée sur une longue gaffe, à partir de son pont! Et l’ours bougea la tête un peu, puis dix minutes plus tard une patte! Vivant! Pas mort! On ne peut pas descendre sur la plage! Plus tard il se lève enfin sur ses quatre pattes et va faire un numéro 2! Pas l’air si malade finalement! C’est sa plage! Il se recouche, même position bizarre! Puis il fait encore plus peau d’ours! A plat ventre! Il fait le tapis, comme dit Phil!

image303Juste en haut du dinghy, l’ours polaire qui fait le mort pendant une heure!

image304Et voici l’ours qui va faire ses besoins!

Un bateau de croisière vient d’arriver aussi après le départ de tous, sauf nous. Mais personne ne semble aller en dinghy, il faut dire que c’est l’heure du souper!

Mais nous, pas de propane, pas de souper! On surveille l’ours! Amélie parle à l’ours et au petit guillemot qui tourne autour du bateau. Il fait si froid!

L’ours se lève et va fouiller dans les gros sacs blancs près du rocher non loin de la cabane de surveillance Sysselmann. Et il fouille, fouille, fouille, longtemps, longtemps et très longtemps! Nous soupons et arrivent deux dinghys de Sysselmann qui s’affairent, pendant que l’ours est parti, à tout ramasser, sacs blancs près de la cabane plus loin aussi, même si l’ours n’y a pas touché, et tout le matériel, bonbonnes etc. Mais on ne descendra pas ce soir sur terre!

France et Claude

yanmar parts pieces ,montreal,dorval,quebec canada, toronto,vancouver,kingston,winnipeg,calgary,edmonton,ottawa,hawksbury,halifax,charlottetown,st john,st johns,regina,saskatoon,moosehead,moncton,frederickton,sudbury,thunder bay,kamploops,kelowna,nanaimo,victoria,surrey,richmond,

Les pièces Yanmar parts boathouse.ca

 

Web Translation here

Dimanche 31 Juillet 2016 – Trygghamna 78°16′N 13°42′E – 29.6 mn – A

22:21 Nous sommes partis de Longyearbyen ce matin après avoir attendu que nos voisins polonais nous libèrent le chemin (car nous étions à l’épaule entre deux bateaux polonais). Belle route de 30 milles nautiques vers notre belle baie devant un glacier.

Peu de vent, peu de vagues, belle mer presque miroir, et une baleine! Pourchassée par un bateau de touristes, la pauvre. Ce bateau est apparu de nulle part alors que nous étions seuls avec notre baleine. Il allait vite et fonçait sur la baleine! Super choquant! Illégal, sûrement.

Puis nous avons mis l’ancre au fond d’une baie glaciaire déjà occupée par deux voiliers, quand même! Et très loin l’un de l’autre. Cette baie se nomme Trygghamna, signifiant “safe harbour”.

image67Paysage grandiose

Nous sommes ensuite partis en dinghy, les quatre en sardines avec nos bottes de montagne ensachées ainsi que quatre sacs à dos, et l’arsenal anti ours (trompette, Klaxon, deux pistolets à flares, deux poivres de Cayenne, un couteau de pêche, une hache et un fusil et des pour chacun! Et un dinghy de secours dans mon sac à dos avec les rames, et la pompe, pompe qui sera portée par Phil dés le lendemain pour alléger mon sac! Merci!  Et nous avions oublié nos bâtons de marche!

Sur le bord de l’eau, nous avons mis nos bottes de montagne et commencé notre marche pour revenir rapidement les changer pour nos bottes de voile afin de traverser de gros ruisseaux de moraine ou de décharge du glacier.

image68Phil, en gentleman, tend la main à sa douce pour traverser!

image69Amélie super contente d’avoir traversé la rivière avec ses nouvelles bottes Gill. Dont on avait vraiment besoin! Philippe en arrière, encore dans la décharge jusqu’à mi-mollet!

Belle promenade le long d’une rive devant un mur de glaces. Un petit guillemot se prélassait dans de l’eau glacée, à l’abri du vent derrière un icebit. Joli!

image70Glaces tombées du glacier

image71Sur la rive devant le glacier, Amélie et Phil posent avec de gros morceaux de charbon!

Et un phoque curieux nous a suivis au retour, comme des sternes qui croyaient se faire lancer de la nourriture alors que Philippe faisait rebondir des galets sur l’eau.

Aucun ours. Ok!

Marche sur le bord du glacier dans de la belle boue grise, la “sticky mud” de l’autre matin, mais presque du sable mouvant! Claude a failli y perdre ses bottes. Et nous avions les bottes bien sales! Rinçage dans les ruisseaux avant de reprendre le dinghy, direction Andrée Anne Rachel et sa mud room! Sur le pont à l’avant tout le monde! Rinçage des bottes pour les quatre et des pantalons des gars, boue presqu’aux genoux!

image72Sur la partie sale et stable du glacier.

image73Bottes jaunes de voile  (chercher le jaune!) de Claude et ses pantalons ARC’TERYX maculés de boue grise de moraine.

Souper tortellini sauce rosée saucisses, fondue au chocolat et amandes au chocolat.
Vaisselle et dodo!

 France et Claude

yanmar_560

Samedi 30 Juillet 2016 – Longyearbyen

Midi vingt, on se lève, même si on a eu une nuit très écourtée par le début tardif (couchés à 3:00 am), les cris des défenses coincées entre les voiliers aux mouvements erratiques en raison d’un courant incroyable venant de la mer et ce matin se sont ajoutés les passages incessants de la douzaine de passagers du voilier polonais en double équipage vers le quai, les toilettes ou l’autre bateau polonais. Pas lourds, bottes de montagne claquant sur le pont au dessus de nos têtes, chutes et faux pas “sans pied marin” (comme dira Claude) s’accrochant dans les voiles, les taquets, les poulies, les drisses, les filières, tout ce qui peut faire du bruit sur un bateau! Trois à la fois, plusieurs allers retours, avec ou sans bagages! A un moment donné, j’ai vu un passager assis dans son sac de couchage sur le pont voisin, regardant vers le nôtre! Svp pour vomir, allez de l’autre côté! Il semble qu’il ait dormi toute la nuit sur le bateau. Ce dernier devait être trop rempli, ayant à son bord le nouvel équipage de 6, arrivés dans  la nuit de vendredi à samedi en même  temps que Phil et Amélie, et le précédent qui ne doit quitter que dimanche matin! Mauvais planning!

On déjeune et on laisse tout en plan, car les magasins ferment très tôt le samedi, 15:00 pour le centre d’achat et la saq locale, 18:00 l’épicerie,  et encore plus tôt le dimanche, 15:00-18:00 l’épicerie! Et Phil et Amélie doivent savoir s’ils auront leur bagage ou pas et s’ils doivent se procurer au moins des bottes d’eau! Appels à leur assurance sans succès à partir du téléphone public des toilettes, et aussi de son cellulaire. Et le compte Skype d’Amélie a été annulé. Internet de la librairie n’est pas terrible.  Philippe réussira à rejoindre son assurance grâce au téléphone de l’info touristique. Mais peu d’infos valables finalement, sauf un no de réclamation à faire sur internet.

On cherche des bottes d’eau et on trouve finalement des 12 et  8.5 d’un modèle hyper cher, de Néoprène et caoutchouc, super isolé pour -40-50°C! 230 et 200$ respectivement pour les grandeurs différentes! Et c’est ouvert demain dimanche 10-16! Super! On reviendra si on ne reçoit pas à temps le sac rouge!

image62

La place centrale entre le centre d’achat bleu Lompen à gauche et l’épicerie à droite (on n’en voit que l’ombre), le fameux Café-Chocolaterie Fruene  (les escaliers en terrasse à gauche), le bureau de poste plus bas en jaune à droite et l’hôpital plus loin encore sur la gauche. Tout au bout de cette rue, le musée de Svalbard qu’on ira visiter beaucoup plus tard, à notre retour dans deux semaines.

On va faire une épicerie complémentaire de gâteries pour nos invités, on trouve quelques cadeaux en passant et on repart à pied vers le bateau pour rapporter le tout! Nous revenons à pied pour souper au resto Thai bien ordinaire même si cher selon nos standards canadiens! 25-26$ l’assiette!

image63

Sur notre chemin de 3 km vers le centre ville, la mine de charbon dans la montagne et ses convoyeurs par téléphérique! La structure à 4 branches est un échangeur!

image64La boîte aux lettres du Père Noël, succursale norvégienne car le siège social, on le sait, est au Pôle Nord Canadien!

image65La chocolaterie Fruene, la plus au nord de la planète! Avec des chocolats ours polaires et glaciers!

image66Le quai des voiliers


France et Claude

Boathouse Blog is proudly powered by WordPress and the Theme Adventure by Eric Schwarz
Entries (RSS) and Comments (RSS).

Boathouse Blog

Boathouse blog