Mercredi 20 Juin – En mer   – 60°10.4′N 027°46.7′E    – 19.60mn     – 382.60total – M

Belle journée aujourd’hui…  À Haapasaari! Nous resterons au quai ici toute  la journée avant de partir vers 20:00 pour St-Petersbourg, à environ 100 milles nautiques et deux contrôles douaniers d’ici.

Beau soleil mais température fraîche avec une brise  légère… jusqu’à 18.3 noeuds.

Beau petit déjeuner après notre dernière grasse matinée, au moins jusqu’à après-demain. Relaxe, jusqu’à ce que le castor bricoleur se mette à l’œuvre pour finir son contenant de 750 ml de décapant maudit! Il ôte aussi le drapeau finlandais pour installer ceux de la quarantaine et de la Russie, mais il les engaine pour ne les dévoiler que ce soir en mer à la traversée de la frontière fino-russe.

Pendant ce temps je vais faire des commissions au petit magasin, mais pas d’œufs, ni de patates avant demain, par contre j’ai pris le dernier pain  et un fromage Edam ainsi que de la crème glacée pour le diner! Et la jeune fille me donne le code pour Internet! Super!

Claude fera donc son bureau après le lunch, assis sur un banc de bois à l’ombre et au vent. Il est revenu frigorifié! Habille toi, me dit-il! D’accord! J’enfile mon beau chandail Dale of Norway que j’ai sorti de sa conserve cet été. Je l’avais acheté au Manoir Richelieu je crois, ou au Château Frontenac, après notre voyage en motorisé avec les enfants en Scandinavie en 1999 et je ne l’ai que rarement porté depuis l’avènement du noir dans ma garde-robe… Il avait le défaut d’être marine. Je l’avais rapporté au bateau pour l’Islande et rangé précieusement encore, il y a de celà six ans! J’avais trop peur de le sortir de son ziploc étanche… Et cette année, je me suis décidée alors qu’il fait quand même plus chaud ici que toutes ces dernières années dans les régions très nordiques que nous avons parcourues! Rien à y comprendre! Quand tu veux pas, tu veux pas!

Bref, je vais faire mon Internet sur le même banc, mais plus au soleil et dans mon gros chandail scandinave! Aaahhhh! Pas eu froid, moi! J’ai pu me rattraper avec quelques mails journaux, et j’ai enfin reçu mon blog après avoir été sans nouvelle cet été à date… Je me demandais si ça marcherait encore! J’avais oublié de contacter Tom. Eh oui! Recu enfin! Alors je l’envoie pour ceux et celles qui préfèrent le blog à mes mails au compte goutte, mais qui se déversent en débordement éhonté sur mes pôvres connaissances! Il est plus facile sur le blog d’y voir les photos sans devoir les télécharger.

Parlant de téléchargement, j’ai pu obtenir quelques éditons de la Presse, mais aucun épisode de Game of Thrones! Ça prenait trop de temps, 66 minutes et j’avais le souper à faire avant de quitter notre petit havre de paix pour la mer vers la Russie!

21:14 La paix est finie! Place à la guerre avec le vent et les vagues! Nous  sommes à voile sous des vents de 27 à 39.8 noeuds, avec deux points de ris sur la grand-voile et un petit foc, dans des vagues de plus de 2, presque 3 mètres. À 6.8 milles nautiques de la frontière russe. Nous venons de passer au Passport Kontrol finlandais. Et nous passerons la nuit à voguer. Au moins il ne pleut pas, même si j’ai failli quelquefois me faire doucher en rentrant amarres, planches et défenses au départ très ardu du quai des douanes avec ce grand vent qui nous y collait. Rien ne présageait cela dans notre petit village au fond de la baie hyper protégée, où l’on n’entendait même pas le bruit du vent!

1Le quai à gros pneus du Passport Kontrol finlandais sur l’île Haapasaari à notre départ de la Finlande.

Jeudi 21 Juin – St-Petersbourg   – 59°58′N 030°14.3′E  – 85.50mn – 468.10 total -Q

9:52 Pas encore arrivés! On n’a plus de vent! Claude hésite à remettre le moteur en marche, énervé par le bruit, dit-il… Il aime  tellement aller à voile, que même devant l’évidence, il tâtillonne!

Il a été gâté cette nuit, à voile! Des vents jusqu’à 39.8 noeuds ouest sud-ouest… De l’eau plein le cockpit car nous gitions d’un bord à l’autre! Le bonheur! Ouache! On s’est fait brasser par les grosses vagues qui ne s’entendaient pas, venant de tous les bords! Moi, couchée sur mon banc dans le cockpit, agrippée  par les mains dans le hiloir pour me rattraper en cas de chute, le dos mouillé par le bout de couverture qui traînait sur le plancher, ramassé par Claude et remis sur… mon dos! Mouillant ainsi ma queue de chemise, c’est à dire mes deux petits chandails qui dépassaient de mon court manteau d’expédition, imperméable, lui! Toute la nuit j’ai eu le dos mouillé, brrrr. Et pourtant ces deux petits chandails sont faits dans un tissu qui sèche très rapidement, d’habitude, comme la couverture d’ailleurs, mais pas cette nuit!

Pas beaucoup dormi durant la nuit, mais plus après 4h am. Et Claude pas du tout, trop dangereux de laisser le contrôle du bateau en territoire russe, surtout qu’ils nous surveillent! Incroyablement loin de toute berge, la coastgard russe nous appelle plusieurs fois pour nous dire qu’on est un petit peu trop à droite, trop à gauche, dans le chemin d’un éventuel cargo, etc…

Nous avions passé la frontière russe vers 22:30 et Claude avait appelé les douaniers pour nous identifier.

2

À minuit, nous avons fait le point… Photo de l’écran du  CHART PLOTTER comme de raison!

Vers 02:00 un S.O.S. retentit sur notre radio: un appel de détresse au 80°52′ N 90°’E!
Oh la, la, pas proche d’ici, ça. C’est à 599.5 milles nautiques du pôle nord, et beaucoup plus à l’Est, en Sibérie. Bizarre que les appels de détresse soient relayés aussi loin sans que l’on ne puisse définitivement rien faire! 1200 milles nautiques d’ici! Même si on est  pas mal dans le nord, encore à la hauteur de la mer de Baffin!

À 04:20 j’entends Claude sortir sur le pont pour hisser les drapeaux… Oups, c’est pour ça que je tiens à “dormir” dans le cockpit, pour être  prête à toute éventualité, et tout événement marquant! Mais “dormir” est un bien grand mot sur une mer aussi agitée. Ça se calmera après les drapeaux!

3Claude hissant les drapeaux de quarantaine et de la Russie. Il est 04:20 am.

Claude, cette nuit, a fait la rencontre d’au moins 15 cargos, mais moins que  l’an dernier, entre la Suède et la pointe du Danemark! Et plusieurs bateaux de croisière, dont l’un mesurait mille pieds de long, mesuré en mille nautique sur l’AIS,  “genre” 0.168 mille nautique! Et il y a plein de cargos en avant à 26 milles nautiques de St-Petersbourg! Un grand voilier, ancien, à deux mâts, vient de passer. C’est bien le seul voilier autour… Et c’est un commercial.

Et le S.O.S. vient encore une fois de retentir vers 10:30, au même endroit, quelques huit heures plus tard que le premier! Il ne doit pas y avoir grand secours dans le coin!
Ouf!

Et encore une fois vers 13:30 comme on arrive au Passport Kontrol russe, sur l’île Konstantin. Pas eu de secours encore! Les pauvres en Sibérie!

4Les portes immenses pour éviter les inondations!

5Passport Kontrol russe sur l’île Fort Konstantin.

6Nous sommes attendus par Vladimir, notre contact en Russie, sur le quai du Kontrol. Il  nous indique le quai extérieur qui s’avérera en piteux état, un peu dangereux pour Andrée Anne Rachel dont le franc-bord est bas  et arrive en dessous d’un rebord surplombant l’eau.

Toutes mes défenses tribord! Hautes et basses, et des planches!   L’équipage d’un voilier irlandais nous accueillent “Welcome in  Ireland!” et ils  prennent nos amarres. Ils sortent de la Russie mais doivent attendre que le vent baisse un peu car il leur sera de face… De plus, ça leur a pris aujourd’hui au Kontrol encore plus de temps pour les formalités qu’à l’entrée, il parait! Nous, ça a finalement pris presque deux heures de bureaucratie, douanes et immigration, vérification de toutes les armoires, planchers, etc, avec Claude, alors qu’ils me prenaient seule pour mon passeport au bureau. Puis Claude seul aussi. Attention, aucun narcotique sur votre voilier, ils peuvent vous mettre en prison pour quelques comprimés de codéine, ou même de Tramadol, même avec prescription! Ouf!

Nous sommes maintenant en route vers la marina, un bon trois ou quatre heures encore.

19:21 Nous sommes maintenant amarrés au CRYC, Central River Yacht Club, la plus grosse marina de St-Petersbourg et l’une des plus grosses de toute la Russie!

7La marina Central River Yacht Club de St-Petersbourg

Vladimir nous attend sur le quai! Et nous aide à nous installer. Il nous fait visiter les douches en nous avertissant bien que ce n’est pas trop en ordre, pas trop propre, de mettre des sandales pour la douche, mais que ça va s’améliorer avec la nouvelle administration.

8

La fameuse section douche au sous-sol ….allure Pyramiden!

Allure “Pyramiden” en effet! Un peu délabré, comme cette enclave russe à Svalbard, tout au nord de la Norvège, que nous avons visitée en 2016. Allure abandonnée, gazon en friche, ciment fissuré, murs dépeinturés et sales, bref, déprimant et un peu épeurant!

La section des douches est pourtant dans le même bâtiment que le club au second étage, chic, et sous haute surveillance, ainsi que deux restaurants, l’un abordable, l’autre cher, super bien décoré avec sofas et voilage blanc dans de grandes baies vitrées, donnant sur le mur et le parterre manquant d’entretien menant au sous-sol des douches.

Et le restaurant-bar-discothèque dans le bâtiment plus près du bateau est encore plus cher, et bondé de jeunes fêtant leur graduation. Jeudi soir, et ça fête. Vendredi soir et samedi soir, nous aurons la chance d’être aux premières loges toute la nuit! Ça se calmera vers 2:00 am et ça reprendra de plus belle à 3:30 jusqu’à 5:30 am!!! Les trois soirs, ou nuits, devrais-je dire… Au moins, on a un minimum d’Internet, mais aucune façon d’aller explorer sur le net. Juste recevoir et envoyer des courriels! Même au restaurant le lendemain soir avec l’autre réseau internet! Incroyable quand même!

Et pas d’électricité à notre quai. En fait il y en a, mais il ne restait plus de prise pour nous, n’ayant pas d’adapteur pour  les deux  prises libres, oranges, à 5 fiches. Les deux bleues à trois fiches étaient occupées, l’une par la grosse goélette en rénovation à côté de nous, et l’autre, par le voilier allemand en face de nous. Le lendemain, vendredi matin, Claude réussira à rencontrer un employé qui fera bâtir un adapteur bleu-orange pour nous! Et ça marchera vendredi toute la journée et la nuit jusqu’à samedi matin, puis Niet! Et plus aucun employé autour. Alors, fichue pour ma douche du samedi soir, pas de séchoir pour mes cheveux qui frisoteront ainsi pour dimanche et les jours suivants! Zut! Je pourrais m’en servir mais c’est trop dûr pour les batteries du bateau sans charge adéquate jusqu’à lundi… On va tenter de s’acheter ce genre d’adapteur à Helsinki pour une autre occasion! Merci, Minou!

France  et Claude

 

Written on August 12th, 2018 , Croisière/Cruising, Croisière/Cruising info

Mardi 19 Juin – Haapasaari/Aspö Island – 60°17.3′N 027°11.7′E – 15.01mn – 363.00total

10:13 Nous sommes partis d’un site bien protégé. Dès la sortie des protège-lames, les grosses vagues faisaient valser le bateau alors que je rangeais les dernières défenses et amarres! Presque mouillée par les clapotis en tout sens! Ouf! Pas le goût de me faire mouiller sous ce ciel nuageux sans soleil. Un peu de bleu tente de s’étendre mais demeure très limité!

13:26 De la vraie pluie! Pour arriver aux douanes finlandaises, au gros vent qui nous pousse sur un énorme quai à pneus bien neufs et foncés, d’un noir qui s’étale avec joie et diligence sur nos cordages, défenses, planches et bateau! Non, pas aujourd’hui,  pas tout de suite! Vous devez passez ici juste avant de partir pour la Russie. Donc on passera la nuit dans la même île, pas loin, ce qui ne s’avère pas du tout du chic espéré par Claude. Pas de vraie marina, donc pas d’Internet non plus, et pas trop de quai! Heureusement, pas d’autre bateau! Nous resterons ce soir sur le quai à diesel, permission de l’épicière… Un mardi sous la pluie, il risque de ne pas y avoir foule!

1Andrée Anne Rachel au quai de diesel où nous passerons la nuit et le jour suivant avant de partir vers 20:00 pour voguer sur  nos 80 milles nautiques  la nuit de mercredi à jeudi vers la Russie. La maison blanche en haut est l’épicerie.

Petite épicerie qui vend aussi du diesel, et surtout de quoi remplacer les fournitures anti-gastro: 7-Up sucré, sachets de soupe au poulet et nouilles et des petits pots de bébé à la mangue! Jamais vu ça!

Il pleut, il pleut, il pleut vraiment fort! Ça va faire du bien à la végétation!

Difficile de tenir assis le capitaine/castor bricoleur! Non, il pleut! On ne va pas dehors! Non il pleut, on NE décape pas, il faut pouvoir aérer, ouvrir les fenêtres et il pleut!

Bon,  après la pluie, …le beau temps revenu, nous sommes allés marcher sur l’île, à travers le village concentré sur la baie, sous la lumière très chaude de 18:00 qui ravive toutes les couleurs, surtout après la pluie! Belle promenade sur un sentier au plus de trois ou quatre roues! Encore aucune auto ici. Le chemin va du roc au gravois rose passant au gazon coupé jauni par la sécheresse. Il va s’améliorer avec la pluie torrentielle reçue aujourd’hui!

2La baie et le village tout

3Un nid  de grèbe et ses quatre oeufs en perdition, presque inondé et à la dérive, en cours de réparations urgentes par  ses parents qui ne cessent de récolter algues boueuses du fond de la baie et des roseaux verts

4Un oiseau fait de roseaux et de branches

5Le chenal d’entrée très étroit pris la veille

De retour au bateau, je prépare un souper de brocolli, pommes de terre et j’ai cuit dans du beurre avec de la ciboulette et du romarin de petites tranches de jambon habituellement destiné aux sandwichs! Je commence à manquer de vivres protéinées, ne trouvant que du poisson gelé en boîte dans toutes les épiceries finlandaises à date! Une seule fois des palourdes. Je garde les crevettes cuites pour la mer, et les saucisses pour faire une sauce rosée aux saucisses ital…finlandaises!

Et pendant qu’on soupe, comme il ne pleut plus, le castor applique une couche de décapant sur le plancher de la salle à diner! On mange dans le cockpit, quand même!
Il laisse le produit plus longtemps, 60 minutes. Et il commence à pleuvoir! On referme donc partiellement les fenêtres! Zut! Et il pleut par intermittence… Le résultat est quand même meilleur, plus égal. Mais il reste plus de vernis à ôter une autre fois!

Puis, va prendre l’air, mon castor bricoleur! Je fais la vaisselle seule, va t’aérer la tête!
Soirée tranquille mais encore une fois, tardive.

France et Claude

Lundi 18 Juin – Kaunissaari – 60°20.7′N 026°46.5′E   – 17.5mn  – 347.99 total – Q

11:28 On décolle du quai après que je sois allée payer une visite à la bécosse finlandaise extraordinaire… En effet,  Claude m’avait montré une video hier soir,alors que j’étais atterrée au lit par des maux de coeur et de ventre terribles. Pas le goût de veiller, ni même de me démaquiller ou prendre mes médicaments … Encore moins de regarder un épisode de Game of Thrones… Quelqu’un qui me connaît sait que je ne suis pas couchable le soir!!! Pas normal! Alors quand Claude m’a donné ma Réactine et que je me suis alors forcée à prendre aussi mes médicaments du coucher, tout mon repas est ressorti! Ces vomissements violents ont quand même soulagé mes nausées, mais ont compliqué mon mal de ventre, le décuplant malgré les diarrhées. Et un petit point à droite me brûlait tant que je me suis endormie avec la frayeur d’une appendicite! Mauvais timing avant d’arriver en Russie! Et retourner à Helsinki nous ferait manquer la fenêtre du visa russe! Merde, c’est le cas de le dire!

Finalement j’ai pu dormir malgré des éveils fréquents à partir de 04:00, mal de ventre encore pointu à droite et sueurs froides.

Au lever à 9:00 j’étais moins pire mais faible, multipliant les petites diarrhées, probablement pour le mieux (chasser la bebitte, ça a l’air plus d’une grippe intestinale ce matin que d’une appendicite même si j’ai encore le petit mal pointu à droite) et j’ai souhaité Bonne Fête à Claude en lui donnant le livre des voyages en voilier autour du monde dont il avait vu passer l’annonce dans son magazine Cruising World. Il s’était dit que ce serait un bon livre! Super! Et il a bien aimé aussi le petit livre des drapeaux du monde entier qui nous sera très utile…

Bon, petit déjeuner “malade” pour moi, banane bien mûre, soupe
Lipton au poulet que Claude m’envie! Et des Ritz. À date,  ça passe bien!

1

Et j’ai donc pu aller voir moi même cette fameuse bécosse finlandaise qui n’a rien à voir avec  aucune bécosse de la terre entière, et surtout pas du Népal ou du Tibet! D’abord, un tapis! Le trône est installé sur un escalier de trois marches, entouré de savon, de serviettes, de fleurs, d’une  poubelle et d’un panier contenant des revues! Aux murs, des cadres sont pendus, ainsi qu’un miroir et des fleurs sur la porte d’entrée! Jamais vu ça dans une bécosse!

Le soleil est absent ce matin, peut-être malade lui aussi, laissant un teint blafard au ciel gris! (Un peu de projection ici!)

15:11 Le soleil s’est pointé un peu mais est reparti! Bons vents de 15-22 noeuds aujourd’hui donc pas mal de clapotage dans mon estomac déjà affaibli par la gastro!
Donc dodo tout le long. Il ne fait pas froid par contre, l’eau était ce matin  à 20.6°C, et ici à 19.2.

2Une belle petite marina avec des quais normaux! Nous sommes choyés!

Petite promenade limitée par mes jambes faibles! Et aussi la fermeture des rares magasins! 15:00!

3Et le manque d’euros sonnants, donc on ne peut pas  visiter le petit musée: pas de caissier, donc juste une boîte sur l’honneur.

Les petites rues serpentent entre les maisons toutes ou presque de la même couleur rouge Bourgogne. Une seule est jaune pâle.

4Des clôtures entourent les jolis jardins, et quelques portes sont très originales. Des fleurs partout embaument l’air, surtout des rosiers robustes comme chez nous. Les lilas achèvent leur règne.

5Le beau restaurant détonne, très moderne, peint en noir, beaucoup de vitres, des petites cabines ici et là pour les jours de mauvaise température, et de beaux parasols bleus pour les jours plus chauds! Mais pas un client, et ça semble ouvert. Malheureusement, à notre retour en fin de journée, après une troisième partie de décapage de plancher, la clôture du resto est close comme les parasols, les lumières intérieures, éteintes et le restaurant, fermé! Misère! Je n’aurais personnellement pris qu’une soupe mais pour la fête de Claude j’aurais aimé qu’il ait un beau repas!

De retour au bateau, je lui réchauffe donc un repas de morue avec riz et pois qu’il a quand même bien apprécié, dévorant les deux portions! Et il a refusé ma petite pâtisserie avec sirop d’érable comme gâteau d’anniversaire! Trop plein! J’imagine!

Puis douche très chaude et ce soir je suis plus en forme pour notre troisième épisode de Game of Thrones saison 5.

France et Claude

 

Escale-200x400

Written on August 8th, 2018 , Croisière/Cruising, Croisière/Cruising info Tags:

Samedi 16 Juin – Bockholmen – 60°12′N 025°55.1′E – 31.50mn – 312.09 total -A

Très belle journée de voile très tranquille aujourd’hui, sous un ciel bleu magnifique et entourés de voiles blanches partout! Le royaume de la voile ici! De rares moteurs viennent déranger notre allure et le silence!

1

La baie calme où nous sommes ancrés pour la nuit… Et le décapage!

Il est maintenant 18:36, nous sommes à l’ancre dans une belle baie dont la moitié est occupée par des roseaux. Et mon castor bricoleur veut ses jeans et essayer son décapant spécial! Dac! Il s’installe et l’odeur est si forte que j’ouvre tous les hublots! Oui ça ressemble à du miel et ça sent bon, mais je ne veux pas que mon souper goûte le décapant extra spécial même s’il est très très très cher! J’avais dit un litre pour 70$ mais en fait c’est 750 ml! Donc encore plus cher!

Une chance qu’il fait beau et chaud! Je me réfugie sur le pont au soleil en camisole! Et je finis ma note pour me replonger dans mon guide Petit Futé sur St-Petersbourg… Très intéressante jeune ville, seulement un peu plus de 300 ans, fondée en mai 1703! Plus jeune que Montréal! Mais je la pense plus belle et plus riche en architecture et trésors de toute sorte! Plein de palais et d’églises follement décorées d’or le long des canaux: la ville a été conçue sur des marécages par des architectes italiens inspirés par Amsterdam… Et on l’appelle la Venise du Nord car on s’y promenait en barque d’île en île! Commande de Pierre 1er, dit Pierre le Grand, héritier des Romanov, qui a envahi la région en prenant tout le golfe de Finlande qui appartenait auparavant aux suédois. À suivre!

Pour l’instant nous sommes toujours en Finlande!

Et il faut faire le souper entre deux bouffées de décapant! Claude rage en terminant le premier essai, bien mauvais. Il reste plein de vernis. Si ça se trouve, ce bout de plancher est plus laid qu’avant! Alors une deuxième couche de décapant s’impose avec le trente minutes d’attente!

Claude veut que je fasse le souper entre les deux! Un instant! Allons sentir la pièce! Ok, ça ne sent plus rien, mais je fais le souper tout de suite, rapidement, avec les restants du repas de poisson de l’autre jour, je sors le tout dans le cockpit et je ferme les portes pendant que tu mets la deuxième couche de décapant… On mangera pendant l’attente de trente minutes… Ah, voilà qui est mieux, bien mieux! Et le poisson recuit dans le beurre avec les autres restants, pommes de terre et brocoli rissolés, c’est très, très bon! Et à l’air frais, et sans odeur!

Le plancher n’est finalement pas beaucoup plus beau après la seconde opération et Claude est très insatisfait de son produit dispendieux. Vive le Circa1850, l’ami fidèle de mon castor bricoleur qui a décapé toute notre très vieille maison victorienne!

2Degueulasse produit même si très très cher! En haut et au milieu à gauche et à droite c’est notre bon Circa 1850… Au milieu, milieu c’est le nouveau produit sans allure! Et en bas à gauche, au pied du mât, c’est le plancher encore verni!

Il fait un temps magnifique et après notre épisode de Game of Thrones, un ciel impressionnant tout coloré de rose rouge m’attire dehors pour prendre une dernière photo! Ceci étant dit, il fait encore clair! 23:19! Toute la nuit, le ciel reste  blanc. Comme dit le Petit Futé, nous sommes dans le Nord, à la hauteur de la pointe sud du Groenland, Oslo, Stockholm, Helsinki et St-Petersbourg… Donc les nuits sont blanches! 19 heures de ciel bleu et de soleil! Le soleil se couche à 23:00 et se lève à 4:00 ces temps-ci!

3Ciel de minuit…

Dimanche 17 Juin – Svartholm   – 60°22.8′N 026°18.1′E -  – 18.4mn  – 330.49 total -Q

12:02 Ah la belle vie! Assise dans le cockpit dans mes oreillers à écrire mon journal au soleil. Voile tranquille, fenêtres du cockpit ouvertes sur un ciel bleu et il y entre une brise juste assez fraîche… Il me reste à faire la vaisselle du déjeuner pris tardivement vers 11:00, célébrant la fête des pères! La carte de Caro attendra à demain: il y est inscrit à l’arrière  “À n’ouvrir que le 18 Juin”, pour sa vraie fête!J’offre à Claude un calepin imperméable avec crayon à mine incorporé et un drapeau des Îles Åland que nous n’avions malheureusement pas en temps opportun, la semaine dernière! Qu’à cela ne tienne, ce sera un drapeau souvenir au lieu d’une carte postale! Demain, la suite pr sa vraie fête!

4Les fraises du petit déjeuner-fête des pères étaient divines!

16:08 Après-midi tout aussi relaxe! Écouter de la musique et danser dans le cockpit! Le plancher n’est pas grand mais on peut swinger quand même! Et ça ajoute même quelques pas à ma montre fitbit!

17:32 Ça fait une bonne heure que nous sommes arrivés et amarrés à un quai “normal” à l’américaine, mais tout neuf et manquant de taquet! Il y a ici un château à visiter, mais rien n’est ouvert encore malgré la superbe température des dernières semaines, comme s’en plaignent plusieurs finlandais rencontrés sur le quai. Pas de la température, mais que ce soit encore fermé! C’est qu’il y a habituellement des toilettes entretenues et un beau restaurant! Belle température chaude et en effet, ce devrait être ouvert!

18:58 Nous sommes de retour au bateau après une petite promenade dans  et autour de la forteresse Svartholm 1748-1764 construite par les suédois. Superbe site, dont l’étoile est encore visible. C’est l’intérieur qui a pâti! On entrevoit encore les cachots et certains tunnels! Brrrr!

5Beaux quais normaux tout neufs! Et vides! De bateaux et de taquets!

6
La forteresse Svartholm 1748-1764 construite par les suédois, maintenant finlandaise!

7Andrée Anne Rachel au quai ” normal”

Et Le castor bricoleur se remet à son décapant! Un instant! Tu veux souper peut-être?  Avant les odeurs? Alors, comme hier, je réchauffe des restants rapidement, des pâtes cette fois, mais avant la première couche et on attend 40 minutes! Ça n’est pas vraiment mieux  40 que 30 minutes! Aussi dûr à enlever, et pas encore d’aussi beau résultat qu’avec le Circa 1850!

France et Clause

Written on July 30th, 2018 , Croisière/Cruising, Croisière/Cruising info Tags:

Vendredi 15 Juin – Helsinki  encore au quai!

Belle journée même si grise un peu, mais pas froide. Vélo toute la journée, environ 23-30 km… D’abord à aller magasiner dans les “chandleries”, ces royaumes d’accessoires pour les marins! Ils sont tous regroupés sur la même île, Lattasaari, un peu à l’ouest et heureusement connectée à Helsinki par un beau pont avec une voie pratiquement réservée aux piétons et aux cyclistes.

Ces magasins sont tous alignés sur la même rue, Veneentekijäntie, près d’une grosse marina, Helsingborg Segelkrubb. Maritim Oy, ProSailor et Captain’s Shop sont inscrits dans notre guide. Rendus là, il y avait plein de magasins! On  en a fait seulement quatre, trouvant un peu dans chacun! Et surtout la carte papier pour la région russe du  Golfe de la Finlande, près de St-Petersbourg au Pro Sailor. Une pinte d’huile de transmission, un litre de décapant extra spécial à 70$, et moi j’y ai trouvé dans chaque magasin  un ou deux cadeaux pour Claude et pour la fête des pères! Ouf! J’avais déjà trouvé à Hanko, je crois,  un mini hamburger fait en jujubes, très joli, car Claude a ces deux passions culinaires: les hamburgers et les bonbons! Ici, j’ai trouvé un drapeau des Îles Åland, trop tard, mais ce sera un souvenir! Un carnet de notes imperméables, un livre sur les drapeaux, et un gros livre sur des idées de voyage en voilier autour du monde, comme si Claude en avait besoin, d’idées! Hihi! C’est super!

Puis, cap sur le centre-ville avec nos sacs d’épicerie déjà remplis de “cossins”! Et la carte roulée plantée dans un sac, debout en drapeau derrière moi! Ça a bien tenu!

1Mon vélo avec la carte nautique roulée, devant la gare d’Helsinki, et sa superbe façade très  symbolique.

2Beaux bâtiments, allure Art Déco souvent, agrémentés de tourelles, sculptures, gargouilles, oriels, portes originales.

3Ici, plus classique

4Très Art Déco ici!

5Le drapeau canadien au troisième étage d’un magnifique édifice sur un coin de rue très chic donnant sur un beau parc: notre ambassade!

6Superbes mâts

7Une rangée de restaurants donnant sur les quais.

8Des cathédrales et des églises monumentales aux toits verts de cuivre oxydé. Ici, la cathédrale Uspenksin

9L’intérieur doré de la cathédrale Uspenksin

10Église catholique clocher et portes magnifiques

D’énormes rochers ici et là rappellent les îles finlandaises rencontrées à date. Un petit café original est habilement  situé des un petit pavillon blanc victorien sur un coin de rue. C’était tellement beau, mais je n’ai pas pris de photo, snif. Des promenades le long de l’eau tout le long de la ville.

11Des parcs et des bancs, des fleurs, des kiosques de crème glacée un peu partout, et même l’un d’entre eux  était accroché à un vélo, très chic.

Beaucoup, beaucoup de piétons, de touristes avec valises à roulettes, de vélos. Et des autos très civilisées qui respectent la priorité aux piétons et vélos, et même les autres autos aux coins de rue sans aucun stop! Il y a quand même des feux de circulation pour les grosses artères, et même des feux spécialement indiqués pour les cyclistes!

Retour au bateau en passant évidemment par une épicerie pour me trouver des croissants et un brocoli, mais toujours pas de plant de romarin! Misère! Je prendrai ce soir les deux dernières branches de mon plant pour faire ma sauce rosée accompagnant mes tortellini achetées ce soir. Délice dans le cockpit, au soleil, avec une vue magnifique sur le boulevard de belles maisons sur l’autre rive.

Puis bonne douche, lavage de vêtements, et cap sur le beau club pour y faire notre Internet. Claude son bureau, et moi, je réussis à terminer mon photobook Australie et le commander, yess! Mon voucher de 90% de rabais était bon jusqu’au 6 Juin dans un premier temps, puis j’avais réussi à le faire prolonger jusqu’au 26 Juin. Pas de chance à prendre, c’était ce soir ou jamais! J’ai cependant dû lui couper 22 pages car Photobook n’acceptait pas 62 pages dans ce modèle à 40 pages, contrairement aux autres modèles que j’utilise habituellement. Pas grave, ce sera la partie 1 et je dénicherai bien d’autres forfaits rabais pour la partie 2! Mais ça m’a demandé quelques courbettes ce soir! Et finalement le téléchargement a pris quelques heures! Sans compter le téléchargement de cinq épisodes de la cinquième saison de Games of Thrones! Dont on regardera le premier ce soir même!

Pendant ce temps, nous avons eu la chance de goûter à des chocolats fins, créés par un maître chocolatier qui vient de gagner le premier prix de toute la Finlande. C’est le collègue de Kristina, venu souper au club avec une amie qui nous l’a offert! La moitié de sa belle boîte de bois de 12 chocolats, deux de chaque sorte, vodka, fruits de passion et pralines. Exquis! Merci!

France et Claude

 

Escale-200x400

 

 

 

Written on July 22nd, 2018 , Croisière/Cruising, Croisière/Cruising info

Jeudi 14 Juin – Helsinki – 60°08.7N 024°58.1′E – 13.20mn- 280.59 total – Q

11:20 Ahhh! Je relaxe enfin après le désancrage, qui avait suivi le balayage du plancher de la cabine, qui avait suivi la vérification du moteur (l’huile et l’antigel). Ça avait commencé par un beau déjeuner dans le cockpit chaud au soleil au pain doré avec sirop d’érable, encore! J’essaie de finir notre gros pain noir ålandais, pas mauvais seul, mais sans les bons fromages et surtout le vin, on se tanne!

Et nous voici à petite voile, au vent de travers sur un petit vent du sud sud-est de 8-9 noeuds.
Je vais pouvoir me remettre sur mon ordi et finir, je l’espère, mon photobook Australie! Et l’envoyer ce soir par Internet à Helsinki!

14:53 Nous sommes amarrés au quai de la marina HSS de Helsinki, sur lile Skifferholmen, après presque 13 milles nautiques de belle voile tranquille.

1

L’approche de la ville d’Helsinki est superbe, la ville magnifique ressemble un peu à Stockholm avec la berge aux quais peuplés de voiliers.

L’eau est à 16.3°C et dans le cockpit à l’ombre il fait 22°C. Juste parfait, avec une gentille brise.

Quelques changements de quai, nous voici enfin au quai des visiteurs, tout près de la navette, un bateau à moteur qui nous mènera au centre ville de Helsinki, juste sur la berge en face à 2 minutes, même pas!

2Kristina, la responsable de la marina HSK de Helsinki, a fait hisser le drapeau canadien en notre honneur devant le club privé

Kristina nous permet aussi, parce qu’on vient du Canada, donc de très loin, l’accès au club privé, très chic, pour aller faire notre Internet. Beaux fauteuils capitonnés en cuir, magnifique décor de bois, grandes fenêtres. À l’étage au dessous, au rez de chaussée, se trouve un restaurant super chic. Et au sous-sol, les douches et une salle de lavage, auxquels on aurait eu seulement droit!

On confirme les arrangements aussi pour y laisser Andrée Anne Rachel en Juillet et Août  pendant notre retour au travail au Canada.

3

On voit ici la navette prise pour aller en ville. Elle retourne à la marina et passera derrière Andrée Anne Rachel que l’on aperçoit au tiers de la photo à partir de la gauche, amarrée au quai et à sa bouée derrière.

Nous sommes partis marcher dans Helsinki à la recherche d’une épicerie, facilement trouvée, Alepa, à deux rues du quai de la navette, grâce à ma nouvelle application sur mon cell, maps.me, pas mal bonne car elle télécharge de grandes régions d’un pays à la fois! Une suggestion de notre ami Michel B.

Mais avant de faire le plein (de bouffe), nous avons poussé un peu plus loin dans la belle ville d’Helsinki qui ressemble à une mini Stockholm, surtout au bord de l’eau avec tous ses bateaux, mais aussi en raison de ses beaux bâtiments anciens, mais “une coche plus” Art Déco.

4Belles façades spéciales d’Helsinki, en trois  photos…

5

6

7Et encore une grande roue, très à la mode dans les grandes villes! Pas loinde la grandiose cathédrale sur sa butte

8Une autre belle marina, plus à l’Est, la NJK, sur l’île Blekholmen

Et nous avons soupé dans le charmant café Ursula sur le bord de l’eau, non loin de notre marina. Un beau hamburger, frites de patates douces et un délicieux gâteau au chocolat (qui me parlait!), tout moitié, moitié: moins cher et moins de calories! Et surtout, moins bourrés qu’à Hanko avec le gros hamburger chacun!

9Parc juste à côté de notre café Ursula, une colonie d’outardes peuple le coin avec ses bébés!

Puis, l’épicerie et la navette de retour vers Andrée Anne Rachel! Douche et Internet dans le magnifique club de la marina!

France et Claude

Written on July 17th, 2018 , Croisière/Cruising, Croisière/Cruising info Tags:

Samedi 26 Mai -Saltsjöbaden (Sune Carlsson Båtvarv)-59°29.5’N  018°29.2’E  – en cale sèche jusqu’au 30 Mai …

1
Andrée Anne Rachel cachée sous son shrinkwrap! Dans son enclos sur terre!

Retour en Suède sur notre  bateau qui a passé l’hiver dans son enveloppe de plastique soufflé! Shrinkwrap! Première fois que l’on fait ça en voyage… Agréable, propre et sans effort pour nous: pas de toile à installer, à monter dans l’échelle, à remiser! Non, pas à remiser… En fait, la véritable toile prend encore pas mal de place dans la cabine arrière, en trois morceaux! En plus, le plastic shrinkwrap a servi de protection pour la belle asphalte propre sous le bateau pendant la peinture de la coque. Par contre, aucune protection pour la tête de Claude lors de sa chute de l’échelle lundi 28 mai!

Bonne plaie, lacération de 5-6 cm et surtout, bonne commotion: étourdissements pendant deux jours. On a changé d’échelle, laissé de côté l’échelle pliante, seulement utilisée en guise d’escabeau par la suite et moi je cirais le haut du bateau à partir d’en haut, donc du pont à la place. Et Claude, dans l’escabeau,  en bas de la ligne rougevin… Puis la teinture du bois, très sec cette année pour la première fois après 8 ans de voyage dans les pays nordiques froids, humides et pluvieux!

En effet nous reprenons le voyage ici en Suède, que nous avons traversée l’an dernier entre Göteborg et Stockholm via le Göta Kanal, en Août 2017 avec nos équipiers Amélie, Philippe et Michel L.

Auparavant nous étions partis en 2010 de Gananoque, au lac Ontario, où Andrée Anne Rachel a passé 17 saisons estivales de voile, et hibernant à Ste-Catherine, sur la rive sud de Montréal.

Partis de Longueuil, bref port d’attache pour un mois en 2011, nous avions alors laissé le voilier à L’Anse-au-loup au Labrador pour l’hiver.

En 2012, nous avons quitté le Labrador pour nous rendre en Islande via le Groenland.

En 2013, partis de Reykjavik en Islande, nous en avons fait le tour pour nous rendre d’abord aux Îles Féroé, puis à Troon pour son premier hiver en Écosse, passant par les Îles Shetland et Fair Island.

En 2014, nous avons fait le tour de l’Irlande puis des Îles écossaises Orkney et  Hébrides et encore laissé Andrée Anne Rachel en Écosse à Troon pour un second hiver.

Puis, en 2015, nous avons refait les Canaux Crinan et Calédonien deux autres fois, une avec Amélie, Philippe et son vélo,  et la seconde, seuls, pour quitter définitivement Troon pour traverser à Bodø (prononcez “Bouda”), en Norvège et nous rendre à Tromsø en passant par les magnifiques Lofoten. Premier hiver à Tromsø.

En 2016, une grande aventure vers le pôle nord! On se rend aux Svalbard à Longyearbyen pour y prendre nos équipiers Philippe & Amélie (sans le vélo qui aurait été bien superflu sur les glaciers et montagnes),  et remonter jusqu’au 80ème parallèle Nord, à moins de 600 milles nautiques du Pôle Nord!

Nous laisserons à nouveau Andrée Anne Rachel pour un second hiver à Tromsø, très au nord de la Norvège continentale, bien au delà du cercle polaire, que nous retraverserons en 2017 en descendant la côte norvégienne avec Amélie et Philippe,  embarqués  cette fois à Bodø. Ils reviendront à Göteborg pour la seconde partie de l’été avec notre bon ami Michel pour le Göta kanal.

Nous laisserons alors le bateau à Saltsjöbaden, en banlieue de Stockholm pour l’hiver dernier. Et nous voici revenus pour visiter les Îles Åland (territoire semi-indépendant de la Finlande), la  Finlande, la Russie (en fait St-Petersbourg, surtout pour sortir de l’union européenne afin de remettre à zéro l’horloge fatidique des douanes européennes qui nous réclameraient 30% de la valeur du bateau si l’on restait dans les eaux européennes plus d’un an).

Et nous voici donc revenus fin Mai après un mois extrêmement occupé et fort en émotions! Travail au bureau et à la maison, à l’intérieur, comme à l’extérieur (peinture et branches dehors, rénovations majeures de la salle de bain des chambres), congrès de 5 jours, bref retour de notre Caro d’Australie et le mariage de notre fils Philippe avec son lot de préparatifs, majeurs pour nous, l’habit et les souliers de Claude! L’amener magasiner! Et les valises, toujours un défi! Nos quatre sacs noirs immenses remplis cette fois d’un plancher de dinghy en deux morceaux! Tout neuf, refait par Claude, superbe, mais lourd et long! Mais ça rentre! Il ne reste qu’à le protéger lui, et les deux sacs concernés! Car les morceaux doivent rester partiellement ouverts et ne pas se replier sur eux-mêmes! Et plein de produits liquides à bien sceller pour éviter les fuites sous la pression aérienne! Et protéger aussi pour éviter les bris! Et la journée folle du départ, rendez-vous médicaux, bureau de poste, facturation, dernières commissions et arrosage de mes nombreuses plantes! Oups, j’ai oublié de nourrir les fourmis! (Poison)!

Et c’est ainsi que deux vols d’avion plus tard, (seulement deux maintenant car nous allons moins loin!), nous sommes arrivés au bateau vers 16:00… Car habituellement c’était trois vols avec une arrivée tardive en soirée vers 21:00! Par contre, ça nous oblige à travailler plus le jour de l’arrivée! Pas juste de laver les moisissures et refaire le lit et de se coucher! Non, vider les valises aussi! Pas évident de jouer à la valise musicale ou l’espace musical, devrais-je plutôt dire! Car toutes les surfaces sont occupées par tout le stock habituellement caché dans les armoires, les garde-robes, et les bancs, sans compter tout le stock qui vient de dehors! Dodger, chaise de pilote, coussins extérieurs, tablette rallongeant le banc de cockpit en couchette, anémomètre fragile, ceintures de sauvetage, etc… Il n’y a vraiment qu’un sentier tortueux, étroit et court où l’on peut marcher! Aucune autre place pour s’asseoir que le siège de  la toilette! Hihihi! Ouf, le frigo fonctionne! Et tout le reste! Mais pas d’eau! Réservoir vide et pas d’eau courante dans le coin! Demain on remplira aussi le frigo!

Travaux terrestres du  dimanche 27 Mai au mercredi 30 Mai, date de l’inspection pour les assurances! Petit deadline! Travaux de nettoyage, peinture, cirage et remise en fonction de tous les recoins du bateau! Pas trop de surprises! Heureusement!

2

Voici Andrée Anne Rachel, encore dans son enclos, mais  toute prête à la mise à l’eau, quille repeinte, coque cirée, bois reteint, Dodger remis, bateau de sauvetage réinstallé

Jeudi 31 Mai  – Saltsjöbaden (Sune Carlsson Båtvarv)-59°29.5’N  018°29.2’E  – 0.12mn- 0.12 total – Q

C’est le jour de la mise à l’eau!

3La petite remorque!

Magnifiques machines pour nous mettre à l’eau ici!  On n’avait jamais vu la remorque fantastique  de la même compagnie que le Travel Lift, lui, bien connu par contre. La remorque est plus étroite mais hydraulique elle aussi. Elle peut se faufiler entre les bateaux, qui sont donc plus collés dans l’enclos! Elle vient nous chercher et nous amène au Travel Lift qui nous prend en charge (c’est le cas de le dire, 23000 livres!) pour nous mettre à l’eau.

4La petite remorque vient nous porter au gros Travel lift auquel nous sommes habitués!

Et de ma belle surprise livrée par Claude à notre quai! Une énorme boîte de carton que l’on a peiné à rentrer par le Dodger! Un nouveau  poêle au propane Force 10 pour remplacer le mien de la même marque mais qui avait trente ans bien sonnés! Et qui me faisait peur régulièrement car les trous de conduction étaient partiellement bloqués, donc il chauffait croche et léchait dangereusement les parois de bois, quand je posais ma grosse poêle ou mon gros chaudron. Et le four n’était pas très efficace non plus. Donc un superbe cadeau, commandé par Claude à Québec et livré  directement ici, en Suède, à notre marina! Pour la modique somme de 600$ (juste le transport!)… Très belle surprise pour moi! Mon cadeau de fête! Et Michel appréciera aussi s’il revient faire son barista ou son chef dans le coin! Il n’aimait pas beaucoup mon vieux poêle!

5Mon cadeau de fête de la part de Claude, un beau poêle au propane tout neuf!

L’installation de mon poêle neuf, Force 10, a pris toute la soirée! Jusqu’à 23:00! Mais, c’est tellement fantastique! Je ne m’y attendais pas, apres toutes ces demandes depuis des années! Super!

6
Mon vieux poêle!

7Et mon neuf, tout rutilant, installé!

Merciiiiiii!

Ciao
France et Claude

boat_sale_fr_560

boat_sale_560

Written on June 16th, 2018 , Croisière/Cruising info

Web translation here

Dimanche 10 septembre 2017- Stockolhm

Branle-bas de combat! L’aéroport ce matin pour nos invités!
Lever à 6:30 -
Vider les lits, mettre les draps au lavage, remplir les cabines arrière et avant, pour dégager le coin repas!
Déjeuner -
Départ des invités du quai d’Andrée Anne Rachel à 7:45 pour se rendre au taxi commandé hier et qui viendra les chercher aux portes de la marina à 8:00. Et le taxi est là, à 7:50.
Tout va bien!
Claude&France de retour seuls sur Andrée Anne Rachel, soudainement plus spacieuse, ou moins petite! Hihi…
Ménage, vaisselle, sortie des bouteilles d’eau en trop pour deux personnes (au lieu de cinq personnes, ça fait une différence!).
Préparer le lavage et les sacs de douche.
Réserver de  19:30 à 22:00 trois laveuses et une grosse sécheuse industrielle, yessss!
Départ à vélo à  10:40.

1Sauna sur le quai de notre marina, mais fermé.

Nous nous sommes promenés à vélo sur le  bord de l’eau, non pas vers la ville cette fois, mais vers les marinas sur notre île à musées et où se trouve Skansen, un musée à ciel ouvert. Nous y avons trouvé Rosendal, un château, il faut le dire vite! Moins gros que bien des maisons!

2 Rosendal, un château, il faut le dire vite! Moins gros que bien des maisons!

Puis nous avons repris notre pont habituel pour traverser en ville et nous rendre au magasin nautique Captain’s, fermé par contre aujourd’hui dimanche. On reviendra demain, lundi 10:00. Nous avons en même temps repéré une épicerie ICA.

Et on retourne vers Gamla Stan pour une visite à vélo. Une crème glacée dans le parc des promeneurs du dimanche, moins achalandé qu’hier, lors du demi marathon! Les camions de rue de bouffe ont disparu! Ainsi que le goût annoncé, promis sur l’affiche de la crème glacée! Je n’y ai trouvé aucune traînée de  caramel ni aucune pacane pralinée comme l’image le suggérait! Il vaut toujours mieux choisir en regardant les pots de crème glacée, mais ils étaient cachés à notre vue! On comprend! La saveur artificielle ne se voit pas! Et ne se goûte pas! Même à 9$ le cornet! Zut! Et il fait froid sans bonheur de  papilles gustatives quand la crème glacée ne goûte rien, sur notre banc à recevoir de petits embruns des jets de fontaine du bassin…

Traversée de quelques ponts… Comme toujours à Stockholm, ville s’étendant sur quatorze iles!

3Relève de la garde au Palais Royal, voici la musique qui s’amène, escortée d’un régiment à pied et de la police à cheval!

Puis nous sommes rendus sur la rive face à notre bateau pour trouver un autre magasin nautique, mais nous ne l’avons jamais trouvé… Rien à cette adresse, et le bar voisin ne sait rien!

4Nous avons par contre déniché un point de vue très élevé, auquel les piétons peuvent accéder en ascenseur, car il y a là un restaurant bar. Voici la vue de “notre” parc d’attractions à côté de la marina où se trouve amarrée Andrée Anne Rachel.

5Puis nous avons dévalé une longue rue aux pavés difficiles à vélo! Mais très beau pavage par contre!

Et en bas, nous nous sommes acheté de succulents raisins verts et deux pommes (définitivement moins bonnets!) à un comptoir de fruits dans la rue, pour aller les manger plus loin, sur une piste cyclable près de l’hôtel de ville.

Poursuivant notre route plus loin, à la recherche de notre camping lors de notre voyage en motorisé avec les enfants en 1999… Sans réussir!

Retour au bateau pour chercher les bouteilles de plastique à recycler…
Et des sacs d’épicerie pour une très petite épicerie car il nous reste pas mal de conserves et de réserves de toute sorte à manger d’ici deux semaines!  Car ça gèlera plus ici qu’à Tromsø, incroyable!

Puis,  quand même, nous nous sommes permis un petit Fish And chips au café de l’info touristique par manque de temps ce soir pour faire un souper et de la vaisselle, car nous avons une douche à prendre et le lavage à faire de tout  ce que je peux… Trois laveuses côté à côte  et une sécheuse industrielle, ultra chaude et rapide! J’avais réservé de 19:30 à 22:00 (plage recommandée) mais je me suis pointée à 19:00 et il n’y avait personne! Alors ça m’a pris seule et de 19 à 21:00, donc deux heures pour cinq brassées, c’est bon! Très très bon! Comparé à Tromsø, quatre heures pour trois brassées en même temps! Par contre, je n’ai pas eu le temps de faire mon Internet, à peine, occupée à faire sécher et vérifier continuellement l’état des vêtements… Même brûlants des fois tellement ça séchait vite et fort! Et les laveuses sécheuses sont inclues dans le prix des marinas ici en Suède, et il y en a, contrairement à la Norvège.

La madame était contente! Oui!

Lundi 11 septembre 2017  – Vaxholm (Archipel Skärgård) – 59°24′N 018°21′E.- 11.10 mn/1724.59mn total-Q

Lever tard pour la première fois en deux semaines! Farniente jusqu’à 9:15. Puis petit déjeuner dans le cockpit, et ensuite, à vélo vers Captain’s, un magasin nautique pour se trouver une nouvelle gaffe non coulissante, et il y en avait une mais Claude ne la trouvait pas assez solide, ni assez large au bout pour pouvoir y installer notre mécanisme spécial, un kit de mousqueton d’amarrage. Et je lui mettrai une bouée pour la faire flotter!

Retour au bateau pour faire notre Internet dans les environs des toilettes. Claude ne m’a pas vue pendant que j’étais aux toilettes et il est revenu m’attendre au bateau alors que moi je l’attendais sur le quai des toilettes! Le pensant dans la salle de lavage (car il y a là une chaise qu’il utilisait toujours),  je fus surprise d’y voir la chaise vide, alors je l’ai sortie et me suis assise dehors devant la porte.. Au bout de deux heures, complètement gelée en jupe et au vent qui se levait, je décidai de chercher Claude, cognant aux portes des toilettes, des douches et je suis même allée voir les bancs  plus loin, devant le bureau.

Commençant à m’inquiéter, … est-il tombé sans connaissance dans une toilette, ou dans l’eau, je me suis rendue au bateau.. Quais agités par beaucoup de vagues et de gros vents. Il était assis à lire dans le cockpit, disant avoir fini son Internet au bout de dix minutes! Il ne m’a pas cherchée! Et n’était pas heureux! Tant pis. La prochaine fois, cherche moi! Moi,  je me faisais du mauvais sang, frigorifiée sur ma chaise au vent en jupe et sandales, guettant les allées et venues de toutes les portes qui s’ouvraient!

Eaux un peu démontées (comme le capitaine!) pour partir du quai. Finalement ça a bien été pour sortir de notre trou et de la marina contre des vents très forts jusqu’à 28.5 noeuds. Aussi bien que lors de notre amarrage à ce même quai à notre arrivée,  par voie arrière, dans un espace étroit entre deux petits quais minces, manœuvre hautement difficile réussie du premier coup avec brio, et qui nous avait tous impressionnés!

Pas mal de vent: alors que je rentre vérifier la cabine et particulièrement la salle de bain, un fracas retentit derrière moi dans la cuisine. Une porte mal fermée a cédé à la gîte, et toutes les petites assiettes et les petites et grosses soucoupes, ainsi que les petits gobelets de métal se sont ramassés sur le frigo! La vaisselle Corelle a tenu le coup! Rien de cassé! Ouf!

Beau soleil au début de la journée, et chaud, mais il s’est caché dans une kyrielle de nuages gris.

Nous sommes maintenant à voile, malgré des vents fort variables, et faibles finalement, autour de 4-5 noeuds.

Et nous allons visiter pour la prochaine semaine l’archipel de Stockholm, composé de 24000 îles, dont seulement 150 sont habitées toutes l’année. Mais il y a en tout 50000 chalets d’été!

Nous sommes en route vers Vaxholm, une petite ville sur une île à 11.10 milles nautiques de Stockholm. 7000 habitants (Michelin 1997!)

17:37 Nous sommes maintenant amarrés la proue sur le quai, donc d’avant, sans bouée arrière cependant, juste le fameux cordage limoneux que l’on attrape par l’anneau sur le quai. Et le quai est bas pour notre boutehors! Même avec notre Fender Step! La Défense  marche d’escalier! Le grand écart! Elle n’était pas encore installée à l’arrivée au quai. Heureusement un aimable plaisancier est venu prendre nos deux amarres d’en avant pendant que je sautais du boute hors à partir de l’ancre soc de charrue! Un peu risqué, mettons! Mais j’ai bien atterri, pas foulé de cheville, pas cogné rien, ni ma tête ni mon nez! Ça aurait pu! Bien haute, la marche! Un bon quatre pieds!

6Notre arrivée à Vaxholm: on voit les traversiers jaunes à gauche et le château forteresse à droite, la marina au milieu

7Le grand écart pour descendre et monter du quai au boute hors! Un pied sur la Fender Step, accrochée à notre ancre soc de charrue.

8Andrée Anne Rachel perpendiculaire au quai assez vide  de la marina de Vaxholm

9Le fameux traversier couleur de ligne jaune, à cable d’acier et au fil électrique en rouleau! Le traversier qui mène au château forteresse non loin!

10Le château forteresse de Vaxholm (The Forbidding Castle)

21:25 Nous sommes au lit en train de travailler nos photos (Claude) et moi mon journal de bord et mes cartes postales! Les premières que j’ai pu trouvées furent à Stockholm, il y a 3 jours! Et pas eu le temps de les écrire! Priorité à l’Internet quand on  l’a!

Après s’être amarrés, nous sommes allés essayer de nous enregistrer à l’hôtel car tout était fermé! Mais, ce n’était pas là! Ce  devrait être ouvert demain matin!

Belle promenade le long des quais dans cette charmante petite ville sûrement très touristique! Et le château est fermé la semaine maintenant, “Forbidding Castle”… En fait un chateau-forteresse qui gardait les eaux vers Stockholm afin d’empêcher toute intrusion, particulièrement russe. Dommage, on aurait pu y aller avec un joli traversier jaune “ligne jaune de route!” qui déroule son cable électrique entre son quai et le château! Étrange, très étrange!

Puis un joli “Magasinet” où je serais bien rentrée, mais également fermé. Les vitrines magnifiques donnaient vraiment le goût de faire du cocooning et du yoga, avec ses coussins soyeux, comme les ganses du sac à dos en soie! Un vase énorme, splendide, des éléments  de décoration chic et de très bon goût!

De retour au bateau, souper avec des restants du frigo, ma salade de l’autre jour, les écrevisses de Michel, le pavé aux amandes et le vin rouge de Michel.

Replacé le bateau…
Beaucoup de restants de noix, de mélange perlé, de Barres cliff car peu d’expédition! Et j’ai oublié mes rochers de noix de coco si délicieux que je voulais faire découvrir à nos invités! Encore trois sacs d’amandes au chocolat! Oups! Un gros Nutella neuf et deux pots de beurre d’arachides Kraft! Oups, oups! Et mon beurre d’érable en tube!

2 Breaking Bad, le dernier épisode de la saison 2 à revoir, car défaut de memoire, et le premier, jamais vu, de la saison 3.

On vient de terminer les gratteux de Noël 2016!

Mardi 12 Septembre 2017 – Vaxholm

Visite de la responsable de la marina pour se faire payer et nous donner les codes des douches et du Wi-Fi. Elle nous avait vus la chercher à son bureau fermé hier soir, mais elle était trop loin sur un autre quai.

Vélo encore aujourd’hui! À sortir du bateau par le boute hors en avant, pas évident! On fera les deux îles, Vaxholm et sa voisine, pour laquelle nous prendrons le traversier gratuit (pour automobiles, vélos et piétons).

image6.JPG

Au départ de notre marina, le long de cette magnifique plate-bande si odorante

11Gros plan de ma belle plate-bande

12Joli Hotel très vieux qui ne parait pas son âge

13Très charmant quartier

14Cette tour au milieu de l’île n’est plus qu’une superbe maison privée dont une photo de près est impossible en raison de la forêt luxuriante tout autour!

15

On n’a juste une petite idée dedans la belle maison-phare-tour par petits bouts! Des escaliers vert pâle comme plein de  fenêtres, un petit balcon etc

On a fait 28.38 km selon ma montre fitbit coordonnée sur mon cell et corroborée par nos deux odomètres! Super! Et ça me donne une carte!

16Carte enregistrée sur mon cell par ma montre fitbit, c’est super!

Diner sur la batterie de l’autre l’île avec mélange perlé, des bleuets enrobés de chocolat, des barres Cliff, et une pomme chacun. Il faut manger les réserves!

Au Diable les réserves! Ce soir, un souper Resto! Hamburgers, frites et coke, les moins chers depuis deux ans et les meilleurs, juste 25$ pour les deux!  Korv & Hamnburgare…
Souper sur la terrasse… Un peu frais mais pas si pire!

On se réchauffera à velo pendant le retour au bateau, Puis sous nos douches à la pression très forte…

Puis quelques mails, des épisodes de Breaking Bad, et toutes mes cartes postales à écrire.

Smällkyss

France et Claude

winter_fr_560

Web translation here

Samedi 9 sept 2017 – Stockholm

Lever, douches, déjeuner et départ  pour la journée musées!

D’abord, le musée du brise-glace Sankt Erik, en fait le brise-glace lui même! 1915, très beau, propre comme un souper neuf, frotté, remis à neuf pour peut-être faire des croisières dès l’an prochain s’il passe le test… Mais en été seulement! Il ne brisera plus de glace! Le plus surprenant dans ce bateau fut le film des années 1930 quand  le brise-glace se frayait un chemin dans la glace sur laquelle se promenaient les curieux tout à côté du bateau, aucunement soucieux ou inquiets! Des chevaux tiraient même des luges remplies de provisions ou du courrier pour rentrer dans le bateau ou en sortir! De nos jours, la sécurité est vue différemment!

1Le brise-glace Sankt Erik, tout frais peint blanc, pour une jeunesse de 1915!

2Et rutilants accessoires de laiton bien frottés dans la salle des machines!

3Comme les commandes dans le poste de pilotage, que Claude et Michel ont envahi!

8

Film édifiant sur les pratiques courantes à l’époque: les curieux marchaient sur la glace juste à côté du brise-glace!

Puis, au même endroit, on pouvait visiter le bateau-phare, rouge, très intéressant aussi, mais moins chic!

4Le joli bateau-phare que l’on peut visiter gratuitement aussi!

Ensuite, le musée du Vasa, relatant et démontrant l’extraordinaire renflouage de ce magnifique et grandiose vaisseau royal de guerre qui a coulé le jour de son inauguration en Août 1628! Nous l’avions visité en 1999 avec les enfants et nous avons eu le même plaisir aujourd’hui!

5L’avant du Vasa. On aperçoit les sabords, ouvertures pour les canons, décorés de têtes de lion, pour faire peur à l’ennemi!

6À la proue, on voit l’énorme sculpture du lion, symbole de la Suède.

7L’arrière du Vasa, un mur sculpté incroyablement haut, qui a. D’ailleurs causé sa perte! Trop élevé en dehors de l’eau,  il s’est couché sur le côté à la première brisé après un km de voyage inaugural! Mauvaises proportions! Mais quelle beauté!

Puis Phil et Amélie sont partis de leur côté pour visiter les musées de la Poste, des Prix Nobel et celui des appartements royaux. Nous irons visiter ce dernier,  Claude et moi, tandis que Michel partira de son côté pour visiter le musée d’art moderne.

Mais avant, lunch au très joli café Sjöcaféet de  l’info touristique de  Djurgarden, super bons sandwiches, l’un aux tomates, fromage et salade sur pain aux graines de citrouille, l’autre une salade de petites crevettes déposées sur un long toast de pain foncé décoré de concombre, de poivron rouge et d’un œuf à la coque surmonté d’un petit caviar rose. Le tout suivi de délicieuses pâtisseries et de trois cappucini. Décor très beau sur la terrasse, et à l’intérieur, très moderne, blanc, vitré. Et chic! Rimant avec cher!

La visite des appartements royaux comprenait aussi la visite de trois autres musées, le Trésor Royal (essentiellement des couronnes, des spectres et d’énormes clefs en or),  le Kronom (l’ancien château brûlé en 1697 dont les fondations servirent de base au Palais Royal actuel) et aussi celui des antiquités romaines collectionnées par Gustav III Augustus (des statues de divinités et des bustes d’empereurs romains, achetées par le roi lui-même visitant incognito l’Italie avec comme guide le pape Pie VI).

10 Très beau lustre dans les appartements royaux

11La pièce Ikea du château! Avec les portraits modernes du roi et de la reine qui ont voulu cette pièce, en l’honneur du Jubillé d’argent du roi, représentative des matériaux et du savoir-faire artisan de la Suède…

12Une autre vue de la pièce moderne et de son lustre, fort différent du cristal habituel du reste  du château!

Nous sommes repartis vers le bateau, sur le chemin du demi marathon qui avait lieu aujourd’hui et qui avait rempli le parc et envahi les rues environnantes jusqu’au pied du Palais Royal!

13Les coureurs du demi marathon et des lignes interminables de spectateurs et de toilettes chimiques, absentes hier pour nos belles photos, heureusement! Une ambiance incroyable quand même aujourd’hui! (Photo prise en face du Palais Royal d’où nous sortons!)

image8.JPG

Au lieu de longer le port comme nous l’avons fait tant de fois depuis les derniers jours, nous avons parcouru les rues parallèles d’un quartier tout aussi chic aux façades décorées de belles fenestrations et de balcons en dentelle de fer forgé noir. Et ce, sous une fine pluie, qui s’est intensifiée à boire debout à notre arrivée sur Andrée Anne Rachel.

Michel, déjà revenu une heure auparavant, faisait ses valises. Sur la table, un cadeau nous attendait avec une carte représentant le Vasa (ou presque). Un beau sac blanc de Nordiska Magasinet (grand magasin de Stockholm) contenait un très beau bol de cristal, créé par le  designer suédois Ingegerd Ràman. Des fruits y sont mis actuellement,  mais la nature du voilier interdira bientôt cette pratique! Pour éviter de répéter la malheureuse aventure du gros melon d’eau qui avait décollé de la table lorsque nous avions heurté une roche nouvellement apparue à côté du club nautique de Deux-Montagnes à l’époque. Le melon propulsé vers l’avant s’était fracassé sur le mur et le sol du Mirage 30.  Depuis vingt-neuf ans, il n’était plus jamais rentré dans un voilier, de ma main en tout cas, un melon d’eau entier!

Ceci pour dire que le magnifique et très lourd vase de cristal risque de revenir au Canada en avion!

Peu de temps après, avant le retour des jeunes que nous attendions pour aller au resto, on cogne sur la coque! C’est notre voisin de quai arrière, un Finlandais en route vers sa douche en slip et serviette nouée à la taille, sous la pluie, qui vient nous montrer sur son cell  une vidéo d’un jeu télévisé comique finlandais, jeu de questions auxquelles tous les joueurs répondent “Canada”! Quelle que soit la question! Apprenant qu’on se dirigerait l’an prochain vers la Finlande, il revient avec son père, lui aussi en slip et serviette, et  il insiste pour revenir aussi avec son beau-frère afin de nous donner des infos utiles sur des destinations importantes en Finlande. Il rapportera ses livres nautiques pour nous montrer trois endroits essentiels.
Claude note tout ça et je prends des photos des cartes nautiques avec mon iPad. Entre-temps les jeunes reviennent, et traversent le cockpit rempli de visite! Finalement, nous  partirons pour notre très, très bon resto, Ulla Winbladh, situé non loin de Skansen, ce parc musée voisin de notre marina.

14Ulla Winbladh, très beau restaurant chic et de très bon goût! Dans tous les sens du mot!

Amélie, Michel et moi avons choisi les quenelles de poisson (brochet, je crois), délicieuses, avec de petites écrevisses. Phil a dégusté un saumon nappé d’une sauce sublime, nous dira-t-il, et Claude du poulet délicieusement rôti. Le tout servi avec du champagne offert par Michel, ainsi que du pain de plusieurs variétés, si bon, dont l’un à la mélasse, et aussi deux plats de petites pommes de terre nouvelles Amandine. Un délice. Comme dessert, nous avons partagé un shortcake aux fraises et un parfait au chocolat. Espresso pour terminer. Un autre délice. Retour sous la pluie, de mémoire, ou en tout cas les pieds dans l’eau!

15Notre beau resto chic Ulla Winbladh

Puis les valises des enfants et  les douches, et dodo. Dernière nuit sur Andrée Anne Rachel pour nos invités après deux semaines dans les canaux et la ville de Stockholm.
Plaisirs variés.

Smällkyss
France et Claude

Written on October 15th, 2017 , Croisière/Cruising, Croisière/Cruising info, Voyages

Vendredi  8 Septembre 2017 – Stockholm

1

Des gargouilles en forme de dragon aux ailes trouées,  aux quatre coins du clocher de cette très belle église

2La ruelle la plus étroite de Stockholm, aux marches raides, Mårten Trotzigs gränd.

3Les petites rues transversales sont souvent très surprenantes!

4
Le jardin et l’un des deux petits pavillons de Riddarhuset, la maison de la noblesse, plus grandiose , et un magnifique toit torsadé à l’arrière.

5
Michel tente de camoufler son manteau jaune! C’est l’annonce du demi marathon de Stockholm qui aura lieu demain samedi le 9 Septembre 2017. Derrière, à droite, on voit la maison de la noblesse et l’un de ses deux pavillons.

 6

Superbe piste cyclable et passage piétonnier passant sous les autoroutes et ponts!

7Vue de Stockholm à partir du pont du City Hall

Puis en traversant quelques ponts, nous arriverons au City Hall (l’hôtel de ville), somptueux palais ressemblant à la place St-Marc de Venise, construit  de 1911 à 1923. Visite guidée offerte par Michel qui a acheté les billets en cachette et nous pousse rapidement vers le groupe pour la visite anglophone! Très bonne guide touristique d’ailleurs. Très belle Salle Bleue (pas bleue du tout) pour la réception de 6 prix Nobel, en fait le souper, puis la danse dans la Salle Dorée à l’étage, dont les murs sont couverts d’une mosaïque faite d’une multitudes de petits morceaux contenant une couche de feuille d’or entre deux couches de verre. Ça a pris deux ans au jeune artiste pour créer le tout. Entre les deux salles, un long corridor aux murs tapissés de fresques murales peintes pendant cinq ans par le prince Eugène lui-même!

8

Le “City Hall” à droite, avec ses tourelles, statues et même un tombeau en terrasse, plutôt symbolique,  tout doré , en l’honneur du fondateur de Stockholm en 1252, Birger Jarl.

9La cour intérieure, donnant vue sur l’eau et la grande terrasse

10La salle bleue de l’hôtel de ville, où la grande réception est donnée pour les Prix Nobel. En fait, on voit ici le toit et la mezzanine menant au grand escalier descendant dans la salle bleue.

11La salle dorée, où la danse a lieu après la réception des Prix Nobel.

12Très belle terrasse de l’hôtel de ville, donnant sur l’eau.

Puis retour au bateau, Michel en bus! De là, nous sommes allés tous les trois faire une petite épicerie au mini market à sept minutes à pied, juste après le Gröna Lunds Tivoli, parc d’attractions très animé, à côté du musée ABBA et de Pop House.

Souper aux pâtes fourrées de champignons et de fromage, dans une béchamel onctueuse, concoctée par Michel ainsi:  additionnée de piments forts rôtis dans de l’ail avec des champignons frais, qui s’étaient conservés anormalement très bien depuis plusieurs jours maintenant. Très, très bon repas, encore une fois.

Smällkyss

France et Claude

Written on October 9th, 2017 , Croisière/Cruising, Croisière/Cruising info, Voyages

Jeudi 7 Septembre  2017 Stockholm

15:14 Arrivée à Stockholm  à la marina à côté du Vasa Museet, le Wasahamnen Marina.

Claude est entré à reculons entre deux petits quais étroits, heureusement à côté d’un gros Jeanneau qui m’a bien servi pour sécuriser mon saut! Vraiment habile, le skipper!

1

Andrée Anne Rachel entrée à reculons dans un mince espace  entre deux petits quais, heureusement à côté d’un gros Jeanneau!

Le Gröna Lunds Tivoli, un parc d’attractions voisin de notre marina, Wasahamnen Marina, n’attire pas Amélie du tout… Avec ses chariots en forme de soleil qui serpente la tête en bas et l’autre qui descend le long d’une tour vers le sol, face vers le sol! À hurler! On les entend bien d’ailleurs!

2Le parc d’attractions Gröna Lunds Tivoli, tout au fond  à droite, juste à côté de notre marina, parc qui n’attire pas Amélie qui déteste faire des manèges mais qui est fascinée par leur folie!

Promenade en ville vers le Grand Hôtel pour  acheter de beaux verres pour mon amie Francine mais ça ne se faisait plus! Snif! Mais je pense qu’on aurait dû aller y manger pour pouvoir faire ça. A la réception et à la boutique, ils juraient que non, on ne fait plus ça.

Nous sommes passés, sur l’île de notre marina, par le musée Vasa que nous irons visiter le jour de pluie, samedi… Nous avons fait les quais tout le long de l’eau, passant devant le Vikinglid, un centre d’activités.  Puis le Nordika Museett, magnifique édifice abritant le plus gros musée de Suède, celui ci de la culture en général.

3Le magnifique édifice du Nordika Museet

4 Magnifique bord de l’eau  de Stockholm, si belle ville dotée  de multiples ponts et d’îles. Et des BIXIS rouges! Et des cafés terrasses partout!

De belles rues aux édifices colorés et tous plus magnifiques et anciens les uns que les autres. Puis le théâtre à la façade dorée, et enfin le Grand Hotel dont le voisin est vraiment plus beau! En tout cas à l’extérieur. C’était très chic à l’intérieur du Grand Hotel.

5Superbe façade colorée d’auvents et de boites à fleurs rouges à droite, qui fait la différence avec la façade de gauche, identique mais plus neutre, sans fleurs ni auvents!

6Le Grand Hotel de Stockholm, bâtiment rose saumon à gauche

Au retour vers 18:30, deux  montgolfières survolaient la ville que le soleil embrasait de ses rayons très jaunes. La lumière était alors si belle, mais un bref instant comme d’habitude! Instants magiques!

7Deux montgolfières colorées planent au dessus de la ville dans un ciel en train de s’éteindre.

8Belle lumière ocre de fin de journée! On voit en face d’Andrée Anne Rachel le Sprit Museum, l’un  des nombreux musées sur l’île de notre marina  Wasahamnen.

Puis préparation du souper froid et du dessert chaud! Melon au prosciutto, préparé par Michel, craquelins Göteborgs, fromages divers (dont un qui goûte bon et l’autre rien selon Michel) et confitures… Petit délice. Puis, fondue au chocolat/croquant de noisettes, toujours Chocolat Favori, sur bananes, abricots, nectarines et raisins bleus, belles assiettes préparées par Amélie.

Après la vaisselle, Claude et moi sommes allés faire un peu d’Internet dans le bout de la toilette et prendre nos douches. Au retour, tout le monde dormait, vers 22:30!

Vendredi 8 septembre 2017 – Stockholm

Lever tôt pour Michel, Amélie et Phil partis à la douche.

Déjeuner puis en route à pied vers la ville. Les jeunes de leur côté parcourront 20 km, nous, Claude, Michel et moi, un bon 10-13 km environ…

Visite de plusieurs des quatorze iles composant Stockholm,  dont la principale et très touristique Gamla Stain, pour y visiter les rues colorées d’édifices  magnifiques, ocres, beiges, roses et oranges, tous alignés harmonieusement, y magasiner un peu et aller luncher au Espresso House, free Wi-Fi…

9Beaucoup de vieux voiliers décorent le bord de l’eau, partout!

De grosses églises superbes, des horloges, des clochers, de superbes moulures aux fenêtres, des balcons de fer forgé, des oriels. Des fontaines. Des pies, corneilles et moineaux égaient les environs. Des fleurs embaument le tout. Et il ne pleut pas encore!

10Le théâtre doré!

11De beaux parcs sur lesquels donnent des terrasses d’hôtel ou de cafés ou resto divers. Ici, le Berns Hôtel

12De beaux parcs un peu partout, entre autre un à l’allure du Jardin du Luxembourg de Paris.

13Église  magnifique vue du jardin

14Magnifique façade bien décorée

15Une annexe au Palais Royal

Smällkyss

France et Claude

nosgard_fr_720

Web translation here


Mercredi 6 Septembre2017-Södertälje-59°12′N 17°38′E-32.00mn/1686.47mn total-Q

Lever à 07:00
Départ à  07:30
Désancrage et lavage du pont  terminé à 07:50
Déjeuner à faire pour cinq maintenant,  au près serré, la joie!

10:10 Bon. Voile tranquillisée.. Vaisselle faite. Minimale! Juste les tasses de café et le mousseur à lait! Nous avons mangé les muffins achetés hier à Oxelösund… Des raisins avant et le fromage après! Simple et correct dans les conditions.

Ciel bleu, un peu nuageux par bouts.

1Sous voile. On croise un voilier britannique, Colette, puis un autre  de course aux voiles de kevlar, Groovy.

Et pour diner, de très bons sandwiches de Michel avec chips au vinaigre, suivis d’amandes au chocolat.

13:43 Arrivée en ville! À Södertälje.

2Nous passons un beau pont de 41 m ouvert, 26 m fermé. Ça nous en prenait 18! Ok!
Puis l’écluse.

3Marina assez tranquille, encore une fois, cette fois à Södertälje

14:16 Nous sommes amarrés, branchés sur l’électricité et Michel a trouvé le code des toilettes et des douches auprès de travailleurs sur le quai de la marina, fermée, bien entendu! Il est maintenant  en train de se doucher, pressé qu’il était d’éviter la douche dans le bateau! Il a regretté de ne pas avoir pris sa douche à Mem, finalement!

Les jeunes sont partis marcher. Il fait un temps nuageux avec de rares éclaircies qui illuminent soudainement le paysage. Pas de signe de pluie à date aujourd’hui, mais ça se pourrait!

4Promenade aux écluses pour infos: on passera demain à 8:30 am… Gros bateau passant    dans l’écluse, mais dans le sens inverse à ce qu’on fera demain!

5Éclusage et pont ouvert pour faire passer le gros bateau. Faible éclusage, par contre, à peine 0.9 m de dénivellation.

Retour au bateau pour aller chercher Michel…
Promenade le long du quai, puis un bassin et puis la ville, la vraie ville selon Michel! Des cafés, des restos, des magasins!

Café et Wi-Fi au Espresso House… Payer mes comptes.

6Jolie ville, Södertälje

Ensuite, magasinage avec michel pour trouver le produit suédois pour cheveux demandé par Sylvie. Un spray coiffant, Ocean Mist de SachaJuan de Stockholm. On le trouvera rapidement dans un beau magasin du coin, Åhlens.

7Belle église sur notre chemin, mais … Fermée!

Suivra une belle  promenade vers le moulin à vent… Jusqu’à ce que… Oups! Claude se rend compte qu’il  a oublié son ordi au Espresso House! Course descendante! Et ordi retrouvé!

Michel abandonne la recherche du moulin à vent et il repart vers le bateau… Cherchant maintenant un resto pour souper ce soir! Si on n’est pas mort de faim durant ce voyage, c’est grâce à Michel! Il n’oublie jamais l’heure d’un repas! En fait, il les multiplie! Il n’a pas maigri, mais engraissé à sa marche de Compostelle l’an dernier! On comprend pourquoi!

Claude et moi remontons plus loin notre côte pour enfin demander notre chemin à un vieux monsieur qui nous guidera vers le moulin à vent, juché en haut de la colline surplombant la ville, au milieu d’un parc thématique, allure Upper Canada Village, mais fermé, comme de raison! No more tourist!

8Notre fameux moulin à vent! Enfin!

Puis nous avons suivi un beau sentier à travers le bois, en redescendant vers la gare et le port. Très belles infrastructures en Suède. Si facile pour le transport en commun, les piétons et les cyclistes, toujours des chemins, des viaducs, des parcs, des trails….

Nous retrouvons Michel au bateau, alors que les jeunes sont à la douche, juste avant de repartir tous ensemble pour la réservation que Michel a faite au “Más que Tapas”, petit resto espagnol, tout petit mais où nous nous régalerons de spécialités espagnoles, servies par un vrai espagnol!
Super bonne crème brûlée et gâteau fromage et fraises…Ainsi qu’un délicieux chèvre aux oignons caramélisés. Les crevettes en sauce étaient un peu épicées pour moi, mais très bonnes ainsi que les calmars frits à l’ail, les Boconcini aux tomates et surtout le melon au prosciutto… Les évaluations Trip Advisor avaient raison! Même les espagnols trouvaient celà bon comme à la maison!

Puis retour à la noirceur, et le paiement de notre quai à la responsable qui nous attendait  sur le quai, à côté d’Andrée Anne Rachel. Douches pour Claude et moi. Puis un peu de séchage dans la machine. Retour au bateau pour le café de Michel!

Jeudi 7 septembre – Stockholm -59°19.6′N 018°05′E      – 27.00mn1713.47mn total-Q

Départ de notre quai de Södertälje à 08:25 pour attraper l’écluse de 08:30 qui n’ouvrira son pont qu’à 8:45 finalement.

9On repart après une brève attente devant l’écluse

Un autre voilier y entre, Serendipity, de Stockholm. C’était notre voisin de quai hier soir. Il a son voilier à la même marina que nous, proche du Vasa, comme sa maison d’ailleurs! Il revient d’un voyage en Hollande, Angleterre, France, Allemagne.

10On suit le voilier Serendepity (“heureux hasard”, que ça veut dire!) qui fait ouvrir les ponts devant nous. Il retourne à sa marina, de retour de Hollande, France et Angleterre.

Il fait beau ce matin, quoiqu’un peu frais. Belle lumière ocre sur les bâtiments colorés sur les rives. Plusieurs marinas. Un centre de remodelage de vieux bateaux. Des usines, dont la très grosse et rutilante compagnie pharmaceutique Astra Zeneca, et aussi de belles maisons.

11Énorme usine Astra Zeneca

Plusieurs ponts aujourd’hui. À ouvrir ou pas. Deux écluses aujourd’hui

12Ponts ouvrants

13Ponts “ayoye ma tête, passeras tu, passeras tu pas?”

14Une grue déguisée en girafe nous accueille à Stockholm

Diner aux sandwichs poêlés et au gâteau aux amandes.

Smällkyss

France et Claude

Written on October 2nd, 2017 , Croisière/Cruising, Croisière/Cruising info, Voyages Tags:

Web translation here

Lundi 4 Septembre 2017-Arkösund-58°29′N 16°56′E – 20.60mn/1625.57mn total-Q

13:17 L’heure du café pour michel et du chocolat chaud pour Amélie avec le restant du chocolat belge… Sandwiches par Michel vers midi….  Il pleut encore beaucoup…

1Mem ce matin au retour de la douche, sous la pluie… La fin du Göta  Kanal

Sortis ce matin du Göta Kanal, nous avons remis les cartes magnétiques des très  bonnes facilités  que nous avons eu tout au long du canal. Propres et modernes pour la plupart! Donc, nous avons remis nos cartes-clefs après y avoir pris nos dernières douches ce matin, Claude  et moi. Les jeunes y étaient allés hier soir. Il fallait vouloir marcher sous la pluie battante… Ce matin et hier soir!

Mem sous la pluie , on n’aime pas!

2Voici la carte du Göta Kanal depuis Sjötorp jusqu’à Mem … En tout nous avons parcouru avec nos invités 240 milles nautiques en incluant le Trollhaten Kanal entre Göteborg et Sjötorp

Pas si pire la route au vent de face à 18 noeuds du nord-est … Vraiment pas si pire à date!

Arrivés tôt à Arkösund vers 14h environ, tout y était fermé depuis le 22 Août, marina, toilettes, douches, épicerie l
On se débrouillera!

3Arkösund, ça semble prometteur au plan ville, épicerie, marina, facilités…

4Arkösund  est un très joli village avec de belles maisons anciennes jaunes et vertes… Superbe vue!

5Marina très vide de Arkösund très vide aussi! Tout y est fermé depuis le 22 Août! Même l’épicerie!  Finalement c’est un endroit de villégiature, point!

On aurait cru que la pluie aurait nettoyé le bateau! He non! Plein d’herbes mouillées et de terre apportées par nos bottes depuis deux jours maintenant. Je fais donc le lavage du pont du bateau au boyau, incluant le cockpit pendant que les autres exploraient sous pluie battante  à la recherche d’une épicerie..
Rien!

Claude prend le boyau, toujours sous la pluie torrentielle, pour faire le plein d’eau potable dans le réservoir, ainsi que les bouteilles.

Puis il a installé l’électricité … Au moins on pourra sécher! Tous les manteaux et salopettes dégouttent dans le cockpit.

Et tout le monde lit …. Super journée pour moi!

Juchée sur la montagne d’oreillers dans la cabine avant, très confo, j’ai fini de lire le roman d’Amélie “La fille de Brooklyn” par Guillaume Musso,   alors que les autres prenaient leurs aises sur les deux divans de la cabine principale…

Puis nous avons joué à cinq au jeu Hanabi, récoltant en équipe 16 et 19 pts, mention d’excellence! (13 était honorable l’autre jour!)

Ensuite, pour le souper,  Michel a cuit les tortellini farcis de prosciutto et de ricola dans le bouillon de poulet, servi avec une cuillère de pesto et du parmesan râpé. Un délice!

Suivront les desserts variés aux restants de brioches réchauffées (ça les améliore), de tartelettes au marsepian et les petits morceaux de chocolat aussi enrobés de marsepian.

Puis on joue encore au Hanabi: 16 puis 17  et 16 encore…

Et dodo tôt…

Mardi 5 Septembre 2017 – Oxelösund (midi)/Lango Natural Reserve(soir) – 28.90mn/1654.47mn total-A

Il ne pleut plus enfin! Après au moins 36 heures de pluie sans interruption!

Lever à 7:00

Début des crêpes vers 8:00, terminées vers 8:45, j’en ai fait 17,  pas pire, nouveau mélange  suédois…. Avec du bon sirop d’érable…

Et départ vers 9:30 d’Arkösund, notre si beau village fermé!

Voile sous un ciel gris,  nuageux, par vent de face à 18 noeuds.

Je reste dans la cabine comme Phil  et je m’endors! Deux heures! Je me réveille à 11:15 car Claude descend les voiles! On arrive à Oxelösund après 15 milles nautiques… Pour faire l’épicerie dans un énorme magasin, ouvert celui-ci! Nous en ressortirons avec 10 sacs, deux par personne et un sac de bouteilles de vin magasinées par Claude et Michel non loin de là…

6Nos dix sacs d’épicerie à Oxelösund

Retour à la belle marina, également fermée depuis le 20 Août! Mais au moins la ville était plus grosse et encore ouverte, pas comme Arkösund la veille!
revenu!

7Belle marina vide et fermée d’Oxelösund, mais au moins la ville était ouverte!

8On repart d’Oxelösund, belle marina vide!

Et on reprend la route… Le soleil est revenu!

Diner du bar à salades de l’épicerie pour tous et caprese pour notre italien de Michel ainsi qu’une belle baguette de bon pain  qui disparut vite à cinq finalement!

Comme le soleil qui s’effaca à nouveau en après-midi…

17:35 Nous passons un chenal à travers des iles de granit rose, décorées de pins verts, une copie des Mille Iles, sur le St-Laurent, près du Lac Ontario… Mais plein de cygnes, deux par deux,  le long des berges des îles. Chaque couple a la sienne! Summerland! C’est une Réserve Faunique. Nous allons nous mettre à l’ancre ce soir.

9À l’ancre dans Lango Natural Reserve… (Photo prise le lendemain matin au désancrage!)

Souper boulettes pommes de terre carottes
Vin rouge Beaujolais
Chocolat
Très bonne blague de Phil et la preuve de l’amour qui passe par une valise d’auto, un chien et sa blonde. (La blonde du gars). Mettez votre chien et votre blonde dans une valise d’auto et une heure et demie plus tard, quand vous l’ouvrirez à nouveau, qui pensez vous  sera heureux de vous revoir? Votre chien, qui se branlera la queue? Ou votre (ex?)-blonde? Hihihi!

21:49 Tout le monde dodo!

Smällkyss

France et Claude

Web translation here

 Samedi 2 Septembre 2017 – Norsholm, Lake Roxen 17 écluses  1 lac -27.10mn/1549.17mn  total-Q

Lever à 07:40: on passe le premier pont à 09:00 am avec notre même éclusier d’hier qui parle un bon Français!

1Notre éclusier tournant la roue pour ouvrir l’écluse

2Notre éclusier roulant à vélo d’écluse en écluse, ou pont à ouvrir!

3Une bande de canards sortant de l’eau à la queue leu leu  à notre passage

Deux séries d’écluses  en escalier de 6-7 à la fois, dont plusieurs remplies jusqu’au bord! L’enfer un peu! Car les défenses ne peuvent pas protéger ni empêcher le bateau de sauter sur le rebord de ciment quand il n’y a qu’un ou deux pouces de mur! Comme Phil et Amélie tirent le bateau, un troisième équipier doit sauter à terre pour pousser le milieu! C’est Claude ou moi. Michel quant à lui pousse avec sa gaffe.

4Voici un exemple d’écluse trop remplie dans laquelle nous avançons: à peine 2 pouces de mur, juste avant les barrières avant de descendre la prochaine écluse … Elles sont toutes bout à bout!

Pour l’heure du lunch, nous devons nous arrêter entre deux éclusages afin de permettre à l’un des quatre bateaux d’aller se chercher un diner! Et aussi l’éclusier doit avoir un break syndical! Bref nous arrêtons à 15:00! Comme nous mangeons dans le cockpit, un suédois accompagné de son fils de quatre ans vient nous parler dans un bon Français, lui aussi. Il a fait un stage à Winnipeg, Manitoba ainsi qu’à Thomson. Et en France….

Nous roulons jusqu’à 19:00, arrêtant à Norsholm et allons souper au resto Kapten Billies qui fermait à  20:00, tout comme l’épicerie. Michel, après son fish and chips, a donc couru à 19:49 à l’épicerie pour acheter lait, pain, viandes froides, concombres, raisins,  eau pétillante et  pâtisseries… Le proprio le voyant arriver à 19:55 l’avertit, je ferme dans trois minutes! Michel fera ça très vite et pourra revenir à la pluie battante finir sa bière et partager le gâteau au chocolat du resto. On complètera avec le dessert au chocolat d’Amélie  et Phil avec un bon  café au bateau…

5Souper au Kapten Billies, juste avant la course de Michel vers l’épicerie qui fermait à 20:00! Trop peur de manquer de bouffe, ce Michel!

Douches en haut du Kapten Billies. Et un petit coup de sécheuse!

Dimanche 3 Septembre – Mem, Mer Baltique 14 écluses, 1 lac – 15.80mn/1604.93mn total-Q

6Jolie terrasse sur un petit quai au bord du Canal, charmant malgré la pluie!

7Deux canards jasent sur le bord du Canal, perché sur une clôture!

8Rarissime  phénomène dans nos canaux cette année! Nous avons rencontré quelques voiliers!

16:50 Il a plu, plu, plu, bergère! Trempés, nous sommes; au moins, nous sommes branchés et avons la chaufferette électrique pour faire sécher souliers, bas et pantalons, ainsi que les linges à vaisselle et la taie d’oreiller extérieure! Michel a trop chaud, Amélie trop froid… Tout le monde est tranquille et lit chacun dans son coin… Claude dehors fait son trajet sur l’ordinateur de bord pour les prochains jours, qui ne seront plus contrôlés par l’éclusier! Finies, écluses et leur horaire strict: 3-4 bateaux à la fois, vous partez à telle heure, vous allez manger à telle heure, vous revenez du village à telle heure, on part à telle heure, on finit à telle heure, vous allez faire votre pump out ici à telle heure et pas en bas…

9Lock, Hop & Barrel, très bon petit Resto pour le midi à Söderköping

Au moins on a trouvé un beau petit resto ce midi à Söderkopöping et on y a mangé des Fish And Chips et des burgers triple bacon… Facture pour Michel, malheureux d’avoir gaffé au carré! Il venait de perdre une gaffe au fond de l’écluse, tout médusé, la regardant couler… Malheureusement,  c’était notre gaffe spéciale, longue, non télescopique, munie d’un mécanisme rajouté pour attacher un cordage à une bouée d’amarrage… Nous étions si fiers de notre gaffe, surtout ici alors que nous devrons nous amarrer “Bow to Stern”, c’est-à-dire pas le long du quai mais perpendiculaire, donc quatre points d’amarrage, deux en arrière  sur deux bouées et le devant sur le quai  (pour nous, pour pouvoir sortir plus facilement (sic) via le boute hors, ce qui serait plus difficile avec le dinghy à l’arrière)…

Mais c’est un accident… Et on s’aperçoit vite de ce qui coule et de ce qui flotte! J’ai perdu récemment une pince à cheveux, et des épingles à  linge (souvent), il y a 5-6 ans une bague, il y a 10 ans des verres fumés sans valeur. Claude a perdu ses verres (de valeur) ainsi que quelques outils (surtout des tournevis ou des pinces)… Ça arrive!

Courte visite de ce beau village avec des rues d’allure médiévale, mais sous la pluie torrentielle!

10Söderköping

11En repartant de Söderköping, belles maisons!

12Très jolie maison sous la pluie et sur le bord du canal

13Mouillés nous sommes!

Et ce soir, rien d’ouvert à Mem… Et il pleut encore le déluge! À un tel point que Michel, pourtant un assidu des douches du Canal (et en général) n’ira pas prendre sa douche ce soir (ni demain matin, car il pleuvra encore!!!).

Les enfants nous feront le souper ce soir, belle salade et tortillas!

Smällkyss

France  et Claude

Web translation here

Vendredi 1er Septembre – Vadstena/Motala/Borensberg 6 écluses, 2 lacs -33.38mn/1522.07mn total-Q

Lever de 6:30 am reporté à 7:00 am et départ à 7:30 après la remise en ordre du bateau à l’intérieur, puis petit déjeuner dans le cockpit.
Il fait gris et nuageux, mais pas  de pluie aujourd’hui…

On va visiter le château de Vadstena. Vadstena Slott… Et finalement fermé jusqu’à midi mais on va  visiter le village et l’église. Le château avait été construit de 1545 à 1620 pour le roi Gustav Vasa, début renaissance. Et le Cloître…  Ste-Birgitta…

1Amarrés juste devant le château de Vadstana

2Le château de Vadstana

3Belle rue colorée de Vadstana

Retour au bateau pour quitter le quai à midi dix, à l’arrivée des jeunes pendant que Michel et moi faisions les sandwiches au saumon mariné délicieux et d’autres au rosbiff et un peu de bière suédoise, suivie d’amandes au chocolat et  de choco noir 70% serti de pacanes et de sel de mer

Belle journée ensoleillée, arrêt de 14 à 16 h pour attendre le pont de Motala. Internet un peu sur le quai.  Comme Claude roupillait dans le cockpit, je suis allée prendre des photos de l’autre côté de la berge et comme je marchais vers les magasins, Michel me héla depuis une terrasse où il était attablé pour prendre un café! La belle vie!

4Amarrés à Motala en attendant l’ouverture du pont, attente de 2 heures… Promenade, internet et beau petit café sur une rue avoisinante

5Et on repart de Motala à quatre bateaux dans les écluses

6

Avec aussi quelques petites acrobaties diverses pour singer la  caméra GoPro  d’hier. Ici du yoga avec Amélie mais juste avant,  Michel tentait de reproduire la video gamnan style! Puis Amélie et moi dansant le French cancan… Mais la GoPro sur le mât aujourd’hui n’a rien enregistré de nos péripéties!  Elle préfère nous filmer à notre insu! Du spontané!

10Claude et Michel dansant pour la go pro installée sur le mât!

Puis nous avons repris la route  maritime: un escalier descendant de 6 écluses vers Borensberg.

7Canal tranquille, repos  pour l’équipage entre les périodes de travail aux écluses

8Sur la caméra en haut du mât , on peut voir ici quelques écluses en enfilade

9Amarrés pour la nuit à Borensberg

23:30 On se met au lit après une bonne douche et trois pizzas take out payées par Michel et le dessert acheté par les jeunes à Motala, de bons choux à la crème et tartelettes au citron délicieuses…

Smällkyss

France et Claude

Web translation here

Mercredi 30 Août – Töreboda, Göta Kanal  19 écluses – 10.00mn/1423.04mn total-Q

19 écluses à faire aujourd’hui…
Beau temps, frais mais ensoleillé, un peu de vent en après-midi.
On “marche” le bateau à tour de rôle, le tenant en laisse à partir du haut du mur de l’écluse, car plusieurs écluses sont en enfilade, deux ou plus à la fois.

1On part ce matin dans notre Göta Kanal et l’éclusière juchée sur la porte est en train de la fermer avec sa télé-commande.

2Amélie retenant l’amarre avant

3Petit bouillon dans l’écluse qui se remplit

4Michel et Philippe “marchant” le bateau du haut d’une écluse, d’une écluse à l’autre. Ohé, hisse!

5Joli pont vert sur roulettes!

Belle sandwich aux tomates ce midi avec le pain tranché aux graines de tournesol (en rôties ce am).

Philippe a installé sa GoPro sur le mât et sur le 110 et il prend des images aux 30 secondes de nos éclusages. On y verra tout le monde apparaître et disparaître comme des fantôme mais Michel restera longtemps en figure de proue dansant le Gamnam style…(sans le savoir, ni le faire exprès!)… Il faisait des demi-cercles en tournant sur ses pieds, d’un bord à l’autre une multitude de fois! Tellement drôle à regarder en images aux 30 secondes.

Douche pour Michel et quelques  commissions.
Marche pour Phil et Amélie.
Du vélo sur 19 km pour Claude & moi.  Visite de la ville un peu, l’église, un cimetière en labyrinthe, mais surtout du vélo le long du canal jusqu’à un camping  et un pont pour traverser le Canal. On a aussi vu un mini traversier pour les piétons et les cyclistes, gratuits, tenu par une petite cantine…

6Vue du Canal par notre caméra avant en haut du mât

7Le petit traversier en ville ou plutôt en banlieue de Töreboda

Souper chez Mendys, un resto de hamburgers à la déco des années 60, des affiches de James Dean et Elvis. Burgers “Cadillacs” (tout le menu avait un nom de vieille auto américaine) et un burger végétarien en retard pour Amélie donc elle a reçu en dédommagement un milkshake au chocolat. Très bonne viande, enfin! Moi, j’ai dégusté une salade de chèvre chaud, agrémentée de poires caramélisées. Et un Cidre de poire à la IKEA pour Michel.

Retour par le Coop: belle épicerie, activité agréable de groupe! Bouteilles d’eau gazéifiée. Petits pains. Légumes. Viande froide. Yogourts. Chips. Boulettes suédoises et canneberges: on prépare la recette de Michel! Les boulettes sont la spécialité de la Suède! Foi d’IKEA!

Jeudi 31 aout – Kärlsborg, Göta Kanal et Lac Vättern 2 écluses - 27.65mn/1488.69mn total-Q

Lever du barista tôt ce matin…
“As tu bien dormi? dit Michel.
“Je me suis réveillée trop tôt ce matin….” dit Amélie.
“Ah oui?  A quelle heure?” questionne Michel.
“À quelle heure tu t’es levé?”, répond Amélie!
Et tous de rire!

Bon petit déjeuner au pain aux raisins et canneberges en rôties ou pas.
Puis le départ sous la pluie. Moins drôle.

Journée pluvieuse, heureusement deux seules écluses, une à chaque bout du lac Viken, l’une montante, l’autre descendante et quelques ponts s’ouvrant comme par magie devant nous… L’éclusière nous suit en auto! Pas assez de staff, et heureusement il n’y a plus autant de trafic maritime qu’en saison haute…

Bon diner aux sandwichs de jambon ou de “rosbiff” préparés par Amélie et Michel…

Il ne pleut plus depuis quelques heures maintenant mais c’est assez frais. 12°C… Hier, il faisait 20°! Traversée d’un petit lac en forme de boomerang, pas très creux, bien balisé pour se rendre à de petits canaux étroits bien dissimulés dans la berge de la forêt! Des jetées décapitées bordent notre route: à fleur d’eau on n’aperçoit que le bout des pieux d’anciens quais. Un sentier court tout le long des canaux, un petit pont de bois branlant et on continue! Des arbres tombés flottant sur le côté sont enchaînés sur la berge pour éviter qu’on n’aille le long des petits rochers à peine recouverts d’eau, alternant avec des roseaux et des nénuphars. Des éoliennes égarent dans les nuages leurs pales au mouvement très lent. Vision très spéciale. De grands hérons s’envolent pour aller atterrir un peu plus loin, mais pas assez, pour mieux s’envoler à nouveau au passage du bateau…

8Canal étroit bordé de verdure

9Notre arrivée au pont levant de Kärlsborg
10L’hôtel du Canal à Karlsbörg

11Nous sommes amarrés le long du mur après l’écluse de Kärlsborg

21:26 Journée terminée! Au lit! Nous sommes arrivés à Kärlsborg vers 15:30, amarrés au quai du Göta Kanal après le pont de la ville et sommes partis marcher chacun de notre côté encore, les jeunes plus tôt, Michel à sa douche et ses commissions de garstronome et Claude et moi, après avoir arrangé le bateau, sommes partis marcher vers 16:15 vers la forteresse pour visiter le site touristique,mais quand même sur territoire bien gardé par les militaires! “Avez vous pris une photo de la barrière?”, me demande un militaire arrêtant sa voiture à côté de moi, très loin de la dite barrière… “Non, je regardais ma carte sur mon iPad!”… (orange il est vrai, très visible de loin)… moi qui croyais qu’il voulait nous aider dans notre itinéraire… Il nous a quand même aidés finalement… Et après cela, lorsque nous longions les clôtures, nous pouvions voir les petites affiches interdisant les photographies des lieux… Quand il m’a interpellée j’étais au carrefour de 2 routes, 4 directions, au beau milieu d’une zone civile, quand même, et au moins à 200 mètres de la dite barrière!

12Un magnifique bâtiment de la forteresse de Karlsbörg

13Et un autre, l’hôpital.

11
Joli phare sur la pointe Vanäs, en face d’une résidence cossue, la villa royale.

Retour au bateau après deux heures de marche, un bon 12 km…

Souper préparé par Michel: ses boulettes suédoises avec confiture de canneberges.
Et comme dessert, une fondue au chocolat au caramel et sel de mer (de Chocolat Favori).

France et Claude

Written on September 16th, 2017 , Croisière/Cruising, Croisière/Cruising info, Voyages Tags: ,

Web translation here

Dimanche 27 Août 2017 – Åkersvass- Trollhätte Kanal  -44.11mn/1329.06mn total-Q

9:08 Nous sommes en route depuis 08:32… Avec tout l’équipage! Il fait soleil à nouveau après le déluge depuis 21:00 hier soir… Coucher tard après la vaisselle, faire les lits, s’organiser avec les nouveaux bagages des invités… Et la pluie sur le lit de Michel. Oups! Il a passé la nuit au sec,  finalement, mais une nuit courte! À 06:15 l’arôme du café nous chatouillait le nez… notre invité est venu nous lever à 06:55 avec l’enthousiasme d’un enfant excité par son voyage! Lui qui s’était couché à minuit sur du café et des chocolats belges qu’il nous avait  apportés presque directement de Bruxelles hier… Un petit délice!

Petit déjeuner aux croissants, œufs tournés, yogourt et fromage suédois allure havarti…

10:25 On a passé quelques ponts, le premier un peu juste pour notre mât, le second ouvrait comme on arrivait, le troisième, bien haut sans problème! On remonte la rivière bordée de zones industrielles, recyclages divers, des grues, des pépines, des containers même à recycler! Des boisés, de petites montagnes basses aux flancs grugés pour les routes ou le train rapide qui passe et repasse peu de temps plus tard!

1Deux de nos trois invités sur le pont alors qu’on passe un pont pivotant

Puis, un dégât d’eau chaude sous l’évier de la cuisine… Un tuyau déconnecté… Ça permet de lever dessous! Et de jeter plein de sacs verts qui attendaient d’être recyclés, mais tant pis, pas le goût de les faire sécher! Adjø!

18:31 Nous sommes amarrés à de grosses bittes rondes de pierre d’une ancienne écluse, près de la deuxième que nous passerons demain matin. Bel endroit gazonné, avec des hostas ceinturant une jolie fontaine dans son petit bassin entouré de bancs. De grands arbres  chapeautent le tout.

2Andrée Anne Rachel au pied d’une ancienne écluse à côté d’une fontaine entourée de hostas

Claude se met à la réparation du tuyau d’eau chaude sous l’évier de la cuisine. Puis la vérification de l’huile du moteur. Ce faisant, un petit accident: bris du bouchon en le serrant! Ouf! Évidemment, on aura une pièce de rechange!

Souper de pâtes et sauce rosée aux piments forts (forts 4 sur 10 selon Michel)… Un gâteau aux carottes finit le tout.

Après que Philippe ait vidé sa  cabine pour faire leur lit, Claude récupère le bouchon neuf pour l’huile à  moteur, caché dans la réserve sous leur matelas. Et on rouvre le compartiment moteur pour changer le bouchon. Michel n’en revient pas!

Cadran 7:30
Coucher 22:41

Lundi 28 Août 2017 – Klitt Island, Lac Vänern – 43.08mn/1372.14mn total- A

Nous avons monté 7 écluses aujourd’hui et passé sous quelques ponts.
Traversé le grand Lac Vänern.

3Au bas d’une écluse profonde

4Des murs atypiques de l’écluse, des  rochers naturels au lieu de la pierre taillée!

5Un beau pont levant

6Une échelle pour s’attacher au mur de l’écluse pour Claude et Amélie

7Et un clou pour Philippe

Pour nous réchauffer, j’ai concocté avec mon cuistot Michel une soupe aux légumes et légumineuses pour diner.

Voile par vent arrière.

Grand voile mal déroulée, oups! Enrouler, dérouler, défaire au mât, remettre en fonction normale, ouf! Tout fonctionne à nouveau.

Nous avons servi notre eau de vie  achetée à Longyearbyen en 2016, une vodka que nous n’avons pu nous procurer que grâce à Amélie et Philippe, car il fallait absolument montrer un billet d’avion prouvant un départ  de Longyearbyen! Autrement dit, les locaux ne peuvent pas se procurer d’alcool dans les iles de Svalbard, ni les touristes arrivant sur leurs voiliers privés!

Souper de saumon, champignons et oignons accompagnés de fèves vertes et de chou-fleur ainsi que de pommes de terre. Puis des brownies et des restants des petits beignes fourrés de caramel, si bons de vendredi. Le tout arrosé d’un bon vin mousseux Prosecco pour notre anniversaire de mariage (no 35 Claude & moi le 28, et Sylvie & Michel le 27, no 34).

Notre réserve d’eau achève…

Phil prend encore des photos avec mon iPad, 600 ce matin supprimées, toutes celles depuis son arrivée. Puis ce soir un autre paquet de 48 et plus. J’essaie de l’ignorer, l’extinction du comportement devrait s’opérer! Un jour!

Michel, mort de fatigue, ne veut même pas de café! Il faut qu’il soit épuisé!

Dodo 22:30… Le couvre feu…

23:06 Claude fait son bureau sur Internet avec sa carte sim suédoise… Ça fonctionne!

Mardi 29 Août 2017 -  Sjötorp, Göta Kanal              -40.90mn/1413.04mn total-B/S

9:24 Nous sommes en route  à voile, depuis une heure et demie environ, ayant désancré à 8:00, bien ancrés dans de la glaise.

Levés à 7:00 par notre barista dont l’activité avait débuté à 6:15! “Le café est prêt!” Petit déjeuner aux brioches dans le cockpit juste avant de partir.

Il faisait un superbe soleil tôt ce matin mais il fait maintenant un peu gris. Le vent est passé du près au grand largue maintenant, autour de 19-25 noeuds, max 29.4. On annonçait 19 noeuds.

8Traversée du lac à la voile.

Diner à la salade et souper au tilapia pas terrible, même si cuisiné par la main experte de notre chef Michel. On n’aime juste pas le tilapia! Mais comme c’était écrit en suédois et qu’il n’y avait que ce poisson, on l’a acheté!

Amarrage “Bow to Stern” à la marina du bout du Göta Kanal. Andrée Anne Rachel est attachée aux quatre coins! Les deux en avant sont amarrés au quai de face, et les deux points de l’arrière sont amarrés à deux bouées de mouillage.

9Andrée Anne Rachel amarrée perpendiculairement au quai (Bow to Stern)

10Sjötorp, la première écluse du Göta Kanal

Vidange du réservoir de la toilette.
Plein d’eau potable.
Promenade sur les berges des écluses du début du Canal.
Douche et lavage de nos vêtements dans une machine à laver gratuite.
Souper puis nous avons joué à un jeu, Hanabi, de Nicolas et Anna, apporté par Michel, un jeu collaboratif pour 2-5 joueurs. On a fait 13 points! Meilleure chance la prochaine fois! Le Max est 25, mais il semble que 22 ait été le record atteint à date par les experts!

France  et Claude

Web translation here

Mardi 22Août2017-Mer de Skaggerak-57°50′N009°55′E-82.70mn/1213.05mn total-

En Mer.

8:46 Partis de Kristiansand après avoir fait le plein, nous sommes en route depuis au moins une heure après nous être levés à 7:00 am, notre dernière nuit de sommeil dans notre lit pour les prochains deux jours! Ce soir, nous dormirons dans le cockpit en mer, traversant vers Göteborg en Suède, où nous attendrons nos invités, Amélie, Phil et notre ami Michel, pas celui de la météo, mais plutôt notre barista! Il fera surement notre café, et pas seulement celui du matin, mais trois fois par jour! Il tient cette habitude de l’Italie où il a vécu et travaillé pendant quatre ans. Et c’est depuis ce temps, que nous aussi nous aimons boire du café! Et lui aussi! Sa principale inquiétude était de savoir si on avait une machinetta et il fut rassuré de savoir qe j’en avais même deux ainsi que ma nouvelle acquisition, un mousseur à lait tout neuf de Cuisinart acheté chez Milano juste pour sa venue! Et Michel m’a dit qu’il apporterait du café Oro de Lavazza, son meilleur! Moi, idem mais décaféiné! Lavazza et Illy.

1

On va traverser de Kristiansand (à gauche) vers Goteborg (à droite) (les deux XX rouges)
La Norvège est à gauche, la Suède à droite et le Danemark en bas au milieu.
Nous allons passer le long de la ligne pointillée un peu au dessous de la ligne verte, passant juste au nord de la pointe du Danemark. (X rouge)

12:13 Toujours un beau vent du nord-est de 10-14 noeuds, mais un méchant courant de 3.2 noeuds ouest sud-ouest, incluant la dérive, nous empêche d’avancer vite. Nous roulons à 5.30 noeuds mais vraiment à 2 des fois! Il fait un chaud soleil dans un ciel bleu magnifique… Il a fait sécher ma guenille sur la filière malgré la mer humide et les embruns! C’est le sud! On ne voyait pas ça au nord!

13:46 Nous venons de sortir des eaux territoriales de la Norvège, ayant atteint les 12 milles nautiques de la côte… Belles vagues de 6-7 pieds en ajoutant la houle, dans le même sens, heureusement! Quand même assez confortable, même au près serré.

18:04 Moins confo maintenant! Après le souper, frugal par ailleurs car on gîtait quand même, petit vent de 7 noeuds  mais au près serré, donc soupe, arachides en écale et gâteau, comme le vent tombait et était en train de tourner vers l’Est, donc de face, Claude a rentré le génois… Maintenant au motor-sailing, ie au moteur principalement et la grand-voile pour aider un peu, nous commençons donc à caracoler sur les vagues et la houle… Il fait toujours beau et chaud, pas une goutte de pluie aujourd’hui! Surement la première journée sans pluie,  car même hier, fabuleuse journée, on a eu une petite bruine très brève!

Mercredi 23 Août 2017 -  Göteborg  – 57°40′N 011°50′E – 71.90mn/1284.95mn total-Q

Toujours en mer…

09:00 J’ai pris, à 05:20 ce matin, avec le soleil levant, la place de Claude, qui a tenu la barre toute la nuit au milieu d’une multitude de bateaux divers, des cargos pour la plupart, d’énormes bateaux de croisière, de gros bateaux de pêche commerciale… L’un n’attendait pas l’autre! Même moi, j’en ai vu et croisé plusieurs, mais pas autant que Claude. Et moi, au moins, c’était de clarté. À la noirceur, c’est vraiment impressionnant et inquiétant car les lumières sont trompeuses. Radar essentiel! Et encore!

2Nous sommes au large de la pointe du Danemark et on voit tous les bateaux autour de nous, les triangles gris. Beaucoup moins nombreux que cette nuit!

3Quelques gros cargos au loin à l’horizon orangé pendant mon petit quart de nuit. Claude en a vu des foisons, juste des lumières blanches partout autour de lui dans la noirceur de la nuit noire! Il faisait vraiment noir!

Il fait encore beau aujourd’hui, il fait même déjà chaud, on n’a pas eu froid cette nuit, Claude est même en sandales, lui pourtant si frileux! Les diamants brillent sur la mer bleue pâle et calme, comme je l’aime! Je vois la terre ferme au loin, la Suède, des usines, des cheminées fumantes, des clochers, des tours  et des éoliennes très lointaines. Il nous reste au moins une heure et demie  avant d’arriver vers 10:50 ce matin à notre prochain waypoint, les premières bouées nous orientant vers Göteborg. Dodo j’espère pour Claude encore jusque là! Chuuuut! Il y a peut-être la radio qui le réveillera, elle fait un bruit d’enfer sur le 16!

4Belle mer calme étoilée entre la Norvège et la Suède, au nord du Danemark.

Il faudra aussi ôter notre drapeau norvégien pour le remplacer par celui de la Suède  et le jaune de la quarantaine (attente des douanes)..

5Claude troquant le drapeau norvégien pour les drapeaux de la Suède et de la quarantaine

6Arrivée à Göteborg, en Suède, le long d’une très longue rivière qui remonte jusqu’à notre marina puis le Göta Kanal que nous prendrons dimanche avec nos invités (dans quatre jours)

14:25 Nous sommes finalement amarrés au quai de la Lilla Bommen Marina, tout à côté du vieux, très beau et très long voilier hôtel-restaurant Viking, construit en 1906 mais parqué là depuis 1954 et près d’un énorme bâtiment moderne, strié horizontalement de rouge et de blanc, allure de construction Lego.

7Andrée Anne Rachel au quai de la marina de Göteborg. On voit le gros bateau Hotel restaurant Le Viking construit en 1906 et immobilisé en 1954.

Ça a été un peu compliqué de s’amarrer car le staff ne voulait pas que l’on reste au quai sur notre pleine longueur…. Obligés de changer de place, nous ne pouvions plus décoller du quai en raison du vent qui nous y plaquait. Avec l’aide de plusieurs mains, nous avons réussi à le tourner et le mettre au quai de côté, juste où les traversiers énormes reculent… Juste de l’autre côté du garde-fou qu’ils ont déjà plié et à moitié arraché… Rassurant, et comme ils entrent et sortent plusieurs fois par heure, c’est un peu alarmant!

Il a fait super beau avant d’arriver en ville, tout le long de la rivière en longeant le port tres long… Donc je me suis fait griller bras et jambes sur le pont… J’étais tellement blanche: ça fait quelques étés que je passe en pantalons en raison de nos périples dans les eaux nordiques, Labrador, Groenland, Islande, Faeroe, Écosse, Norvège, et Svalbard.

Nous avons marché pas mal, j’ai même  fait 20761 pas à date aujourd’hui  sur ma montre fitbit, Caro! Pas mal, hein?

Et j’ai réussi à faire du lavage! Laveuse et sécheuse gratuités, hum, incluses dans le prix assez élevé du quai!

Nous attendons maintenant Phil, Amélie et Michel qui vont arriver dans 3 jours, samedi. On est mercredi. Puis on partira faire les canaux vers Stockholm.

Pour l’instant, il faut régler les douanes. Le garçon de la marina nous assure qu’on n’a aucune obligation de nous rapporter. Mais nous en doutons, car nous voulons prouver notre date d’entrée et régulariser notre situation, en fait celle du bateau que nous laisserons ici sortis de l’eau pour au moins 10 mois.

On part donc vers des bureaux d’immigration à pied, un bon trente minutes, pour Se faire dire par le gardien qu’il n’y a là que des salles de conférence pour l’immigration! Il nous donne une autre adresse pour demain matin, à l’autre bout de la ville!

Adjø à la Norvège
Smällkyss à la Suède

Jeudi 24 Août 2017 – Göteborg

Douanes trouvées après l’immigration à l’autre bout de la ville! Finalement à côté de notre centre d’achat! Tout près du bateau! La dame de l’info touristique au centre d’achat nous l’a indiqué tout de suite! Alors que le gardien de l’immigration hier, ainsi que deux agents d’immigration ce matin, n’avait même aucune idée où se trouvait les douanes! On aurait dû commencer par elle! Mais le kiosque était fermé hier!

Et le douanier, lui, n’avait aucune idée de nos obligations! Très gentil, il nous a aidés et s’est renseigné. Mais le tout demeure nébuleux! Il faudrait entreposer le bateau dans une marina certifiée… Claude va vérifier avec notre marina déjà organisée s’ils sont accrédités par la douane.

Comme nous n’étions pas loin de la gare centrale, nous avons acheté les billets de bus pour aller chercher Michel, Phil et Amélie. Et nous avons soupé au resto à la gare.

De retour au bateau, j’ai fini de nettoyer les défenses, vidant ma bouteille d’acétone. Et j’ai lavé les fenêtres de vinyle du Dodger au Klear-To-Sea, pas les fenêtres de Lexan.

8Vue de la marina de Göteborg  et d’Andrée Anne Rachel à partir du pont du beau bateau-hôtel-restaurant Le Viking

9Vue de l’opéra toujours à partir du boutehors du Viking

Vendredi 25 Août 2017 -

Ce matin nous avons ciré le pont et le cockpit au Awl Grip. Puis nous avons fait notre épicerie pour les invités.

Nous avons ensuite fait du vélo vers Sjosport, magasin de voile, pour nous acheter une Fender Step, une bouée escalier pour mettre à l’avant du bateau.
Nous n’avons pas trouvé le fameux dispositif vu sur le bateau allemand, soit une échelle fixée sur lancre de soc de charrue… intéressante mais hors de prix et non vendue ici… 500 euros ou 1000$, amovible. Modèle de Niro Petersen.

10La fameuse échelle amovible fixée sur l’ancre soc de charrue. Modèle de Niro Petersen

11On voit ici la barrure sur l’ancre. Modèle de Niro Petersen.

Un autre système que nous avons vu sur un voilier était rétractable sous le boute hors…. 2500  euro… Selon le monsieur allemand qui les avait magasinées.

Un autre s’est mis une planche de pirates à l’arrière, ingénieux et pas cher, mais ça prend un derrière de bateau pour ça! Ce que nous n’avons pas!

Bref, un système de quaiage difficile ici, sur le boutehors. Ou l’arrière. On a vu plusieurs échecs, même de bateaux européens habitués!

Samedi 26 Août 2017- Göteborg toujours…

Invités à moitié arrivés!  Claude passera la journée à l’aéroport! Cosy, une chance…
Nous sommes arrivés à 10:15 par le bus de 9:45 pour l’arrivée de nos invités à 11:20 et 11:25… En chemin, Wi-Fi sur le bus, j’apprends de Michel que son premier vol étant en retard, il a manqué sa connection à Bruxelles, et donc arrivera plutôt vers 18:30, via Lufthansa et Francfort, lui qui voulait éviter les escales!

12La journée de Claude sera devant ce panneau d’arrivées à l’aéroport de Göteborg pour y attendre Michel dont le vol fut retardé (deux fois) de plus de 7 heures!

Nous avons donc reçu d’abord Phil et Amélie et avons dîné avec Claude au bar à salades du 7-Eleven de l’aéroport sur de belles tables chic de bois foncé devant le Café Espresso. Claude nous a reconduits à l’arrêt d’autobus et je suis repartie avec Phil et Amélie jusqu’à Andrée Anne Rachel. Philippe en plus de son gros sac à dos devait tenir à bout de bras son gros sac rouge de 45 livres, dont plusieurs kilos d’amandes au chocolat (3 sacs de 1.5 kg) et deux pots de beurre d’arachides de 1 kg.

Déposant le tout au bateau, nous repartons pour visiter la ville et magasiner des costumes de bain pour Phil et Amélie. Ce faisant, j’ai brisé dans la foule d’un magasin ma sandale droite, dont une ganse a arraché à un point d’ancrage. Mais comme je ne voulais pas m’en acheter des neuves ici, nous sommes sortis dans la rue… Et on nous a demandé à Amélie et moi de participer à un vidéo YouTube, une danse au pied d’un monument historique. Puis, un second point d’ancrage a cédé… Impossible de continuer: ma sandale de Hiking était devenue un pichou, une flip-flop! Je change donc de direction, et retourne au centre d’achats, laissant les jeunes visiter le vieux Göteborg!

13Beau monument dans la ville de Göteborg, dont  les marches ont servi de podium à plusieurs vidéos concours de danse! Amélie et moi y avons été recrutées! Et c’est juste après que ma sandale de marche est devenue un flip-flop

Pauvre de moi, je n’aime pas magasiner! Alors, des sandales pour moi, finalement de belles Merrell noires et grises, pas super solides par contre, mais féminines. Des chandails manche courte pour Claude car l’été est arrivé! Puis le souper! D’abord une belle tarte aux amandes, de l’eau pétillante, des fèves magnifiques à l’épicerie, puis un saut à la poissonnerie pour y pêcher de la morue!

Retour sur Andrée Anne Rachel vers 17:30, suivie par Phil et Amélie 30 minutes plus tard vers 18:00. Ils vont prendre leur douche pendant que je prépare le souper et la table… On apprend que le vol de Michel est encore retardé! Claude et Michel reviendront finalement vers 20:10 sur Andrée Anne Rachel.

Bon souper suivi des chocolats belges apportés par Michel de Bruxelles  avec un bon café, concocté par Michel  après que nous avions faits les lits, et que les gars aient pris leur douche, revenus à la pluie battante! Redouchés! Et pauvre Michel, il pleut dans son lit! La moulure pleure! On lui fait donc une couche pampers faite d’un sac vert doublé d’essuietout, collé au plafond et aux armoires! C’est le divan tribord où je protège habituellement mes sacs d’ordi la nuit… Il n’y pleut jamais, aucune condensation d’habitude! Et le bateau est nettement plus petit, avec la cabine arrière vidée de son contenu, (deux vélos, une voile de rechange, toiles de remisage, barre de flèche, grand étui d’artiste pour les fenetres de dodger, sacoches de vélo, batons de marche, nos valises d’avion), contenu maintenant empilé avec les valises et tous les sacs à dos de tous! Il reste trois lits pour 5 personnes! On pouvait coucher 7 aux Mille Iles!

Et on met le cadran 07:00 am…
Dodo à minuit! On part demain!

France et Clause

Web translation here

Samedi 19 Août 2017- Uvår -58°00′N 007°44′E -47.90mn/1115.24mn total -A

15:04 Bon! Il fait super chaud et soleil! Depuis très peu!  Quelle journée dégueulasse qui a bien mal commencé! Le désancrage à Ytre a été spécial, avec plein, je dis bien: “plein”, de roseaux venus de nulle part, accrochés à la chaîne sur toute sa longueur, et par ce fait même, au balcon du bateau! Pire que juste de la boue ou même que les algues, qui, d’habitude, se prennent en tas (les fameux sapins de Noël!) autour de la chaîne mais qui par contre se dégagent facilement! Mais de longues herbes qui n’en finissent plus de se coincer partout ne se délogent pas facilement! Tellement pas, que je n’ai même pas pu les enlever toutes avant d’aller au plus urgent, soit de fixer l’ancre, la télécommande du windlass et le boyau d’arrosage d’eau de mer… Je n’ai que fourré le reste dans le puits d’ancre car je me trouvais dans une situation très précaire, obligée de me tenir accroupie et accrochée aux filières des deux mains afin de ne pas tomber par dessus bord! C’est que le joli petit couloir étroit de la veille n’était pas bien calme à la sortie en entonnoir ce matin! Plutôt infernal! D’énormes vagues ainsi que la houle de 6 à 9 pieds s’engouffraient dans ce petit entonnoir et faisaient monter et descendre le bateau à toute allure en plus de le faire ballotter d’un bord à l’autre! De plus, les vagues et les embruns salés m’éclaboussaient cheveux et lunettes! Un plaisir!

Plaisir qui s’est poursuivi toute la matinée et une partie de l’après-midi… Des murs de 9 pieds à grimper et redescendre en montagnes russes, je dé-tes-te ça! Il a venté très fort et il a plu aussi. On se faisait mouiller de temps en temps dans le cockpit…fermé, imaginez s’il était ouvert! La seule bonne chose dans l’histoire est que, peut-être, mon ancre et le pont seront propres de tous ces morceaux de roseaux! Avec tous ces gallons d’eau qui ont déferlé sur le pont et la cabine, j’ai été chanceuse de ne pas devoir aller récupérer des défenses à l’eau!

Mais j’ai dû par contre aller faire du ménage plusieurs fois dans la cabine, renversée quelquefois… Armoires de la chambre et de la salle de bain, porte du four, s’ouvrant tour à tour pour déverser sur le sol le contenu de quelques tablettes! Mon  panier à l’avant s’est retrouvé par terre à l’envers ,  même  les bâtons de marche sont sortis de leur cachette sous les vélos! Et le comble, c’est mon plant de romarin qui a sauté dans l’évier une fois, pas trop pire, mais la seconde, un triple périlleux pour atterrir dans la cabine arrière au milieu de nos bottes de marche, y parsemant sa terre, et  dans les bottes de Claude surtout! Mais aussi dans l’escalier, et sur les tapis de cuisine et de cette chambre! Je ne trouvais même pas la plante au début, juste ses pots! Et finalement, je l’ai aperçue sous les filets dans le coin, tout au fond! Elle avait honte de son escapade et de tous les dégâts semés sur son passage! Mine basse, elle ne s’en est jamais remise!

A part celà, une journée perdue à être étendue pour éviter de vomir! C’est maintenant très calme, par vent de travers babord amures, au milieu d’une région peuplée de récifs, par contre évidents ou alors bien indiqués sur carte, et sur mer par l’écume autour d’eux, ou des amers perchés sur quelques uns… Il est 16:58. Il était temps que ce soit calme… Nous sommes rendus à la pointe sud de la Norvège. Même la houle est maintenant réduite à 3 mètres, comme le vent, pratiquement d’un coup il y a quelques minutes! La vie me revient! Et Claude dit : “Ce serait le fun s’il ventait un peu! ” … Hihihi, ça fait juste 12 heures qu’il vente, même jusqu’à 33.8 noeuds! Moi, j’en ai eu assez! Et même ça fait trois jours! Assez, c’est assez!

1

Belle mer!

18:00 Enfin du repos! Nous sommes ancrés dans une jolie petite baie entre des rochers nus ou presque, aucun arbre, que des buissons et des quais! Un parc récréatif avec une petite toilette! Allure bécosse moderne et chic… Sur la rive en face, une douzaine de petites cabines d’été colorées, très petites,  bordent le littéral.

Et… Il vient de se mettre à pleuvoir! Pour faire changement! On a hâte qu’Amélie arrive, ainsi que Michel! Tous les deux promettent d’emporter du soleil avec eux!

Dimanche 20 Août 2017 -Kristiansand-58°08′N 008°00′E-15.11mn/1130.35mn total-Q

13:00 Il pleut pour de vrai actuellement! C’était on and off toute la matinée, belle matinée de farniente, au lit jusqu’à 11:00 puis un bon petit brunch, toujours à l’ancre…
La vaisselle, puis nous avons décidé de lever l’ancre pour déplacer le bateau de vingt pieds en arrière, pour nous mettre au quai du parc, pendant qu’il n’y a personne encore, on est quand même un dimanche, mais zéro vie autour! Le vent fort et les roseaux, encore, nous compliquèrent un peu la vie, et la pluie a mis fin à la suite des manœuvres… C’est-à-dire que nous sommes au quai, mais l’ancre n’est pas rangée, ni rien en avant, tout plein de boue et de roseaux arrachés! Nous attendons la fin de la pluie avant de sortir finir la job puis aller marcher sur les îlots rocheux dont le sommet est à 42 mètres. Pas très vertigineux!

En attendant, nous appelons ma belle mère pour sa fête, il est 07:00 am à Montréal et nous appellerons mon frère plus tard un peu pour sa fête aussi!

Nous avons eu des nouvelles de Caro aussi. Par texto.  Notre équipe canadienne féminine de football australien (footy) a battu les Anglaises et les Américaines, s’est rendue en finale ce samedi 19 août, mais elles ont perdu devant les Irlandaises par 4 points, ce qui est très peu, bataille très chaude… Je ne sais pas le score final exact mais ça joue souvent autour de 37-40 environ, des fois 158-0! Il semble que l’Irlande a compté un but à 7 minutes de la fin et que ces dernières 7 minutes ont été très stressantes… Imaginez, le Canada menait tout le long avant et a perdu à la fin! Zut , mais quand même une seconde place! Prochain tournoi mondial en 2020! En 2014 le Canada était champion mondial pour les filles, quand même… Donc on a descendu! Snif. Par contre les gars ont remonté cette année en septième position…

Caro dit qu’elle partira visiter la Gold Coast, Sidney, continuant son tourisme en Australie jusqu’à son congrès de psycho fin septembre à Melbourne à nouveau. Ensuite, elle part le 2 octobre pour San Francisco pour sortir de l’Australie (le premier visa sera fini) pour une autre compétition de footy, le US National, le 19 octobre.

Puis, elle reviendra en Australie fin octobre 2017 à Perth pour son deuxième visa, mais d’études cette fois, pour son stage de psycho jusqu’à  la fin avril 2017.

17:11 Nous sommes à voile tranquille, au soleil, ayant quitté notre petit paradis rocheux rempli de belles petites plantes basses roses, de la bruyère … Nous sommes allés marcher sur les petits sommets avoisinants, tout autour de notre ancrage, faire le tour des petites cabines et avons grimpé 42 mètres! Nous avons dû évidemment nous asseoir à l’abri d’une petite falaise le temps de laisser passer de la pluie!

2Au quai de Uvår

3

18:14 Bonne soupe-bateau! Il fait un temps superbe… Beau soleil chaud, petite brise très légère de 11-20 noeuds par vent arrière. Nous sommes toujours en route vers Kristiansand, la 5ème plus grande ville de Norvège, après Oslo, Bergen, Trondheim, et Stavanger… Nous sommes à la pointe sud de la péninsule norvégienne.

5En route vers Kristiansand

Nous y resterons deux nuits pour traverser vers la Suède et attendre à Göteborg nos invités Phil et Amélie, ainsi que Michel! Mais pas le vélo de route de Phil. Trop cher à emporter par KLM, genre 350$ aller retour, contrairement à British Airways en Écosse, où c’était gratuit pour les articles de sport.

19:50 Nous sommes amarrés au quai, branchés sur l’électricité sur un beau long quai, ouf, pas encore amarrés par les deux bouts comme nous le serons bientôt en Suède, quoiqu’ici, ils sont aussi installés comme ça, la proue sur le quai et la poupe sur une bouée. Chanceux pour ce soir, il y avait plein de place encore sur le long quai, mais en fait nous avons pris l’avant-dernière et le bateau derrière nous, la dernière! Donc pas tant de place après tout!

4Chanceux, nous avons pu nous mettre le long du quai!

Lundi 21 Août 2017

14:55 Nous sommes à vélo dans Kristiansand et Claude est actuellement dans le BestMarin ou West Marine ! On dirait le même magasin! Superbe et cher!

6Magasin nautique à Kristiansand: BestMarin

Ce matin, lever tard… 10:30

Bon petit déjeuner. Puis du vélo pour faire notre épicerie pas loin. Retour au bateau pour placer le frigo, ensuite on repart à vélo pour visiter la forteresse et la ville, faire du shopping au BestMarin puis dans les rues piétonnières du Sentrum pour y dénicher un crayon souvenir de la Norvège pour Amélie et ça m’a donné l’idée de me trouver un carré de laine que j’avais regretté d’en avoir acheté seulement en cadeau pour plusieurs personnes à Longyearbyen, Svalbard, en 2016, mais pas pour nous… Un carré à l’effigie d’une empreinte d’ours polaire pour s’asseoir dessus en hiking sur des roches froides ou de la neige  … Et j’en ai enfin trouvé un!  Beau magasinage, réussi!

Ensuite, le sentier montagneux du parc jouxtant la ville. Multiples sentiers dans une forêt luxuriante trouée de petits lacs munis de quais, de descentes pour s’y baigner, de bancs et de petits gazebos… Sentiers nombreux en gravois pour la marche ou la course à pied. Puis, retour au Sentrum pour nous rendre sur la péninsule Odderøya, où les allemands avaient planté leurs batteries et canons pour dominer la région.

7Forteresse entre les deux marinas, celle des visiteurs à l’ouest et l’autre à l’Est !

8Le MacDonald du coin! À Kristiansand. Chic!

9Andrée Anne Rachel  au long du quai des visiteurs de Kristiansand

Et finalement, retour au bateau pour se préparer et aller souper au M Bar, tout à côté des marinas de la ville, où nous avions fait de l’internet sans y manger la veille. Ce soir, nous y avons soupé avec de vrais bons hamburgers de viande Angus, de la vraie viande pour la première fois en Norvège en 3 saisons! Super bon, et toujours de plus en plus cher! 95$ pour deux! Juste une liqueur et un cafe régulier avec ça! Mais une belle terrasse au soleil et de beaux divans confortables … Et du Wi-Fi! Ça se paie!,

10Fontaine originale en forme de carré de pierre

Dernière journée en Norvège, à terre je veux dire! Nous serons les deux prochains jours, donc la nuit prochaine en mer vers la Suède… Nous mettrons pied à terre le 23 à Göteborg…

Adjø

France et Claude

Written on September 7th, 2017 , Croisière/Cruising, Croisière/Cruising info

Web translation here

Mercredi 16 août – Hellvik 58°28.6′N 005°52.5′E – 45mn/1028.58mn total- A

7:01 Lever et départ de Stavanger, défenses rentrées, pont “torché” (excusez-la), (il était super mouillé encore de rosée, et c’est le meilleur temps pour  l’essuyer, et encore parsemé de miettes de teinture séchée et grattée par Claude  3 jours auparavant), puis le fond du cockpit nettoyé aussi, on part!
Et à l’intérieur,  plancher lavé, tant qu’à faire!

8:22  Préparation du déjeuner, et ensuite, la vaisselle… Ça brasse un peu, pas beaucoup, plutôt une petite houle…

10:52 Lever d’un dodo bercé par la  houle de côté et la vague de face; le vent est juste de  11 noeuds du sud….

Pas de voile, on caracole… Alors je me rendors jusqu’à ce qu’un énorme BOUM me réveille en sursaut à 11:41. Ouf! L’hélice a attrapé le cordage d’une petite bouée de pêcheur et la cage au fond de l’eau nous a fait freiner sec! Très sec! À un tel point que je pensais que nous avions frappé un billot (ou un container comme dans le film de Robert Redford)… En sautant sur mes pieds, j’ai réalisé qu’on n’avançait plus et jai alors pensé que l’axe de transmission avait cassé d’un coup sec comme en 2011 entre le Labrador et le Groenland! Cauchemar bref! Claude me rassure en me disant qu’il a longé cette minuscule bouée de pêcheur qui flotte, un peu amochée, à côté de nous! On n’avance toujours pas par contre, et la tentative de reculer est aussi inefficace! Les sueurs froides commencent, mais finalement, le coupe-cordage que nous avons installé sur l’hélice  il y a quelques années aura servi aujourd’hui à nous dégager! Qu’on a eu chaud! Le bateau avance à nouveau! Et on testera le reculons en soirée à l’arrivée!

Nous sommes repartis en moins d’une minute, mais une longue, très longue minute!

12:59 Fini de diner! Sur la montagne russe! Donc, morceau froid de pizza, petites tomates cerises, cerises de France, et pour se sucrer le bec un peu plus, neuf amandes au chocolat, la portion réglementaire inscrite sur le sac! Il faut s’en garder pour nos invités Phil, Amélie et Michel! Dans deux semaines, il devrait quand même nous rester 3 gros sacs neufs d’amandes au chocolat de Costco ainsi qu’un gros sac de pistaches, quoi qu’il risque d’être entamé…. Il restera sûrement  l’un des deux  gros sacs d’arachides salées en écale rapportées expressément  du Iga, seul endroit que je connaisse au Québec qui en vend, sinon c’est en Floride.

Pour rapporter ces denrées intactes malgré les vibrations et les chocs dans les bagages en avion, j’ai tout un système! Je les coince dans des boites de préférence légères et je mets toutes les boites ou paquets divers dans de gros sacs de magasinage WINNERS, bien noués et déposés côte à côte dans les valises, qui sont des duffle bags, de gros sacs noirs d’expédition très mous qui se déforment constamment s’il n’y a que des objets lourds sans vêtements mous dedans…  Et nos valises ne comportent pratiquement aucun vêtement ou presque car tout est au bateau!  Ils contiennent surtout des outils, ou des pièces de rechange, style une éolienne dans une longue boite! On a déjà rapporté une toilette de bateau! Des pompes à eau, un chargeur, des pièces de moteur, un banc de bois, etc… Alors si je ne coince pas mes arachides et pistaches, elles arrivent partiellement en poudre à destination! Et les amandes au chocolat arrivent quant à elles toutes abîmées et usées d’allure! Encore bonnes, mais moins alléchantes!

14:27 Claude dormait, et j’ai vu un hélicoptère stagner au dessus d’un cargo… Évacuation? Ravitaillement? Tentative échouée d’atterrissage? Accompagnement?Ça a duré longtemps… Une heure au moins… Puis la libellule est repartie!

15:06 Nous sommes maintenant à voile après un changement de waypoint et donc d’angle…et donc, le capitaine a repris son poste! Le vent est moins de face, plus au près… On roule bien sur cette mer plus tranquille désormais, sans aucun bateau à l’horizon… On en a vu plein aujourd’hui, plein de cargos, plusieurs voiliers… Il fait soleil et chaud! 20 au soleil et l’eau est à 19!
Et le vent tombe à 8 noeuds.

19:25 Nous sommes ancrés au milieu d’un petit village, bien joli, planqué sur de gros rochers beiges et gris. Belles maisons, beaucoup de rouge-vin ici, et beaucoup de fenêtres! De grandes baies vitrées emplissent les façades des chalets à notre passage dans le début du petit fjord.

1Hellvik

2Chalets devant lesquels nous étions ancrés à Hellvik

Le souper est prêt! On verra si c’est bon, ces boulettes de viande mélangée. Pommes de terre et légumes garnissent l’assiette. Dessert brioche à la canelle réchauffée, garnie d’un nuage de crème fouettée nappé de sirop d’érable doux! Mmmm! Ça c’est sûr d’être bon!

21:10 J’attends Claude pour notre cinéma maison! Il vient de se connecter sur son propre internet pour vérifier ses labos et mails de bureau grâce au déverrouillage que je lui ai organisé avec Koodo au Canada avant de partir (50$) et du forfait prépayé (99kr ou 15$) qu’il s’est acheté ici avec Telia en Norvège cette semaine! Wow, ça marche! Ça a pris ce soir 39mB et il en a 250 pour les deux semaines qu’il nous reste en Norvège. Des fois, il pourra prendre d’autres sources d’Internet donc on devrait être ok… Mais je n’embarque pas dans son internet, ça monterait trop vite, surtout avec les photos! Et il s’achètera une autre carte sim pour la Suède pour les quatre semaines suivantes.

Jeudi 17 août – Hellvik 58°28.6′N 005°52.5′E – 1.45mn/1030.03mn total- Q

Un petit tour de bateau, en rond! Trop, trop de vent, trop trop de face et surtout trop trop de vagues de face dès que nous avons touché la mer!

Retour sur nos pas! Nous nous étions levés vers 07:00 et avions désancré vers 7:30 am… Et nous sommes revenus au fond du fjord, mais cette fois, nous nous sommes mis à un quai d’un petit yacht-club …

8:53 am … Un peu ardu avec le vent qui nous décollait du quai et peu d’attaches solides sur ce bout de quai, donc un peu d’ingénierie, pour se patenter une amarre en  corde autour du madrier, car les petits anneaux à quatre vis ordinaires me semblaient peu fiables! On a déjà de gros vents jusqu’à 17 noeuds, et on en annonce jusqu’à 27 noeuds du sud, donc de face. Et dejà, on avait une grosse mer quand on s’est mis le nez hors de la baie très protégée… On restera donc ici jusqu’à demain matin au moins, peut-être plus car on annonce la même chose demain… La mer restera très grosse et de face!

3Encore Hellvik mais au quai  (cependant la photo fut prise le lendemain au beau soleil. Au départ, le vendredi 18 Août).

12:41 Oups!  Après déjeuner, débuté vers 09:00, pendant que Claude finissait  son café, je me suis étendue en face sur mon banc de cockpit et j’ai dormi! Et je me suis  réveillée au moins deux heures plus tard, vers midi et quart! Claude avait desservi la table! Il a dormi lui aussi… Nous nous levons et il veut diner pour aller marcher sur la petite montagne en face!

Vaisselle et diner à préparer il est midi 45!

14:28 Il pleut! Alors nous sommes cloués au bateau… Pas partis marcher encore! Peut-être plus tard!

Bonnes nouvelles cet après-midi! Caro nous a écrit que Team Canada a gagné ses matchs de footy contre l’Angleterre et contre les Américaines, et s’en va en finale samedi prochain! Wow! Super! Bravo à nos filles! Bravo à notre belle Caro!

23:57 Nous venons de gratter un $2! Et de regarder le 9ème épisode, saison 3 , super moche de Game of Thrones, où les Stark viennent d’être pris en guet-apens dans une salle de réception d’un beau mariage arrangé! Et vlan, un autre deuil à faire! Zut!

Après souper, vers 20:00, après mes exercices fitbit, (c’est  super!), comme le déluge s’était tari, nous sommes allés nous promener  sur l’asphalte qui vite se transforma en Trail boueuse et en trous d’eau, nous conduisant vers la baie où nous voulions originalement ancrer la veille, à Gyarhavn! 1.7 km de boue! Super, en sandales pour  moi et espadrilles propres pour Claude! Et moi qui ai préparé les guêtres et les  bottes de marche cet après-midi! Et nous avons aussi  marché sans nos bâtons de marche, dont Claude a justement changé les pointes de carbone et les paniers aujourd’hui sur les miens. Je m’en serais servie quelques fois pour m’éviter de glisser dans l’eau et la boue! C’était beau quand même, mais un peu tard! Nous sommes revenus presque à la noirceur! Nous ne sommes plus habitués qu’il fasse noir la nuit au bateau! Nous sommes vraiment plus au sud maintenant, même si on est encore beaucoup plus au nord que Montréal!

Vendredi 18 Août 2017-Ytre Kalvekilen-58°12′N 006°37′E-37.31mn/1067.34mn total-A

07:00 Lever et départ du quai de Hellvik. Il fait un soleil radieux, tout est calme, pour l’instant!

08:32 Nous venons de lever la grand-voile pour stabiliser le voilier sur une mer houleuse de 1.5 m ou 4.5 pieds… Après avoir parcouru un labyrinthe tortueux d’îlots rocheux, de récifs et de hauts-fonds mouillant dans une eau parsemée d’écume, agitée par des brisants se fracassant sur les rochers bien trop nombreux à mon goût… Tout ceci en évitant bien sûr les nombreuses petites bouées que les pêcheurs ont plantées ici et là!

Nous atteignons maintenant la mer et le déjeuner sera donc très simple, sans cuisson aucune! Petits plats successifs de bleuets, noix, chips (en guise de rôties), fromage et du yogourt… Pas de café… Non, je ne rentre pas dans la cabine pour cuisiner! Vent de face de 9 noeuds pour l’instant… C’est rien, 9 noeuds, mais la mer n’est pas drôle du tout!

9:05 Ça tangue pas mal d’un bord à l’autre, et d’en avant à en arrière!  il est temps de me canter!

10:49 Fini le dodo… Mais je reste étendue pour plus de sécurité!

12:05 Encore étendue, sans dormir toutefois, juste à perdre mon temps, juste penser! Impossible d’écrire, de lire…

13:05 Diner aux petits plats… Encore! Chips, petites tomates jaunes, cerises de france. Et debout  dans l’escalier! Et là, je peux écrire ces lignes! Ça sera tout!

Il vente maintenant à 14-16 noeuds et il ne fait plus soleil… Mer agitée! On rajoute quand même du fromage et peut-être des amandes au chocolat, si je m’y rends!

4En route vers Ytre

13:48 Oh la! TROP TROP de pluie! Il pleut si fort tout à coup qu’il faut mettre le radar!

13:52 Et la pluie finit, et le soleil revient se pointer le nez timidement dans la masse nuageuse grise, plus pâle désormais. Et le vent,  tombé de moitié, reprend de plus belle! Comme les vagues, en plus de la sempiternelle houle de quatre à cinq pieds, qui, elle, ne change pas du tout!

16:32 Nous sommes amarrés à Ytre  Kalvekilen, l’un des dix plus beaux ancrages du sud de la Norvège, tout petit endroit, au bout d’une étroite entrée entre des murs de roches magnifiques. Il ne pleut plus, nous soupons rapidement  et partons en dinghy pour grimper un peu cette belle nature environnante! Et faire des pas fitbit! Hihi! Sinon, je n’ai fait aujourd’hui que 2585 pas sur le bateau! Encore beau, considérant la journée plutôt allongée! Allongée en terme de position, pas en termes temporels!

5Entrée très camouflée du long passage étroit vers Ytre

6Le passage s’ouvre!

7Nous passons très proche des rochers dans l’entrée d’Ytre

21:13 Ahahah! Une bonne douche chaude très nécessaire après cette excursion mouillée et glissante sur les beaux petits sommets autour de notre ancrage. Nous n’avons grimpé que 300 pieds environ, mais pas mal à pic en montant,  et sans Trail, évidemment! Un petit peu dangereux par instants, mais heureusement on a trouvé au sommet quatre ou cinq énormes cairns qui nous ont mené à une vraie Trail marquée de peinture bleue pour redescendre plus sagement et en sécurité! Car les roches sont glissantes, pentues, et s’il y a de la mousse dessus, cette dernière est tellement mouillée comme le reste du sol, c’est une chute assurée! Très très glissant après la pluie des derniers jours! Même Claude a chuté quelquefois  en montant et aussi en descendant, se heurtant le coude et la hanche du côté gauche. Heureusement, ce n’était pas sur les falaises du début! Il se serait rendu en bas! Et il ne s’est pas fait mal, ouf! J’ai eu peur qu’il se cogne la tête sur le gros rocher juste à côté!

8Andrée Anne Rachel au fond de notre paradisiaque et très caché ancrage à Ytre
(Vue du haut de la falaise tout près, vraiment près de l’eau, mais pas en hauteur!)

1On aperçoit ici l’entrée fort étroite et très longue vers l’ancrage qui sera à droite de la photo.

2Succession de cairns au sommet de 300 pieds… Ça nous aidera à descendre plus sécuritairement  qu’à la montée par la falaise!

3De la jolie mousse en petites boules à mes pieds

Et nous avons été chanceux, la pluie n’a recommencé qu’à notre arrivée au dinghy. Il ne nous restait qu’à enlever nos guêtres boueuses et changer nos bottes de marche mouillées pour nos bottes de voile avant de sauter dans le dinghy et revenir au bateau ancré au milieu de ce beau bassin enchanteur bien caché de la mer!

Et ma montre fitbit ne s’est rendue qu’à 7410 pas, mais quand même 31 étages!

Adjø
France
et Claude

Web translation here

Lundi 14 Août 2017 -Stavanger, Engoy Marina -58°58′N 05°43′E -0 mn/983.59-Q

En fait, Rennesoy Marina, à Engoy!

Nous sommes de retour depuis samedi le 12 août, ayant quitté encore une fois maison, famille, amis et travail au Canada pour revenir en Norvège, sur Andrée Anne Rachel, notre voilier, un Bayfield 36 qui nous attendait sagement au quai de la marina Rennesoy à Engoy, petite île en face de Stavanger.

1Photo de Andrée Anne Rachel  de la part de  NORDYS (bateau inconnu de nous) via notre blog de Boathouse

2

Et celle de NORDYS par Frank!

Petit résumé de notre périple à date et à venir:

Voici notre aventure, sur Andrée Anne Rachel,  de plusieurs années! Depuis 2011…

À l’été 2009, nous avions longé toute la côte du Labrador jusqu’à Nain (le plus au nord qu’on peut aller sans fusil ou sans avoir un gardien armé avec nous, re : ours polaires)… Et nous avons préparé notre périple en tâtant le terrain, trouvant ainsi un endroit d’où traverser au Groenland, et surtout où sortir le bateau de l’eau pour l’y laisser tout un hiver, soit à L’Anse-au-diable près de L’Anse-au-loup, au Labrador.

À l’automne 2010 nous avons quitté définitivement Gananoque, où nous avions notre voilier depuis 1993 aux Mille Îles,  en aval du Lac Ontario.

Revenus  en bateau à Montréal pour l’y entreposer comme d’habitude pour l’hiver 2010-2011, nous sommes repartis l’année suivante  (été 2011) vers le Labrador pour y laisser cette fois-ci Andrée Anne Rachel loin de Montréal pour la première fois, tout l’hiver suivant (2011-2012).

Puis à l’été 2012, nous sommes partis du Labrador pour traverser au Groenland, puis traverser en Islande où le bateau a hiberné à Reykjavik (hiver 2012-2013).

L’année suivante (été 2013), nous avons fait le tour de l’Islande pour nous rendre ensuite aux Îles Faeroe, puis à  Fair Isle et  aux Shetland (Écosse) et laisser le bateau à Troon, en Écosse, pour les 2 hivers suivants.

Après le premier hiver écossais, 2013-2014,  nous avons fait le tour de l’Irlande (été 2014).

Et dans la deuxième partie de l’été 2014,  nous avons visité d’autres grosses îles écossaises (Outer Hebrides et Oarkley) (été 2014).

Après le second hiver écossais, 2014-2015, nous avons fait avec notre fils et sa fiancée le Canal Crinan et le Canal Calédonien (été 2015).

Et dans la deuxième partie de l’été 2015, nous sommes partis pour Fair Isle et les Shetland en Écosse pour traverser vers   Bodø, Norvège (été 2015) et remonter la côte norvégienne au delà du cercle polaire (66°32′N) vers Tromsø.
Nous avons laissé Andrée Anne Rachel deux hivers en Norvège à Tromsø.

Après  le premier hiver norvégien, 2015-2016, nous avons monté encore plus au nord, au 80e degré de latitude Nord, vers le Pôle Nord, dans les îles Svalbard…. Et nous sommes revenus passer l’hiver à Tromsø.

Cette année (été 2017), après notre second hiver norvégien (hiver 2016-2017), nous nous dirigeons plein sud pour longer la côte occidentale norvégienne jusqu’à Stavanger, où nous laisserons fin juin 2017 notre voilier pour 6 semaines afin de revenir travailler au Canada.

Nous reviendrons mi-Août 2017 pour longer la pointe sud norvégienne jusqu’à Kristiansand et traverser jusqu’à Göteborg en Suède et parcourir le Göta Kanal pour laisser le voilier à Stockholm, en Mer Baltique, pour l’hiver prochain (2017-2018).

Au cours des années qui viennent, nous découvrirons sur la Mer Baltique la Suède, la Finlande, peut-être la Russie et prendrons le Rhin en Allemagne jusqu’en Suisse pour y laisser Andrée Anne Rachel un hiver (pour éviter la taxe européenne, soit 30% de la valeur du bateau!) avant de nous diriger vers la Méditerranée!

3Notre chemin depuis 2011… Mais il y manque toute l’Écosse et l’Irlande. (Dont les waypoints ont été sacrifiés cet été pour quelques bits de mémoire! )

Revenons au Samedi 12 Août 2017 -

Arrivée en fin d’après-midi au bateau après avoir récupéré à l’aéroport  notre auto louée, une petite, toute petite Volkswagen Up!,  dont nous avons rempli l’arrière jusqu’au plafond et jusqu’à nos bancs avec nos quatre énormes et longues valises, nos deux sacs à  dos et nos sacs d’ordi, surmontés  d’une petite épicerie pour  survivre la fin de semaine sans magasin ouvert (ce que l’on croyait, comme à  Tromsø, mais finalement nous avons su lundi que le Coop Mega de Stavanger était ouvert le dimanche )…

En avion, durant les deux vols complets, nous avons dormi, dormi et encore dormi! Du rattrapage de sommeil! Vols trop courts! On va moins loin, moins au nord, moins de vol (juste deux au lieu de trois!) Pas pu visionner de films… Malgré la fatigue, je m’en tape toujours deux ou trois au moins! Et je dors plutôt à l’aéroport un peu! Il faut croire que j’étais  plus fatiguée qu’à l’accoutumée! Je retombais endormie en sommeil profond entre chaque annonce des agents de bord!

C’est que nous étions épuisés des dernières semaines de travail au bureau comme à la maison, des obligations diverses tout autour, comme encore vendredi après midi, juste avant de partir, la teinture encore de la façade de la maison par Claude (toujours non terminée) pendant que je coupais les fleurs  fanées des hostas des platebandes donnant sur la rue, au moins, ce qui a pris quand même deux heures!  (Et non terminée non plus, il en reste plus loin!) Hop la douche et on décolle!

Enfin! Sept semaines de retour à la maison, et de préparatifs pour la seconde partie du voyage, saupoudrées d’un déménagement complet d’un logement 4 1/2 (rentré dans notre sous-sol et le garage de ma belle-mère!) et de la préparation pour le départ de Caro en Australie pour les prochains dix mois, dont trois de football australien au sein de l’équipe canadienne Team Canada (training et  tournoi international à Melbourne, puis compétition aux USA en Californie  à San Diego le 19 octobre, le “US National de footy”) agrémentés d’un congrès de psycho fin septembre à Melbourne ainsi que du tourisme en Australie (Sydney entre autre) puis en Californie, avant de revenir fin octobre  à Perth, Australie pour son stage de recherche doctoral en psycho pour les derniers 6 mois avant de revenir au Canada en mai 2018!
Beaucoup d’action pour Caroline (et moi car elle a cassé son bail après 6 ans à Montréal!)
Puis, pour moi, le fameux examen de certification à Lévis le 1er juillet… Le lendemain des trois jours de déménagement dans la semaine du retour du bateau… Catastrophe pour moi, partie pratique, j’ai coulé! Alors que j’ai eu 89% en théorie malgré le manque de sommeil, d’étude et de chapitres lus… Trois lus le matin mm de l’examen. Et en anglais! Deja que les termes nautiques sont ardus en français! Alors je suis quand même fière de mes résultats! Je m’attendais à pire, même au plan pratique. Je m’étais quand même assez bien débrouillée sur un bateau inconnu, à une barre au lieu d’une roue comme gouvernail, à reculer pour sortir le bateau de son quai, l’y  rentrer, diriger le bateau pour mettre l’ancre puis la retirer, aussi pour récupérer un homme à la mer (une défense jetée par dessus bord)… Mais j’ai raté, oh damnation, mon noeud de chaise, pas pratiqué depuis des lustres alors que j’étais si bonne il y a une vingtaine d’années! Hihihi! Et j’aurais donc dû pratiquer ça, au moins! Zut!  Et aussi, l’examinateur a trouvé que je n’étais pas assez sure de moi en dirigeant le bateau sur les amures, au près, au travers, au grand largue et au vent arriere, regardant constamment la girouette en haut du mât, faute d’instruments visibles du cockpit (ils étaient dans la descente d’escalier, dans l’ombre, donc pas très visibles pour ma vue de myope profonde!!!  A reprendre la partie pratique en octobre pour moi! Claude a réussi évidemment sa partie pratique! Après 30 ans de capitainerie!  Et sa théorie.

Ensuite, visites chez le médecin, le dentiste deux fois pour moi (énièmes visites pour ma fameuse couronne pour ma dent cassée en… mars?) (en fait je tentais d’étudier sur la chaise du dentiste le 29 juin), prises de sang, garage et antirouille pour les trois autos, dont plusieurs de tout ceci dans la première semaine de retour du bateau, une vraie course à obstacles se terminant par l’examen de six heures le samedi à Levis, à trois heures de route de chez nous!

… Puis les commissions pour la maison et le bateau, quelques soirées de réception pour six fêtes! Et du travail au bureau aussi… Sans compter le ménage à la maison, à l’intérieur comme à l’extérieur (mauvaises herbes envahissant le pavé uni, coupe des branches de nos multiples arbres, teinture des portes, escaliers et façade)… Bref on ne s’ennuie jamais!

À l’arrivée au bateau, nous étions heureux de retrouver notre Andrée Anne Rachel en bon état malgré  les sept semaines au quai de Rennesoy marina, (Engoy), Stavanger.
Notre ami Frank est même allé remplir notre bonbonne de propane pour nous!!!
Et son bateau est parti, donc aucun moyen de lui laisser de l’argent ou notre sirop d’érable rapporté juste pour lui!

On savait le bateau en sécurité grâce à la surveillance de Frank…
Et un bateau voisin, inconnu de nous auparavant, le NORDYS, nous a envoyé en juillet  une superbe photo d’Andrée Anne Rachel au quai de Engoy/Rennesoy Marina  via le blog de Boathouse! Tellement drôle, et Frank nous a envoyé la photo du bateau qui a pris la photo de notre bateau! Qu’on a renvoyée au proprio de NORDYS via notre même blog, Disant que les canadiens avaient les norvégiens à l’œil aussi! Et le monsieur  était bien content d’avoir une photo de son NORDYS! À notre arrivée ici on a bien vu le voilier NORDYS, mais on a manqué le proprio! On aurait voulu aller le voir pour rire un peu!

En soirée du samedi soir, donc, comme à notre habitude, nous n’avons pas chômé, et pendant que je vidais les  valises sur les divans pour en trier le contenu, Claude vérifiait le bateau et préparait la nouvelle éolienne sortie de nos bagages, heureusement intacte! Puis, j’allais oublier, quand j’ai ouvert le lit pour nous coucher,  j’ai vu qu’il fallait le refaire  avec  les draps rapportés et lavés à la maison…
On se souvient: pas de laveuse à cette marina!

Dimanche le 13 août -

Sans surprise, ou presque, nous avons passé près de quinze heures au lit! Nous nous sommes levés à 13:30! Ça valait la peine d’y remettre nos draps propres! Hihihi!

Puis, nous nous sommes mis au travail!
Éolienne posée!
Coffres remplis!
Bois de décoration extérieure  tout gratté en vue de reteindre.
Il faisait super beau, soleil et peu de vent! Très chanceux pour faire les travaux extérieurs, bois et éolienne, surtout celle ci, juchée sur le petit mât arrière, pas facile d’y travailler!
Et j’ai pu faire sécher le linge sale de juin que j’avais laissé ici… que j’ai dû laver à la main aujourd’hui … On se souvient: pas de laveuse à cette marina! Même pas de toilette n’ai de douche!

Lundi 14 août -

Encore dormi pas mal, mais moins, juste neuf heures! Un luxe rarement atteint! Ma montre fitbit n’en revenait pas! En fait, elle a compté mes heures de sommeil faramineuses de la veille, mais n’a pu déterminé aucune phase de sommeil, comme lorsque je dors moins de 3 h!!! Et aujourd’hui elle m’a félicité d’avoir dormi en deux jours plus que ma semaine entière, concluant avec raison que je devais être en manque de sommeil! Hihihi!

Soleil toute la journée ou presque avec une légère bruine occasionnelle lors de brefs ennuagements!

Pendant que Claude teignait son bois, puis changeait le détecteur de propane, je me suis attaquée, sur le quai, aux défenses très négligées depuis … un an? Peut-être plus!  Blanches à l’origine, elles étaient (et six sur dix le sont encore par manque d’acétone et de temps) tachées de jaune, rouille, noir et rouge, traces des diverses peintures de quais ou de bateaux sur lesquels Andrée Anne Rachel s’est frottée! Incluant son propre rouge-vin! Manque d’acétone! Qui fonctionne partiellement, de plus! Donc juste 4 de propres! À continuer!

Puis, en fin d’après-midi, les vraies commissions, et bravo, les magasins sont ouverts tard ici! Jusqu’à 20h ou même 21h! Pas comme à Tromsø et les villes du nord qui fermaient à 16:00! Épicerie, VinMonopollet pour du vin et du rhum, et une
Carte sim pour le cell de Claude, achetée dans un phone store au centre d’achat… Oups j’ai oublié le no de confirmation de déverrouillage sur ma liste restée au bateau! À compléter plus tard! Vérification des prix des Shampoo Redken, encore 289 krones la petite bouteille de 250 ml ou 48$ canadiens! Comme à Tromsø! Donc vraiment à rapporter du Canada!

Et de l’Acétone chez Ogg Byggs, genre Rona, pas chez JULA genre Canadian Tire…
Pour bien finir la journée, un bon petit souper wifi en mangeant une super pizza aux fromages (custom, ajout de féta sur peu de sauce tomate, pur délice) chez PB, Pizza Bakeren, chaîne de pizzerias découverte à Tromsø…

Mardi 15 Août -

Dodo 8h … Encore félicitée par ma montre fitbit d’avoir dormi suffisamment trois nuits d’affilée, un record pour moi! Hihi…  Ma montre me chicanait tous les matins depuis quelques semaines, quatre heures c’est insuffisant, disait elle, et moins que trois c’est de la folie, “je ne peux pas fournir vos phases de sommeil en dessous de trois heures! Il vous faut dormir plus longtemps! ” Cette montre est un cadeau de mes enfants et de Claude qui se sont trouvé ainsi une alliée pour me répéter de dormir! Je dois dire qu’en voyant mes cycles de sommeil et le récapitulatif de mes nuits de sommeil, ça me “réveille”! (sic) hihihi… Ils ont tous raison!

Il pleut à boire debout ce matin… Et on doit aller porter l’auto et revenir de l’aéroport en vélo! Quel plaisir! Finalement, après le trajet vers l’aéroport à Sola et un peu d’Internet sur place, il ne pleuvait plus vers 15:30 à l’heure du retour à vélo! Quelle chance!

Nous avons pu, sur le chemin du retour, sur 29 km à vélo, trouver et photographier les fameuses Trois Épées, faites de pierre, majestueuses, hautes de 30 pieds environ, plantées en 1983 par un artiste dans le roc sur la berge d’un petit lac à Madla.
4The Three Swords à Madla, en banlieue de Stavanger

Non loin de notre centre d’achats de la veille, où nous avons pu retourner à un dépositaire Telia pour faire installer internet via sa carte sim, car il fallait donner un no d’identification que nous n’avions pas! Il fallait que ce soit la carte d’assurance sociale de la Norvège! Oups! Ils nous ont arrangé ça…

Puis, visite de Stavanger, toujours à vélo, le Sentrum et sa vieille ville magnifique, remplie de vieilles maisons de bois, semées sur des ruelles de vieux pavés et ornées de fleurs et de plantes grimpantes de toute sorte… Un magnifique labyrinthe de 170 maisons environ… Tout près du port, très animé, bordé de jolies terrasses et de bars bruyants… Tout près de la belle cathédrale du 12ème siècle, malheureusement en rénovation du côté des tours…

1La maison symphonique de Stavanger, Konserthus, au début de la Blue Promenade, une magnifique piste cyclable de 4 km longeant le port, les vieux quartiers et le Sentrum.

2Rue du Vieux Stavanger

3Ruelle du Vieux Stavanger descendant vers le port

4On arrive au port

5La rue la plus colorée de Stavanger, Øvre Holmegata

6Kiellandshagen, la  cathédrale du 12ème siècle, vue de la place devant le Burger King!

À cause des vélos, nous avons dû souper au Burger King, sur ses tables de pique-nique sous l’auvent… Mais pour d’autres raisons aussi! J’avais le goût de manger du vrai bœuf haché, ce qu’on ne trouve pas en épicerie ici, la viande et les boulettes ressemblant et goûtant plus à du tofu que de la viande! Remarquez que j’ai fini par manger de la salade au poulet grillé et j’ai goûté au délicieux hamburger de Claude, tout ceci pour 45$ pour deux… Et aussi, au lieu de payer un minimum de 50$ par personne en terrasse de restaurant (qui était bondée, il faut le dire), on garde nos sous pour aller souper avec notre chic et cher Michel qui insistera pour les grands restos dans deux semaines et pour deux semaines! Hihihi ;)

7La belle fontaine au milieu d’un petit lac au Sentrum, Reiavatnet.

Au retour, j’ai réussi à nettoyer le Lexan de la fenêtre tribord du Dodger où l’affiche du du numéro de téléphone de Frank avait laissé plein de colle de duct tape… Incroyable, mais ça a parti en criant ciseau avec le Plexus! Un autre miraculeux produit! Moi qui pensait devoir frotter avec de l’essence à briquet ou bien du Varsol, ou de l’acétone, tous des produits défendus pour  le Lexan! Simplement du Plexus! Seul problème, il ne me reste qu’une petite bouteille de Plexus, et c’est en aérosol, et c’est interdit en avion!

Puis nous sommes allés au lit pour  visionner nos 2 épisodes de Games of Thrones saison 3. Ensuite, nous avons gagné $10 avec un gratteux (rare, très rare depuis 2 saisons! Même pas gagné deux dollars pendant les six premières semaines de mai-juin 2017!

Adjø
France et Claude

 

SANYO DIGITAL CAMERA

Sur le pont à vélo vers Stavanger

Dimanche 25 Juin 2017 !  La fin de la première partie de l’été!

20:35 Ah! Tout est fini de préparer pour partir demain matin 5:30 pour prendre notre avion de 8:00… 17 km d’ici, en auto, mais y aura-t-il du traffic un lundi matin?
Il faut faire le plein et remettre l’auto…

Valises gigognes terminées! Deux valises vides dans deux pleines à la moitié habituelle! Environ 24 lbs chacune, mais il manque nos draps et nos pyjamas à rapporter pour les laver à la maison, vu que je n’ai jamais l’occasion de laver ici, sauf en fin de saison et au début quand je mets mon pied à terre! Durant la saison, ou bien il n’y a pas de machine à laver, comme ici! Ou bien il y en a, j’en ai vu plein, mais jamais le temps! Ni le bon moment!

Et quelle mauvaise surprise ce matin quand j’ai enlevé mes grosses serviettes bleues de coton qui recouvrent les divans. Humides. Toujours, et c’est pourquoi j’avais décidé de cesser de les utiliser et les remplacer par les douillettes bleues en peluche jolie qui seche rapidement! En enlevant la serviette de coton du coussin tribord, j’ai voulu faire sécher le tissu du coussin car le côté qui longe le mur était humide. Muni d’une fermeture éclair, il est facile de l’ouvrir pour faite sécher plus vite! Oh misère!

Plein de moisissures sur les foams, l’intérieur, la forme du coussin, côté dessous, côté de la cuirette, pas dehors, dedans! Aaahhh! Alors, j’ai décidé sur l’avis très éclairé de Claude d’appliquer mon produit miracle Mildew Remover de StarBrite. Super, pas besoin de frotter, ni de rincer, tout disparaissait! Mouillé, par contre…

Alors, par une habile suspension dudit coussin à l’aide de plusieurs  bungees et de 2 crochets-pince-à-linge, accrochés aux mains courantes du plafond, ainsi que de petits plats de plastique à l’intérieur de la housse pour en garder les côtés et les bouts dégagés, j’ai fait sécher TOUTE LA JOURNÉE le même coussin en faisant la rotation avec la chaufferette juchée sur des coffres à outils sur lesquels j’avais empilé de gros bouquins, et même, pour finir,  postée directement  sur le coussin  dans la tente constituée de sa housse! Suite la prochaine fois! Pour le coussin babord!

Et voilà, finie la première partie de notre été 2017, près de 984 milles nautiques ou un peu mois de 2000 km , de Tromsø, très au nord de la Norvège, environ au 69ème nord, jusqu’à Stavanger, au 58ème, où Andrée Anne Rachel nous attendra sagement jusqu’au 12 Août 2017!

Voici notre itinéraire de la partie 1 de l’été 2017:

V  12 mai    Montréal  -NEWWARK
NEWARK- OSLO
S  13/5        OSLO-TROMSO
D 14/5        Tromsø  – Skattøra marina – 69°41′N 19°01′E
L  15/5        ”           ”
M  16/5       ”            ”
M  17/5       ”            ”
J    18/5      ”            ”                          MISE A L’EAU.        – 0.06mn/0.06
V   19/5          Straumsnes (Senja) 69°25.2′N 17°57.6′E -32.31mn/32.37 – A
S   20/5          Engenes (Andorja)   68°55.5′N 17°07.5′E – 51.20mn/83.57 -Q
D  21/5           Lodingen                   68°25′N    15°59’8E – 52.13mn/135.7- Q
L   22/5          Hamaroya – Straumhamn 68°06′N  15°23′E – 27.2mn/162.9 – A
M  23/5          ”                      ”
M  24/5          Bodø                         67°17′N      14°23′E       -59.97mn/222.87 – Q
J   25/5          ”                      “.
V  26/5           ”                      ”
S   27/5          ”                      ”
D  28/5     Holandsfjorden – Engen – 66°43.4′N 13°42.5′E – 59.90mn/282.78- Q
L  29/5        ”     (Svartisen glacier)
M 30/5       Hansoyviken                   – 66°36′N 13°06′E       – 19.82mn/302.60 -A
M 31/5       Hjartoya                           -  66°00′N  12°24′E      – 44.20mn/346.80 -A
J 01/6.       Moyhamna (Torghatten)- 65°24.6′N12°07′E.    – 37.45mn/385.25  -Q
V  02/6       Rorvik                             – 64°51’6N  11°14′E      – 42.9mn/428.15    -Q
S  03/6           ”                                              ”
D 04/6         Villa Havn                      – 64°32′N  10°42′E      – 26.43mn/454.58   -EpauleQ
L 05/6         Setervågen.                   – 64°23′N 10°28.8′E    – 17.10mn/471.68     – Q
M 06/6         Halten  (Froya)            – 64°10′N 9°24.4′E      – 32.56mn/504.24    -Q
M 07/6         Sauøya (Froya)            -64°00′N 09°10.7′E      – 15.39mn/519.54 -Q
J   08/6      Sula (Froya)                   -63°50.7′N 08°27.8′E      – 26.10mn/545.64 -Q
V  09/6       Veiholmen                     -63°31′q15′N 07°57′E    – 27.10mn/572.74 -Q
S  10/6        Kristiansund                  – 63°07′N 07°45′E        – 32.5 mn/ 605.24-Q
D 11/6          “.      ”
L  12/6        Ona                                  -62°51.9′N 06°32.7′E  -  40.7mn/645.94-Q
M 13/6         Finnøya(Harøyfjorden)  -62°48.1′N 06°30.4′E  -  3.85mn/650.79-Q
M 14/6         Ålesund                          -62°28′N    06°09′E     – 32.33mn/683.12-Q
J   15/6        Runde                             -62°23.85′N 05°39.7′E – 18.4mn/701.52  -Q
V  16/6       Måløy                             – 61°56′N 5°07′E            – 40.6mn/742.12 -Q
S 17/6         Hennøysundet (Frøysjøen) -61°48.7′N 05°12.9′E – 12.42mn/754.54-A
D 18/6         ”      ”
L  19/6        Askvoll (Granesund)             -61°20.7′N 5°04.3′E  – 50.82mn/805.36 -Q
M  20/6      Veitre Eidsvik (Grunnesundet) -60°40.57′N 5°05.3′E-46.6mn/851.96-A
M  21/6       Bergen                              -60°24′N  05°19′E -25.76mn/976.01Qplanches
J    22/6     Karmsund                         -59°22′N 05°17′E   -78.38mn/954.39 A
V  23/6      Stavanger, Engoy Marina -58°58′N 05°43′E  -29.2mn/983.59 Q
S  24/6      ”                    ”
D 25/6      ”                         ”                                ”
L 26/6   RETOUR   Stavanger-Montréal

Légende  mn: milles nautiques parcourus ce jour  Q: au quai  M: en mer  A: à l’ancre

Nous avons donc parcouru 984 milles nautiques cette première moitié de la saison 2017  depuis notre départ de Tromsø  le 19 Mai 2017.

En tout, donc, nous avons finalement parcouru  12 492 milles nautiques
depuis notre départ de Montréal en juin 2011:

Été 2011  1475 mn  vers le Labrador
En 2012   2362 mn  vers le Groenland et l’Islande
En 2013   1555 mn  autour de l’Islande, les Iles Féroé,
les Shetlands et Troon, en Écosse
En 2014   2159 mn  autour de l’Irlande,
ainsi qu’aux Hébrides et Orcades en Écosse
En 2015   2006 mn  d’abord en Écosse en juin
et vers la Norvège en août et septembre
En 2016   1943 mn  Svalbard jusqu’au 80ème Nord et le nord de la Norvège!
En 2017     984 mn  La côte norvégienne de Tromsø jusqu’à Stavanger

Pour un grand total de 42 962 milles nautiques sur Andrée Anne Rachel depuis 1991… A suivre!

Nous nous rendrons en Suède en août 2017 pour y laisser Andrée Anne Rachel à Stockholm pour l’hiver 2017-2018… Puis la Mer Baltique (la Suède, la Finlande, la Russie) pour aller prendre le Rhin  en Allemagne pour nous diriger ensuite vers la Suisse pour un autre hiver… Et plus tard, beaucoup plus tard, la Méditerranée!

Adjø!

France et Claude

Jeudi 22 Juin -     Karmsund    -59°22′N 05°17′E   -78.38mn/954.39 A

19:35

Ah! Journée de moteur. Grisaille, pluie, brouillard, vent de face de 5 à 7 noeuds du sud, sud-est. Partis à 6:00 ce matin de Bergen, la belle.

Un “near miss”, cet après-midi ! Comme j’allais prendre la barre pour que Claude aille à la toilette, alors qu’il secouait la fenêtre du Dodger, j’ai vu sortir un voilier  juste devant nous, sur notre babord très en avant et très proche! Nous nous sommes regardés à trente pieds ou moins! Ouf! Il semblait nous avoir croisés, venant de notre tribord! Il était donc en droit de passage, et  ça a passé très proche d’une collision! Claude ne l’avait pas du tout vu venir, alors qu’il regarde constamment tout autour! Il faut dire que tout était blanc dehors : voilier blanc sans voile, avec la pluie, les fenêtres qui ruissellent, le ciel blanc sur la mer blanche en raison d’un petit peu de brouillard, juste pas assez pour le radar. Et l’autre bateau n’avait pas de AIS. On ne peut pas se fier au AIS, ce n’est pas tout le monde qui en a! Mais ce serait tellement securitaire! “Proper look out always!”,  comme dirait notre cours à répétition… Un accident est si vite arrivé. L’autre jour c’est moi qui ai dû ralentir pour céder mon droit de passage à un autre bateau qui ne me voyait pas du tout! Et pourtant, on s’entend, il y a de la place ici!

Soupe ce midi. J’ai fini la lecture de l’autre  roman d’Amélie, “La Formule de Dieu”, lecture pas très reposante discutant de physique et métaphysique… L’existence de Dieu ou pas! Cryptographie à la Da Vinci Code, supposément. Oui, le cryptographie lui ressemble, mais l’aventure policière pourrait être plus captivante s’il n’y avait pas tant d’explications de physique. Certes une bonne vulgarisation, mais longue un peu! Bref, pas lu aussi vite celui-là que la “La fille du train” en un jour! Digestion un peu ralentie! Et aussi étude et peaufinage de mes dernières journées, photos et journal de bord depuis le 20 juin!

Et là, je dois faire un souper! Avec le petit roulis! Adjø!

22:00 Nous venons d’ancrer après 78 milles nautiques, et nous n’avons pas encore soupé finalement. Brume. Trop de bateaux. Je m’en vais faire réchauffer le poisson d’avant hier, ça ira vite! La douche, pas certaine!

Minuit, on vient de terminer vaisselle, paperasse, téléphone à Michel, toilette à la débarbouillette, (pas de douche, trop de trouble ce soir!), préparation de la carte et du cadeau pour Frank (sur Frida) qui nous a tant aidés de toute sorte de façons pour organiser les périodes d’hivernisation à Tromsø ainsi que le “quai d’été” à Stavanger pour y laisser Andrée Anne Rachel, ainsi que plein d’autres conseils et même il avait jeté un coup d’œil sur Andrée Anne Rachel au printemps 2016 alors qu’il passait par Tromsø pour se rendre à Svalbard… Il nous avait envoyé une photo pour nous rassurer!

On visionne un autre épisode de Game of Thrones et dodo! Cadran à 8:00 pour demain matin!

Vendredi 23 Juin 2017 -Stavanger, Engoy Marina -58°58′N 05°43′E-29.2mn/983.59-Q

13:30 Nous sommes au près serré maintenant et à découvert! Une chance que j’ai terminé de rédiger mes cartes postales à poster aujourd’hui de Stavanger!

Cadran de 8:00 ce matin repoussé à 8:45, et finalement lever final vers 9:00!
Partis sous la pluie et peu de vent, déjeuner en route vers Stavanger… À environ 35 milles nautiques… Pas mal bien! À part la pluie et l’humidité froide!

1Approche de Stavanger

2Voilà la marina Engoy où nous nous rendons, à droite du pont rond, juste devant le voilier.

15:49
Arrivés à Stavanger à 15:00 après 29.2 milles nautiques, toujours sous la pluie, nous sommes maintenant amarrés au quai A4 (on pense que c’est A!) qui nous a été assigné par internet, organisé d’avance.  Petite marina d’entreposage, il n’y a malheureusement pas trop de services, surtout pas d’Internet, et de lavage, j’imagine! On verra s’il y a des douches… Il ne semble pas. Claude vient d’aller voir le gars du magasin qui “s’occupe” de la place, et c’est juste un magasin et des quais! Il y a au moins de l’électricité et de beaux quais. Malheureusement, ce magasin, pourtant dépositaire Volvo  Penta, n’a pas voulu reprendre les connections de tuyaux d’air neufs achetés en trop à Bodø, car il en a plein déjà! Belle réponse! S’il en a plein, c’est qu’il en vend! Enfin!

3Beaux quais à la marina Engoy de Stavanger

23:00
Bon! Vérifications du moteur, huile, strainer (filtre à eau du moteur qui nous avait déjà joué un mauvais tour il y a longtemps, alors on se souvient de le nettoyer régulièrement !)… Puis souper…Vaisselle terminée après avoir pris nos deux douches! On a encore de l’eau chaude! Mais pas pour longtemps! Elle ne chauffe que sur le moteur, et le moteur, eh bien, il est en vacances! Le bateau restera au quai environ huit semaines avant de reprendre la route à la Mi-Août pour une autre aventure de six ou sept semaines vers la sortie de la Norvège, pour aller passer l’hiver en Suède, dans la belle Stockholm! Aussi belle que Paris, sinon plus!

4Andrée Anne Rachel au repos pour huit semaines! Après 983.59 milles nautiques ou près de 2000 km dans les dernières six semaines!  Adjø!

Adjø

France

Web translation here

Mardi 20 Juin -  Veitre Eidsvik (Grunnesundet) -60°40.57′N 5°05.3′E-46.6mn/851.96-A

11:16 Et voilà! Partis ce matin de notre beau quai à  Askvoll depuis 07:00, après nous être levés à 0600 et avoir déjeuné avant de partir, tout de même! Le luxe! Il ne pleuvait pas alors et la mer était assez tranquille, peu de vent, puis du beau vent de travers à 10-15 noeuds de l’ouest, à peine du nord-ouest comme prévu. Et de la gîte qui m’a bercée un peu! Puis ça s’est calmé dans un passage intérieur, les vents sont to,bee de face à 5-7 noeuds…

J’ai recousu la moustiquaire du Dodger, la porte que l’on utilise souvent! Pas les premières réparations à ces même endroits! Il faudra rapporter cette pièce à l’automne pour changer le moustiquaire. Les autres semblent encore faire l’affaire, à part que les fermetures éclair  sont un peu figées par le sel marin et leur inactivité! Mettons qu’on n’avait pas besoin d’ouvrir les moustiquaires pour nous rafraîchir depuis plusieurs saisons, voguant dans des régions plutôt polaires!

Claude, tout en pilotant, a préparé l’attache décollée du dinghy en enlevant la colle séchée. Un travail de moine pic-bois! Nous n’avions pas la bonne colle l’autre fois, lors de la réparation de l’an dernier, alors qu’un bateau à Tromsø avait foncé sur notre dinghy suspendu, brisant du même coup deux grosses vis du davit!  Réparation qui n’a pas tenu et a cédé cette année! Maintenant,  nous aurons la bonne colle! Nous savons maintenant que le  dinghy n’est pas fait d’Hypalon comme on le croyait, mais bien de PVC comme me l’affirmait le vendeur cette année.  Il ne voulait absolument pas me vendre de la colle à Hypalon! J’étais très sceptique et  Claude ne le croyait pas non plus à mon retour.  Il voulait que je retourne la nouvelle colle PVC que je venais d’acheter  la veille de notre départ en mai pour Tromsø.  Et il ne me restait plus de temps! Donc je me suis mise à chercher sur internet en quoi était fait notre Zodiac Cadet 2001 grâce au pamphlet de Claude… Et ma recherche a confirmé que notre Zodiac est bel et bien fait de PVC et non d’Hypalon.  Et que ce PVC est du Strongan Duotex… Tout aussi résistant sinon plus que l’Hypalon. Le vendeur avait raison de me dire que ce n’était pas de la colle à Hypalon  que je devais acheter mais la colle à PVC qu’il m’a vendue! Ouf! J’ai évité un retour pour rien et une gaffe! Je manquais de temps pour aller faire 100 km aller-retour pour un tube de colle ma dernière journée “libre” avant le départ, déjà remplie d’une foule de commissions et de tâches à faire. Bref, il ne reste plus qu’à trouver une journée de soleil sans pluie pour que le dinghy soit bien sec avant de lui recoller en place l’attache pour l’arrimer au davit, le support qui le tient hors de l’eau à l’arrière du bateau. Heureusement qu’on avait doubles attaches de chaque côté!

En parlant de soleil, il est revenu et me chauffe le dos! Super! Le vent aussi est plus stable à 11-12 noeuds au près et la mer est tranquille. Belle voile. Mais pas rapide, 5 noeuds Max! Le vent est trop au près! Misère, dit Claude.

18:06 Nous sommes maintenant ancrés dans le fond d’un mini fjord, juste à côté de l’endroit prévu d’ancrage! Un gros voilier Suisse de 49 pieds, Euphoria,  y était ancré à notre arrivée à la pluie battante… Dès que nous fûmes ancrés, ils sont partis! Tant pis! On restera dans le chemin, peu passant, car il ne débouche pas de toute façon, même à marée haute pour des quilllards. Eux, ils avaient passé la nuit ici et attendait la marée haute pour partir vers le nord.

L’après midi fut tranquille, voile en ciseau dans d’étroits passages qui ressemblaient aux Mille Îles de Gananoque, petits îlots rocheux verts de sapinage (au lieu des pins, cependant) et habités par plein de petits chalets coquets et leurs quais… Autre différence: le granit est plutôt gris marqué en jaune ocre par l’eau, alors que dans les Mille IIes, le granit est plutôt rosé.

Tout tranquille, sauf un appel sur la radio par un gros cargo, Biostar, qui nous a demandé d’attendre qu’il passe le pont avant nous… Et un quasi gisement de collision avec un cargo orange qui nous croisa en filant à toute allure sans dévier nullement de sa course, et nous non plus d’ailleurs! Ça passait! Par 0.1 mille!

J’ai retrouvé le petit manuel bleu d’abréviations pour les cartes marines du Canada, “SIGNES CONVENTIONNELS ET ABRÉVIATIONS UTILISÉS SUR LES CARTES MARINES CANADIENNES”, édition janvier 1978! J’y ai étudié les symboles et abréviations diverses. Certaines ont dû avoir changé, comme le Ministère des Transports, MDT, peut-être comme celui du Québec, en tout cas, qui est devenu, le MDTEERD, genre, Ministère des transports et électrisation pour le renouvellement durable, … Que Phil nous a expliqué! Bref, en quarante ans, il y a surement eu des changements! À voir!

20:24
Bon! Soirée étude et Game of Thrones! Ce soir, souper de poisson, le dernier qu’il me restait. Opération vidage de frigo depuis une semaine au moins! Rien n’y rentre plus que du frais au besoin! Je ne suis pas certaine que le frigo sera toujours branché pendant notre absence donc, je le veux le plus vide possible, que du beurre, de la moutarde et de la Mayo, et la Mayo, pas sûre que je ne la jetterai pas au retour! On ne sait jamais si on a manqué d’électricité ou pas pendant six semaines d’absence! Un fil est vite déconnecté sur un quai! Alors, à l’épicerie, non Minou, pas besoin de yogourt, ni de fromage, ni de poisson, etc… Non, finie la vinaigrette aujourd’hui, on n’ouvre pas la neuve! On ne mourra quand même pas de faim, je le jure!

Mercredi 21 Juin 2017 -    Bergen       -60°24′N  05°19′E -25.76mn/976.01  -Qplanches

9:38
Et voilà, nous sommes en route vers Bergen, la belle! Apres déjeuner, nous sommes partis, depuis 30 minutes environ, le temps de désancrer, tout remettre en place en avant et dans le puits d’ancre, laver la belle boue qui couvre la rouille qui a envahi notre ancre et sa chaîne, et prendre plein de photos de ce passage qui ressemble tant aux Mille Îles, Gananoque, en Ontario, où Andrée Anne Rachel a tellement vadrouillé, ayant passé la majorité de sa vie dans cette belle région, au quai de la marina municipale.

Il fait beau ce matin, ciel bleu derrière nous maintenant, et devant nous, nuages gris cachant un soleil timide. Il vente peu, 2-4 noeuds du sud-est.

image1Paysages ressemblant aux Mille Iles de Gananoque, Ontario.

2Encore Gananoque like!

3Et ici aussi…

11:54
Bon! Ça allait trop bien! Après 13 milles nautiques, nous avons dû rebrousser chemin car un pont bien trop bas à vue d’œil nous bloquait la route! Environ 6 mètres! Et très très long! Aucune ouverture, aucune façon de le,lever, le tourner, etc… De plus, on finit par voire sur la carte qu’il y de l’autre côté une aire restreinte! Et dans le livre, ils ne notaient rien sauf la hauteur du pont à 32 m! Petite différence! Ça nous fera un petit retard d’une heure et demie sur notre horaire à Bergen! Peut-être qu’ils ont rebâti un nouveau pont plus bas et que notre livre de navigation et notre CHART PLOTTER sont trop vieux! Imaginez qu’ils l’auraient reconstruits juste un peu plus bas que le mât! Style 16 m au lieu de 32 m comme indiqué! On ne s’en serait pas rendu compte juste à le regarder d’en bas! “Ayoye ma tête”, comme disait notre petite Caroline de 2-3 ans aux passages en voilier sous les ponts entre le lac Champlain et New-York!

Bon! Je retourne à mon étude! Ou plutôt à préparer le repas du midi. Tiens une bonne salade avec du féta aromatisé, en pot,  acheté il y a longtemps, que j’ai retrouvé au fond du frigo! Ça devrait être succulent!

13:05
Bon! Petit arrêt diesel en chemin! La carte visa de Claude est bloquée! La mienne fonctionne! Ouf! Personne à l’horizon! Et on ne peut même pas quitter les quais pour aller chercher de l’aide! La porte au bout du quai pour accéder à la terre ferme est barrée d’un cadenas à clef que nous n’avons pas! Tant pis pour les poubelles, je les rentre sur Andrée Anne Rachel.

Et, beau temps et beau quai pour pratiquer pour moi la mise au quai, et le depart du quai! Je l’avoue, je ne suis qu’un matelot sans prétention de capitaine mais je dois passer un examen pratique dans 10 jours! Pas drôle! Je maîtrise bien la théorie, mais la pratique des manœuvres du capitaine, Niet! Ouaf! Je suis capable sur un long quai vide, mais pas s’il y avait plein de bateaux! Et il n’y avait qu’un petit vent de face! Bon!
Retour à la cookerie!

Finalement, plus tard, on s’est rendu compte, de l’autre côté du fameux pont évité, qu’il était bas sur 95% de sa longueur, mais au bout complètement il avait effectivement une hauteur de 32 m comme Claude avait vu la veille. Mais sur place, nous n’étions pas assez avancés pour voir cette infime portion du pont, très asymétrique! Tant pis, on a vu de beaux coins dans ce détour, et surtout on a pu acheter du diesel et je me suis pratiqué sur un beau quai long et vide, rare dans le coin!
4L’approche de Bergen

Et puis, Bergen… Arrivée vers 14:45, sous un beau ciel bleu. Trois ou quatre énormes bateaux de croisière sont en ville, par contre! Bien du monde partout! Bergen est un site Unesco! Nous sommes allés nous amarrer dans Vågen, le port réservé aux visiteurs, tout au fond, près du Fish Market. Animé et coloré, ce centre ville portuaire est magnifique.

5Andrée Anne Rachel au quai Bryggen dans le port Vågen à Bergen

6Nous sommes amarrés au quai à pneus, donc à planches pour nous!  

La belle Bergen du XIe siècle, site de l’héritage mondial de l’Unesco…À part la nuée de touristes qui compliquent la prise de photos des rues bordées de magnifiques maisons  anciennes en bois aux couleurs ocres et rouges, de toute beauté.Ainsi que les minces ruelles aux murs remplis d’escaliers et de multiples perrons étroits et sur de multiples étages,  où se sont installées une kirielle de boutiques d’artisanat et de touristes, je ne sais pourquoi (hum, la nuée de touristes venant voir ces murs)… C’est le quartier Bryggen, médiéval, reconstruit sur des fondations du XIe siècle, un site Unesco du patrimoine mondial! Bryggen s’étend le long du port en une succession de façades étroites et hautes très colorées et pointues!
7Ruelle très ancienne de Bryggen

Un peu de magasinage, et enfin des cartes postales…

Vite, on quitte les touristes et on longe le port, passant devant d’autres vieux bâtiments fortifiés mais de pierre cette fois… Bergenhus fortress  abrite maintenant le musée Bryggen, c’est-à-dire  la tour Rosenhrantz (1560) et  Håkon’s Hall (1247-1261), dont les terrains étaient malheureusement fermés pour nous en raison d’un concert ce soir.

8Forteresse Bergenhus
9Le long du portNous continuons la route du port, longeant les  installations bien aménagées par les immenses  bateaux de croisière, pour finalement grimper, par de jolies rues résidentielles comme Skuteviksveien et HenrikbWergekands Gate, dans la haute ville dont les pentes avoisinantes sont garnies de très belles maisons! Et des rues pentues et étroites, pavées à l’ancienne et bordées de coquettes demeures bien décorées. Moulures, rosiers grimpants, lampadaires, tout est charmant. On arrive à Skansen, un plan d’eau artificiel, une fontaine au centre, une belle tour blanche qui domine les environs.
10Rues anciennes pentues et étroites
11Vue magnifique de ce belvédère, et derrière, un beau sentier en lacets nous fait grimper jusqu’en haut, au mont Fløyen à 320m, le terminus du funiculaire Fløibanen.
Derrière Skansen,  un beau sentier en lacets nous fait grimper jusqu’en haut, au mont Fløyen à 320m, le terminus du funiculaire Fløibanen.Un  très beau  bâtiment blanc aux auvents rayés de vert et blanc abrite un chic restaurant et en même temps, une petite cafétéria chic et de bon goût, dont la facture montera quand même à 45$! Et je parle de la cafétéria, avec un sandwich à deux, un dessert chacun, un cafe régulier et une liqueur! Faites le compte! Mais super bon petit casse-croûte dégusté sur la terrasse au soleil donnant sur la vue panoramique de Bergen. Enchanteur! Le restaurant était le Fløien Folkerestsurant, sur Fløyfjellet, établi depuis 1925 dans la superbe villa  du compositeur Edvard Grieg.

12Au sommet de Fløyen, 320 m, on aperçoit le quai d’arrivée du funiculaire, et à l’arrière, le restaurant et sa terrasse, ancienne villa d’Edvard Grieg, compositeur. 13Le restaurant Fløyen

14Magnifique Sentier qui nous ramène en ville

Nous redescendons par le même sentier mais bifurquant à mi-chemin, nous prenons des passages en escaliers entre d’autres magnifiques maisons, plus cossues, plus récentes, et plus grosses que dans l’autre quartier. Nous atteignons l’autre plan d’eau artificiel centré aussi d’une fontaine, Lille Lungegårdsvann.

15Ruelles et escaliers entre les maisons de Bergen en haut!

16Belle plaque d’égoût!

Ceci nous mène au centre-ville, et nous découvrons de magnifiques bâtiments historiques, musées, dont le Kode (l’un des plus gros musées d’art dans la région nordique, dans quatre bâtiments), théâtres, pergola… Et les pavés reprennent un peu… Les magasins modernes aussi et des Tesla!
En voulez-vous? En v’là! Au moins 15-20 en peu de temps, une blanche, une rouge, une grise, des noires, des marines et une bronze! Plein de BMW i3, je crois, des Leaf, et plein d’autres voitures électriques, dont une Ampère! La Volt européenne! Une seule depuis 5 semaines! On s’ennuyait!

Retour par l’autre port, beaucoup plus loin, passant devant une église au clocher vert bien rond et spécial, Nykirken Church, et on finit par arriver près de notre bateau au Fish Market, rempli de clients encore à cette heure tardive, 21:00! Nous ne pouvons résister et on se paie une assiette à deux d’une seule brochette portant deux délicieuses crevettes, deux cubes de morue et un cube de saumon, brochette couchée sur une grosse portion de légumes grillés excellents, une salade crémeuse de pommes de terre en purée froide très bien assaisonnée… Un délice! À 50$… Du vol, mais délicieux! Et la moitié d’un petit pain chaud!

Retour au bateau, accosté au Zaccharias bryggen, un quai à pneus, avec nos planches et nos défenses qui ne sont plus très blanches, juste à côté d’un resto bar animé. Vue superbe sur les maisons anciennes à pignons donnant sur le port. De toute beauté!

17Bergen le soir venu

18Et la nuit! Superbe!

France et Claude

 

Shurhold  Boathouse ici

Web translation here

Samedi 17 Juin – Hennøysundet (Frøysjøen)- 61°48.7′N 05°12.9′E – 12.4mn/763.52-A

11:14
Il ne fait plus beau! Vent de face dans le fjord Nordfjorden, 25-26 noeuds, moutons sur des vagues d’un ou deux pieds environ, pas trop grosses encore! La pluie s’en vient: 40 à 50 mm sont annoncés et des vents jusqu’à 40km/h… On a déjà dépassé le vent! On a eu ce matin des pointes jusqu’à 30! Nous longeons de superbes montagnes, très hautes, surmontées de pics acérés! De grosses cascades grugent leur chemin jusqu’à la mer. La verdure grimpe jusqu’en haut malgré les pentes escarpées et des arbres réussissent à pousser sur le roc des cimes, quand même très élevées. Le beau ciel bleu ensoleillé de ce matin est maintenant couvert de nuages gris et bas.

1

2Superbe cascade, MAIS TRÈS MAUVAISE PHOTO!!!

Changement de plans! Nous irons nous ancrer après 9.45 milles nautiques seule nt à date. Au lieu de faire les 40 milles nautiques prévus. Ça sert à ça, les journées d’avance dans notre itinéraire, les imprévus de la température! L’ancrage ne semble pas fantastique (roches) mais protégé et moins creux, 25-35 pieds si possible. Le fjord est si profond, 587 pieds ici.

11:44
Je suis prête, habillée en ancrage, sous la pluie! Pantalon jaune de Phil jeune, mais encore bien trop grand pour moi! Manteau rouge de pluie, bottes, gants rouges de pêcheurs. La joie! Et comme je sors, Claude me dit qu’on ne pourra peut-être pas s’ancrer, pas très large et profond.

12:26
Nous sommes ancrés dans 33.7 pieds d’eau. À marée basse, de trois pieds max, donc au bout de notre chaîne! Les vents sont plus calmes ici, très variables,  mais montent à 14 noeuds, et même des bourrasques à 26. Il n’y a plus de vagues. Là température de l’eau grimpe toujours, nous sommes rendus à 16.9°C et dehors aujourd’hui sans soleil, il fait 14°C.

13:15
Il pleut! Bonne soupe chaude pour nous réchauffer!

19:31 Bel après-midi ! Tranquille à l’ancre sous la pluie! J’ai pu étudier  deux modules de mon cours. Claude a dormi un peu dans le cockpit  jusqu’à ce que je lui mette une couverture sur lui, ça l’a réveillé, zut. Il ventait tellement fort jusqu’à 34.8 noeuds et on tournait et tirait sur notre ancre, et même on gîtait par bourrasques! Sans voiles! Yepp!
Claude a fait des réparations mineures, mais super importantes pour moi! Il a changé le commutateur de la lampe au dessus du microondes qui venait de casser en raison de la rouille: de l’eau y coule encore de la fenêtre malgré le changé,est de position il y a cinq ans. Et il m’a solidifié mon crochet sur lequel je suspends mes linges à vaisselle! Super! Le crochet tenait par la peau du plafond en fibre de verre. Il m’a mis une belle plaque circulaire en bois. Très solide et plus joli!

Souper à faire! Du poisson!

Après souper, la vaisselle et Claude tente encore de remplir mes petits briquets au butane pour allumer mon poêle, et surtout pour brûler nos bouts de cordage. Non, ça ne fonctionne pas. Et je n’en trouve pas ici, antivent, comme chez nous! Et je ne peux pas en apporter en avion non plus! Misère!

Dimanche 18 Juin 2017 – pas bougé!

11:26
Lever tard vers 9:00 car trop de vent pour partir encore. Jusqu’à 36.8 noeuds!  Il ne pleuvait plus mais ça vient de recommencer!

Déjeuner- diner aux crêpes… Pour la fête de Claude et la fête des pères! Ma mère  lui a offert un beau couteau de voile Richard que nous avons trouvé ensemble chez Boathouse en mai. Claude était content, on n’en avait pas (oups pour la sécurité!) et ce sera très pratique dans le cockpit pour une urgence cordage à couper! Ou bien dans le sac d’urgence, alors là, ça en prendra un autre! Je lui ai offert pour la fête des pères une attache Twist orange fluo pour attacher une lampe dans sa chambre des moteurs ou le fond de la cale quand il se faufile dans les entrailles du bateau! Et, aussi, évidemment, une autre lampe! On en a jamais assez ici! On les mange!

19:53
Nous sommes en train de souper…  Toujours à l’ancre, sans avoir mis le pied hors du bateau! Pluie intermittente mais vents encore sauvages qui nous font tournoyer autour de l’ancre et la menace de chasser nous empêche de quitter Andrée Anne Rachel. On ne voudrait pas la retrouver sur la rive rocheuse! Donc tout l’après-midi fut occupé par  lecture, étude, quelques Sudoku et mots croisés, je l’avoue, et menues réparations! Et verdict final pour l’éolienne! Muerta! Elle tourne encore mais ne génère plus aucun courant! À changer en août! Elle avait cinq ans! Changée au Labrador en 2012. Une Air Breeze… La première, qui nous avait été volée en hiver pendant l’entreposage dans les environs de Montreal à Ste-Catherines,  était une WindBugger, que nous avons alors  remplacée par une Red Baron. Cette derniere a “brûlé” pendant une tempête à Terre-Neuve en 2011.

Ce soir on s’est remis à visionner Outlander! Après une journée d’étude, on pouvait faire relâche! Puis, quelques gratteux! Les premiers de l’été! Espérons qu’ils seront encore remboursables… Septembre 2016… Mais de toute façon, non gagnant!

Lundi 19 Juin – Askvoll (Granesund)      -61°20.7′N 5°04.3′E     – 50.82mn/805.36 -Q

10:29
Partis enfin de notre refuge des deux dernières journées et nuits! Il fait soleil un peu, il ne pleut plus, mais il vente encore, mais moins fort qu’hier. Quoique la même  température soit encore annoncée pour les deux prochains jours ! Claude était impatient de partir avec les 300 milles nautiques qui nous séparent de Stavanger où nous devons prendre notre avion lundi prochain! Il nous reste sept jours mais préférablement quatre ou cinq, gros Max: si l’on pouvait arriver jeudi ou tôt vendredi, ce serait mieux pour organiser les détails afin de laisser Andrée Anne Rachel au quai pendant 5 à 6 semaines jusqu’à notre retour à la mi-aout. Tout est organisé mais avec celui qui part en vacances vendredi! Oups! Au moins, la marina n’est pas fermée pendant un mois complet, comme à Tromsø en juillet dernier! C’était complexe!

3Nous quittons notre refuge!

4En chemin, beau mur rocheux!

15:51
Bon, le roulis s’amenuise! Ça fait une heure qu’on roulait d’un bord à l’autre, sur des vagues de 3 pieds environ. Serré ordis et iPad! Ça a bien été ce matin, vent de face, mais autour de 15 noeuds, Max à 22. On a bien fait de quitter le refuge! C’est vraiment moins pire que les deux dernières journées avec du vent jusqu’à 36.5 noeuds !  Pluie un peu aujourd’hui, mais surtout récemment, depuis la dernière heure, c’était moins agréable!

Là, je peux recommencer à taper sur mon ipad. J’ai réussi ce matin à compléter mon journal de bord en mails, du 10 au 16 juin! Et inclure les photos! Super! Je me rattrape! Ça va bien! Il ne me reste plus qu’à trouver du Wi-Fi pour inonder mes contacts! Hihi!

5Andrée Anne Rachel au quai d’Askvoll

Minuit
Belle soirée sous la pluie au quai, très beau quai de Askvoll où nous avons été aidés par un gentil monsieur norvégien sorti à la pluie de son abri, énorme yacht nommé Escargot.

Puis petite épicerie à deux pas, souper au resto du quai,  Askvoll Sjøbuer, puis une super douche chaude, dans le bâtiment du quai toujours. Très bien!

6Notre resto-bar au quai, Askvoll Sjøbuer,  et la douche à la porte blanche en arrière

Et le Wi-Fi au quai! Super! J’ai pu envoyer plusieurs journées, du 6 au 12 juin je crois bien! Et faire du ménage dans mon cell qui doit nettoyer aussi sa boîte courriels! Difficulté à digérer la chose! Il ne veut rien savoir de Yahoo mais s’entend mieux avec iCloud, même s’il en a des hauts le coeur! Hihi. Ça viendra!

Adjø!
France et Claude

Web translation here

Jeudi 15 Juin – Runde        -62°23.85′N 05°39.7′E – 18.4mn/710.52  -Q

13:12 Nous quittons Ålesund sous un ciel nuageux, sans pluie par contre. Peu de vent, entre 6 et 8 noeuds, du sud, sud-est. Pas trop froid, je suis encore en jupe et sandales! Première fois cet été!

Après la douche d’hier, après avoir eu si chaud à grimper Sukkertroppen, j’ai décidé de sortir du fond de ma valise, au fond de la cabine, ma jupe, ma camisole et mes sandales pour aller ce matin  à vélo en ville et grimper les 418 marches vers le resto, attraction touristique intense!

1Le bel escalier jusqu’au restaurant-café avec vue sur la belle ville d’Ålesund

2Vue d’en haut de  l’escalier

En effet, plein de gens montent ces escaliers à flanc de montagne surplombant la ville. Il y a des bancs à tous les paliers, avec quelqu’un dessus! Des regards épuisés, essoufflés, et en redescendant, paniqués même. Et pourtant de belles marches faciles à monter, régulières, basses, en ciment blanc, flanquées d’une belle rampe de fer forgé noir jusqu’au resto du soir-café du jour, tout en haut de la montagne où je suis arrivée face à face avec un petit train de touristes comme à St-Augustine, Florida, ou Disney, ou le Carrefour Laval à  Noël ou Pâques!!!  Et aussi des autos et des bus de touristes qui ont pris la route de l’autre côté! Des tricheurs! Il faut dire qu’il y a là-haut une magnifique vue de toute la ville et des nombreux bateaux de toute sorte, dont d’immenses bateaux de croisière déversant ses touristes par groupes de 2 à 10. J’ai même vu plus tôt, dans les rues en bas, deux groupes de joggers! Un professionnel, plus rapide et paré de vêtements techniques colorés, l’autre plus amateur en jeans et teeshirt blancs… Drôle.

3Très belle ville, Ålesund

Belle ville, très belle ville aux façades harmonieuses, aux couleurs pastels de grège, ocre, rose ancien. Les rues sont joliment pavées, cependant un peu difficiles à vélo!
4Belle ville, très belle ville aux façades harmonieuses, aux couleurs pastels de grège, ocre, rose ancien. Les rues sont joliment pavées, cependant un peu difficiles à vélo!

Et nous avons déniché l’autre marina pour visiteurs,  plus “in”, downown! Vraiment très bel emplacement, bordé de superbes anciennes maisons, de petits ponts, de bancs de fer forgé… Tout y est magnifique! C’était par l’entrée nord. Et nous avions passé devant mais au large, sans voir  cela, et avons fait un grand détour par le sud-est, passant par le port des immenses cargos et aboutir dans une petite marina privée tout au fond d’un cul de sac, pour nous, car fermé par un pont de 17 mètres et notre mât en fait 18!
Mais ce faisant, nous étions plus près de notre trail d’hier soir…

5La montagne Sukkertoppen que nous avons grimpée la veille

21:15 C’est l’été (même si la température est redescendue avec le retour des nuages), c’est donc l’été dans ma tête! Je sors mon pyjama d’été! J’ai eu trop chaud la nuit dernière, même sans chauffage! Manches courtes et léger coton…

Bel après midi finalement, un peu de voile pour Claude et un petit somme pour moi!

Nous sommes arrivés ici à Runde vers 16:00 après 18 milles nautiques environ. Beau petit village de pêcheurs qui abrite une colonie de macareux ainsi qu’un centre d’ornithologie, dont les bâtiments rappellent Fair Island en Écosse. Bâtiment moderne en planches de bois naturel et grandes baies  vitrées.  Et internet gratuit sur la table de pique nique à côté de la porte d’entrée, et rapide en plus! Fantastique! Ce qui m’a permis d’apprendre de bonnes nouvelles d’Amélie qui croit pouvoir prendre ses deux autres semaines de vacances fin août-début septembre pour faire les écluses du Canal Gota en Suède! À suivre! Ce serait merveilleux, et avec le vélo de Phil en plus! Hihi! On a tellement de place! On s’arrange!

Vendredi 16 Juin 2017 -   Måløy  – 61°56′N 5°07′E  – 40.6mn/751.12 -Q

14:33
Journée Plate. Lever à 6:00 am, le coeur sur la main, déjà. Nuit pourtant tranquille au quai. Mais le départ de Runde sous la pluie et sur la houle grandissante m’achève. Déjeuner froid, pas de café ni d’œuf ce matin. Dodo dans le cockpit. Grisaille. Brouillard.

Côte accidentée dont le coude bien spécial est renommé pour sa difficulté et son cimetière à bateaux. Le cap Stattlandet et ses récifs sortent du brouillard pour une photo!

5Le cap Stattlandet

Vent au près, puis un peu de travers. Mais toujours la houle. Et le vent passe de 16-17 noeuds à 8-9.

Maintenant, c’est mieux. Plus tranquille. Pas de houle. Nous entrons dans un passage intérieur, Ulvesundet, pour nous rendre à Måløy.

15:47
Nous sommes amarrés à un beau quai intérieur, près du ferry mais assez loin de ses vagues. Il fait gris, mais pas de pluie, peu de vent, 2-3 noeuds.

21:35
Bon! Nous sommes maintenant au resto San Marino à Måløy à déguster une salade grecque pour moi et … un cheeseburger avec frites, la classique pour Claude! Avec un Pepsi Max chacun, le tout pour la modique somme de 60$! Et avec internet gratuit, merci!

Repos bien mérité après une longue randonnée de 29 km  à vélo sur une route vallonneuse au bord de l’eau pour aller voir un phare et une roche! Le phare Hendanes ne méritait pas un tel acharnement, ni même la fameuse roche drôlement érodée, Kaggesteinen, devenue le symbole touristique de Måløy, pourtant située dans un village à 9 km de là! Le phare manque nettement d’entretien, tout au bout d’un joli sentier au début qui devient plus hasardeux au fur et à mesure que l’on approche du phare en grimpant la montagne au bord d’une falaise. Falaise pas du tout  protégée  par la rampe en voie de décomposition! Toute rouillée, elle a perdu des sections et menace de partir avec quiconque s’y accrocherait en perdant pied sur le sentier boueux par endroits! Et quand on parvient au Hendanes Fyr (phare), la passerelle n’y est pas plus rassurante, bordée par la même rampe rouge et rouille, ou plutôt rouille et rouge! Tous dépeinturés, les bâtiments sont en voie d’être non-réparables! Cependant, la vue est belle sur les récifs de la côte à nos pieds et les montagnes au loin, mais voilà tout!

6Henvanes fyr, pas très joli!
7Et un manque d’entretien flagrant! Ne vous approchez pas de la rampe! En tout cas, ne vous y accrochez surtout pas!

8Moins épeurant de redescendre le sentier malgré la belle rampe!

9Quand même un petit peu épeurant!

10La fameuse roche érodée symbolique de Måløy, Kaggesteinen

11Andrée Anne Rachel au quai de Måløy, quand même assez grosse et belle ville

Après souper, une douche très, très chaude dans la capitainerie luxueuse, où j’aurais pu faire du lavage gratuitement! Non, je suis en vacances! On garde le lavage pour la fin du voyage! Hihi!

Adjø!

France et Claude

webwhip_fr_560

Boathouse Blog is proudly powered by WordPress and the Theme Adventure by Eric Schwarz
Entries (RSS) and Comments (RSS).

Boathouse Blog

Boathouse blog