Written on October 29th, 2015 , Technical, Video

Written on October 29th, 2015 , Technical, Video

Engagé dans la Transquadra 2011-2012 Titou (Jean Baptiste L’OLLIVIER) a percuté une baleine quelques jours avant l’arrivée en Martinique. Vidéo à l’appui, il se filmait au moment de la collision.

 

Written on October 27th, 2015 , Voyages

English web translation here

24 Septembre 2015, Tromsø

23:57 Longue journée de travaux, et peu de travaux… Lavage des moisissures sur les combinaisons flottantes jaune et orange de Claude et de son pantalon imper jaune, sur la table de pique-nique et à grande eau…
1
La combinaison flottante orange ainsi qu’un pantalon imper tentent de sécher au soleil bas , bas même le matin!

Puis la sortie du réservoir de diesel! Pas une mince affaire! D’abord il a fallu dévisser la table et la retirer pour avoir accès à la cale et le réservoir, caché sous des fils électriques de toute sorte ainsi que des tuyaux, le ground, et des renforts de fibre de verre fixant le tout!  Il a fallu driller des trous pour faire une ligne pointillée tout en cachant les fils du côté tribord et les tuyaux du côté babord afin de briser la mince couche de fibre de verre retenant le réservoir dans la cale… Ça a marché… On avait aussi pompé le diesel restant, environ 55 litres. Puis hisser le réservoir et le sortir!!! D’abord du trou pas plus large et long que lui! Ensuite par l’escalier de l’écoutille, puis dans le cockpit et finalement par le petit trou constituant la porte de la toile pour enfin la redescendre par l’échelle haute d’une dizaine de pieds! J’ai mesuré et dessiné les formes bizarres du réservoir, genre de pyramide inversée, plus large en haut qu’en bas, et en arrière qu’en avant, et en escalier! Spécial! Et heureusement, elle était bien en train de percer lentement, montrant trois points faibles d’où le diesel semblait suinter! L’aluminium de 27 ans n’aurait pas tenu le coup longtemps! Ouf! On n’a pas fait cela pour rien! On va en faire faire une en acier inoxydable, beaucoup plus résistant et durable.

2
Vue plongeante de notre belle salle à dîner! Le bordel! On voit la table déplacée avec une partie du plancher à droite en haut, un autre morceau du plancher à moitié remis au milieu, au dessus de la fosse septique à droite et du réservoir de diesel à gauche en bas.

3
Claude sale et fatigué posant douloureusement avec son réservoir, sorti à grand peine du voilier, et descendu à bout de bras dans l’échelle à 10 pieds de hauteur!

4
Le réservoir tête en bas. On voit les endroits suintants sur les parois de “l’escalier”.

5
Le trou béant laissé par le réservoir qui descendait en escalier jusqu’au fond de la quille.

Puis Claude s’est attaqué à l’arbre d’hélice et au manchon qu’il rapportera à là maison pour le faire machiner et refaire de nouvelles vis spéciales. Sa réparation temporaire a tenu le coup mais la vis patentée avait quand même crochi et n’aurait peut-être pas tenu le coup bien longtemps! Il a retiré le PSS, genre d’accordéon en caoutchouc qui rend étanche le trou d’hélice. A changer aussi au retour. Il a enlevé l’anode au pied de l’hélice, complètement rongé par l’eau de mer salée. Le coupe-corde a été retiré également pour l’amincir et gagner quelques millimètres. Par contre, le couplent de brass résiste et ne veut pas bouger! On arrête là. Souper, vaisselle et Wi-Fi en auto à l’arrêt de bus à côté de l’info touristique!

 25 Septembre 2015, Tromsø

Belle journée ensoleillée et malgré le soleil bas, assez chaude pour finir de faire sécher encore les combinaisons et les linges à vaisselle et notre petite corde à linge de quelques vêtements.

Nous n’avons pas réussi à rejoindre le proprio de Maritim Slip And Motor. Ici, la marina est fermée ce matin! Bjorn n’est pas ici et c’est vendredi, notre dernière journée ouvrable pour régler nos affaires de moteur et de réservoir! Nous avons finalement réussi à attraper deux de ses hommes arrivés en fin d’avant midi. Au moins nous pourrons leur laisser la clef du bateau et de la paperasse pour faire bâtir un nouveau réservoir de diesel, mesures et dessins.

Heureusement qu’il a fait beau toute la journée! J’ai pu recoudre (encore!) ma toile, une autre fermeture éclair près des haubans babord, ce que j’ai fait, juchée dans l’échelle, à 10-15 pieds du sol. Une bonne heure au moins, sinon plus. Un peu peur de tomber! Je ne sais pas pourquoi!

6
Mon installation pour recoudre la fermeture éclair de la toile, en haut complètement, près des cheminées faites pour faire passer les haubans.

Entre-temps Claude est allé voir un mécanicien un peu plus loin sur la route pour faire couper un cutlass bearing et faire sortir le vieux, bien emprisonné dans l’étambeau. Opération réussie! Ce dernier nous a suggéré un autre nom pour faire construire notre nouveau réservoir, Maritim Sveiseservice, non loin. En même temps, Claude a fait égaliser son coupe-corde afin de l’amincir pour qu’il prenne moins de place sur l’arbre d’hélice. Nous avons remis l’étambeau  en place, bien étanchéifié par un tube de Mastic marin, tube neuf que nous avons dû éventrer pour sortir le produit qui ne coulait pas trop! Il semble encore bien efficace, nous étions tout collés et en perdions des bouts de gants de vinyle, tellement ça collait! Claude serrait à partir de la cale et moi, dehors! L’eau ne devrait pas rentrer par là! On ne devrait pas couler en 2016! L’hélice, quant à elle, fut toute démontée et remontée minutieusement, bien graissée elle aussi!

Claude est retourné dans la cale pour fixer un nouveau moustiquaire de métal dans le fond afin de pouvoir récupérer les outils qui pourraient s’échapper pendant les travaux, l’ancien étant tout troué. Et moi, pendant qu’il replaçait la cale, ses outils etc, je me suis attaquée au laiton de l’hélice, pas mal terni par au moins deux automnes de paresse de ma part! AF-FREUX! J’ai dû passer les deux tiers de ma bouteille neuve de MÉTAL WAX, ainsi que pas mal d’huile de coude et de poignet et d’épaules, et au moins deux bonnes heures de frottage jusqu’à la noirceur. Cinq gars sont venus à côté de moi, frotter et polir un énorme bateau moteur tout le temps que je frottais ma petite hélice, et ils sont partis avant moi! J’ai arrêté à 19:34, à la noirceur, ayant poli presque parfaitement cinq des six côtés des trois pales de l’hélice, la sixième complétée à 80% peut-être! Je ne voyais plus très bien les portions noircies! Puis je l’ai emballée dans un gros sac vert pour l’hiver! Ça sert à quoi de la frotter quand elle passe son temps cachée dans un sac vert ou bien sous l’eau! Ce sera pour le plaisir des baleines et des dauphins!

Pendant ce temps, Claude a complété l’hivernisation du désalinateur et de mon boyau d’arrosage sur le pont et sa pompe d’eau de mer. Il ne me restait qu’à faire tremper et laver très bien les deux réservoirs du désalinateur, afin qu’il ne reste aucun résidu, ni d’odeur nauséabonde qui provient du processus et des saletés de la mer, un enduit verdâtre dégueu qui s’accumule au fil du temps! Au début, les premières années, on ne faisait que rincer, rincer et rincer, mais l’an dernier, après que les odeurs ont débuté, j’ai relu les instructions et il fallait bien laver au savon… Pas mal mieux cette année!

Et je n’ai jamais réussi à utiliser la laveuse-sécheuse de la salle de bain de la marina. Elle est toute petite, et prend un temps fou, à laver puis sécher, style 4 heures à ce que j’ai vu! Quand j’ai pu la voir, car je n’avais pas le temps de la surveiller et de lui sauter dessus!

Soupons! On finit le frigo, et on doit faire une petite épicerie pour les deux déjeuners restants du samedi et du dimanche. Il me reste encore pour un lunch du midi deux pitas au thon que j’ai préparés il y a trois dîners. Demain soir, souper pizza! Pour France! Je suis en manque! Et dimanche, on finira fruits, tomates, chips, biscuits, etc…

En lavant la vaisselle et ensuite les réservoirs du désalinateur, la pompe de l’eau potable fait des siennes! Le réservoir est vide! Vois-tu, finis, les repas! On n’a plus d’eau pour laver la vaisselle! Bon timing! On ferme le réservoir de propane et on hivernise aussi les robinets d’eau potable, chaude et froide, la douche, le bain.

Repos bien mérité ce soir! Crevés, nous sommes! Quelles belles vacances! Oui, oui, on a eu de super vacances, mais les derniers neuf jours sont du travail de forcenés! Mais, ne pas se plaindre, ce ne sont pas de gros problèmes! Il y a bien pire! Et pour avoir des vacances, je l’ai toujours dit, il faut bien travailler!

 26 Septembre

Levés à 10:00! Il fait si noir sous notre toile! Et nous étions si crevée la veille!
Beau déjeuner aux Croissants chocolat et yogourts achetés la veille à l’une des trois épiceries sur la route, pas loin, la plus proche!

Vaisselle minime. Puis je m’attaque aux réservoirs du désalinateur que j’ai laissés à tremper hier soir, mais il reste encore des plaques de sel, tres dures! Ensuite, ce sera le tour aux défenses de la toile! Pour faire bomber la toile, et empêcher les frottements excessifs. Triage des vêtements à laver ici en juillet, ceux à rapporter à là maison, et ensacher ceux qui sont propres, pour éviter l’humidité et là moisissure. Les manteaux, tout le tralala…

Claude, pendant ce temps, est en train de teindre le plancher et le porte moteur du dinghy, bien installé sur le pont du bateau, où le tout séchera sous la toile pour l’hiver.

Puis on s’habille en civilisés! Cute! Bof… Moins laids! Et on sort! D’abord, visite au Maritim Senter : un magasin de produits divers pour les bateaux… Et on y trouvera notre nouveau système de chauffage Espar, Airtronic D4, pour 12500 kr ou 2100$. Taxes incluses! Vendu! Pas besoin de transporter ça en avion l’an prochain. A part que les instructions sont en norvégien! On devrait en trouver en anglais sur internet! De plus nous avons reçu d’autres références pour le réservoir (la même que la veille, mieux selon ces deux sources…) et pour le moteur, si jamais cela ne fonctionnait pas avec ceux qui ne sont pas venus cette semaine tel que promis! Il paraît que ça arrive souvent aussi au niveau des prix, qu’ils ne sont plus les mêmes après le travail!
Ce serait pour le réservoir, Maritim Sveiseservice et pour le moteur, JH Motor AS, concessionnaire des Yanmar, malheureusement fermé aujourd’hui samedi, comme là semaine dernière quand nous faisions notre tournée de reconnaissance avant de voir Bjørn de la marina Skattora et le mécanicien de l’autre compagnie… On verra! On va s’organiser à distance, par email et avec l’aide de Bjørn et possiblement de Maritim Service, au besoin.

Puis nous nous sommes rendus au Sentrum, le beau vieux centre-ville, dans un stationnement en ville dans un labyrinthe de tunnels… Avec cameras… 10$ pour 3 heures, pas pire du tout!

1
Une foule de tunnels percent le sous-sol de la colline du centre ville!

Un peu de magasinage pour finaliser nos cadeaux norvégiens, complétés également au très original musée Polaria que nous avons visité. Visionnement d’un documentaire très intéressant sur cinq écrans, quasi 150° dévoilant les beautés spectaculaires de Svalbard, la possession Arctique de la Norvège, où nous nous rendrons l an prochain, jusqu’à 81°nord de latitude.  Puis, un spectacle de phoques dans l’aquarium du musée.

2
Belle facade du Sentrum, (centreville)

Malheureusement, le musée de verre contenant le MS Polstjerna, le navire de l’expédition d’Amundsein, était fermé. A l’an prochain!

Nous avons aussi visité sur une colline une belle ancienne demeure jaune transformée en galerie d’art moderne fêtant ses 90 ans, ROMSSA DÁIDDASIIDA.

Puis visite du centre d’achat en ville où j’ai finalement trouvé une succursale de produits alcoolisés pour notre vin l’an prochain! Et ça ferme à 15:00 le samedi!

Puis nous nous sommes rendue au Centre d’achat près de l’aéroport pour acheter chez JULA de l’antigel, encore des ciseaux à herbes et un nouveau fil électrique pour le 220V.  Nous avons vu également, mais trop tard, une belle petite chaufferette électrique pour 20$ et une rallonge électrique à 20$… On ne devrait plus en avoir besoin avec notre nouveau système de chauffage! Mais ça aurait été pratique cette semaine car le système de chauffage refusait de partir depuis que nous sommes arrivés à Tromsø! Neuf jours! Brrr! Huuuumiiiiiiideeeeee!

Et enfin, mon souper PIZZA, merci!!!!

Valises à remplir et peser! Oups! Toutes les cartes marines papier de l’Islande, l’Écosse, les livres d’Ecosse, si lourds, les morceaux de bateau à rapporter, le vieux DVD inutile, ainsi que la boîte de signalement d’urgence dont on ne se servira plus…  Et la housse du coussin à corriger. On revient à la maison avec deux valises au lieu de quatre! C’est mieux!

 27 Septembre

Il pleuvait ce matin alors que nous voulions grimper la montagne derrière le téléphérique qui est actuellement fermé… En fait Claude voulait quand même, mais pas moi, pas le bout d’avoir les bottes mouillées, les guêtres sales tout l’hiver dans le bateau… On part ce soir quand même! Plutôt, nous ferons du vélo !
Et déjeuner, vaisselle minime encore (on n’a plus d’eau!)…
Mais, avant de déjeuner, encore la chaise musicale, comme on fait depuis neuf jours: je dois dégager le banc de la table, donc ôter les valises et les mettre sur le lit que je dois donc refaire avant! Et protéger le matelas contre l’humidité, alors que le côté du mur de fibre de verre est déjà transis! Merde! Tant pis, on verra l’an prochain. Je rajoute des couvertures synthétiques qui peuvent absorber et sécher, puis les coussins ensachés, comme les oreillers, le linge sale dans un gros sac de coton, les souliers à ensacher, tout cela dans le fond du lit avant… Puis, installer les valises sur le lit mais moins loin, sur le bord… Et sortir les sacs à dos, pantalons imperméables, bottes de montagne, guêtres et bâtons (Claude n’est pas encore convaincu!)…

Et déjeuner! Puis finir de vider armoires de cuisine, frigo, laver le tout… Les vélos sont restés toute la semaine dans l’auto, pas de place dans le bateau!

Puis nous sommes partis en auto vérifier où prendre les différentes trails pour les sommets environnants, visiter l’église si spéciale, mais plus belle de loin qu’à l’intérieur… Ensuite, nous sommes allés voir le camping Tromsø où nous pourrons faire du lavage l’an prochain! Le plus chic camping que j’aie vu de ma vie! Très chic, une vraie réception d’hôtel huppé! Incroyable! Et c’est pour cela que la brassée de lavage coûte 100kr! Ou 17$! Et je devrai en faire au moins 3-4, avec les literies, les serviettes des coussins, les serviettes, guenilles, linges à vaisselle, nos vêtements! Ouf! A l’an prochain!

1
L’église de Tromsø

Puis, du vélo! Nous avons parcouru 24.54 km jusqu’à 14:30, donc 1.5 h à vélo le long d’une Trail d’une longueur de 12.32 km d’un bout à l’autre de l’île, en gravois, au milieu de l’île, et de côtes en grandes côtes! Pour une île plate! Revenus par la route, bien plus belle piste! Mais pas dans le bois! Pour un grand total de 368 km de vélo cet été 2015 en Écosse et en Norvège.

2

Au bout de l’île, presque, voici la vue derrière nous, le sentier qui momtait pas mal! Ça ne parait pas trop en photo!

Retour au bateau vers 15:00 pour finaliser la fermeture d’Andrée Anne Rachel: vélos remontés dans la cabine arrière, valises sorties et repesées, et on s’en va pour l’aéroport! Vol à 21:00 ce soir Tromso-Oslo et demain matin oslo-Londres puis Londres Montréal, à 8000 km d’ici! Retour à la maison lundi soir 28 tard et au travail mardi matin le 29!

Retour en Norvège en juillet 2016!

Ciao Andrée Anne Rachel !

France et Claude

nd_fr

Written on October 9th, 2015 , Croisière/Cruising, Croisière/Cruising info, Voyages Tags: ,

Maxime2-1



La Fédération de voile du Québec ont une chance réelle de se rendre à la finale et obtenir jusqu’à 100 000dollars en subventions. Tout ce dont nous avons besoin est de terminer dans le top 5 de notre catégorie (20 projets). Si tout nos membres et sympathisants  votaient pour nous tous les jours du 6 au 23 octobre, nous pouvons terminer dans le top 5.  C’est une chance unique d’obtenir un financement supplémentaire et permettre à des milliers de jeunes à découvrir la voile. Les impacts sur nos clubs de voile et les écoles, ainsi que sur nos programmes de formation et de course pourraient être énormes.

Les enjeux sont élevés, se il vous plaît votez !!!

Vous croyez que chaque jeune devrait avoir accès aux plans d’eau qui l’entourent?

Que plus ils apprivoiseront leur environnement, plus ils seront enclins à le protéger?

Qu’en créant des activités stimulantes, nous pouvons contrer le décrochage scolaire et la sédentarité chez les jeunes?

Soutenez notre projet Votez Ici

Inscrivez-vous pour recevoir des rappels quotidiens ici


La voile
·

  • développe l’équilibre, l’agilité, l’estime de soi
  • sensibilise les jeunes à leur environnement
  • peut être pratiqué à parts égales sans égards à l’âge, au sexe ou aux capacités physiques et athlétiques
  • est un sport qui développe des notions écologiques, environnementales, mathématiques, physiques, géographiques, athlétiques, etc.

La voile à l’école

  • est un programme d’initiation à la voile intégré aux activités scolaires
  • est un prétexte d’apprentissage et de découvertes
  • offre aux jeunes la chance de naviguer, de découvrir leur environnement et d’être exposé à la sécurité nautique
  • est adapté aux curriculums de la 4e à la 6e année du primaire
  • offre aux enseignants des fiches d’activités didactiques qui lient la voile à l’environnement et l’écologie, l’histoire, l’éducation physique, la géographie, les sciences, les mathématiques, …
  • amène les jeunes à intégrer ces notions

L’école de voile mobile

  • vise à créer une école de voile itinérante afin d’offrir des activités de voile à l’école dans des communautés où il n’y a pas d’école de voile
  • permet à la population de découvrir différemment l’environnement riverain et marin qui entoure leur communauté
  • donne la chance aux jeunes des communautés plus isolées de bouger

Pour que notre projet de voile à l’école et de voile mobile voit le jour, nous avons besoin de fonds pour créer le matériel didactique, former les intervenants, donner aux écoles de voile les outils dont elles ont besoin pour implanter le programme. Nous devons également acquérir le matériel nécessaire pour l’école mobile (remorque, embarcations, vestes de flottaisons, …). Une fois le projet lancé à l’échelle provinciale, des milliers de jeunes seront initiés à la voile chaque année dans le cadre de sorties parascolaires. Notre objectif à long terme est que tous les jeunes vivant à proximité d’un plan d’eau aient accès à ce programme lors de leur primaire. Pendant l’été, alors que le programme de voile à l’école fera relâche, l’école mobile pourra se convertir en camp de jour mobile. Nous pourrons ainsi visiter des milieux isolés afin d’offrir des semaines de camps de voile, de concert avec les municipalités ou les organismes communautaires de localités qui ne sont pas dotés des infrastructures appropriées.


The Fédération de voile du Québec have a real chance to get to the finals and obtain up to a $100,000 in grants. All we need is to finish in the top 5. If everyone that supported us so far voted from October 6th to 23rd , we could finish in the top 5. This is a unique chance to obtain extra financing and allow thousands of youth to discover sailing. Impacts on our sailing clubs and schools, as well as on our training and racing programs could be huge. It would also help our instructors’/coaches’ situation and the promotion of our sport.

Stakes are high, please vote!!!

 You believe each child should have access to the lakes and rivers that surrounds them?

That the more they will get to know their environment, the more they will protect it?


That by creating fun activities, we can fight the school drop-out rate and the sedimentary lifestyle of youth?

Support our project  Vote here!

Register to receive daily reminders here

Sailing

  • develops balance, dexterity and self esteem
  • raises awareness of the environment
  • can be equally practiced regardless of age, sex, physical and athletic abilities
  • is a sport developing skills related to ecology, environment, math, physics, athletics, geography, etc.

Sailing at School

  • is an intro to sailing program integrated to academic activities
  • is a different way to learn and make discoveries
  • aims to provide each child with a chance to get on the water, discover their environment and be introduced to boat safety
  • is adapted to the school curriculum of grades 4-6
  • offers teaching aids to elementary school teachers to link sailing to environment and ecology, history, geography, sciences, math, …
  • helps youth understand and apply those subjects

Mobile Sailing School

  • is aimed at creating a travelling sailing school in order to offer the Sailing at School program in communities where there is no existing sailing school
  • allows young and old to discover their shoreline and aquatic environment
  • gives an opportunity to youth in isolated communities to be active

For our Sailing at School and Mobile Sailing School program to be launched, we need funds to create the teaching aids, train the trainers, and provide sailing schools with the tools needed to implement the program. We also need to purchase the material required for the mobile school (trailer, boats, life vests, …). Once the project is launched all around the province, thousands of youth will be introduced to sailing yearly during school outings. Our long term objective is for all children living within reach of a lake or navigable river to have access to this program while they are in elementary school. During the summer, when the Sailing at School program is on vacation, the Mobile School would be converted into a Mobile Day Damp. In conjunctions with the municipalities or local community organizations, the Mobile Day Camp will provide camp activities to communities that do not have the appropriate infrastructure.

Written on October 7th, 2015 , Info, Nouvelles/News

English web translation here

 20 septembre 2015, Tromsø encore

Journée pluvieuse en début de matinée mais nous avons quand même fait pas mal de choses sur le bateau à l’extérieur, surtout Claude. Moi, dehors, je n’ai que lavé et séché le dinghy sur le quai avec un boyau d’arrosage extrêmement puissant qui eut tôt fait de me mouiller pantalons et souliers! A l’intérieur, j’ai continué et en fait accéléré le processus de vidage d’armoires, de hiloirs et de bancs , et d’ensachage, du triage et du rangement en dehors des rangements! Donc tout dans le milieu de la place! Ce que Claude adooooore!

Avant souper, nous sommes allés nous promener en auto au Sentrum (le centre ville de Tromsø) auquel on accède par un long tunnel de quelques km, quand même! Pour une petite île comme cela! Une superbe église de bois peinte en jaune et vert trône au milieu de la place, des magasins également construits en bois peint de couleurs de terre et d’automne (ocre, brun, beige rouge vin et vert olive), de toute beauté.

1
L’une des plus grosses églises de bois en Norvège

2
Rue commerçante de magasins en bois

3
Vue de la montagne en face de Tromso au soleil de la soirée

4
Le fameux musée Polaria

5
Dans sa cage de musée, le bateau de l’explorateur polaire Amundsen

6
Le bel hotel Clarion en hauteur et en minceur!

21 Septembre 2015, Tromsø pour l’hiver, pour de bon!

Yeeesssss! Nous pouvons effectivement sortir de l’eau ici pour l’hiver! Tout est arrangé avec Bjorn Jakobsen de Skattora Marina. Super! Nous étions un peu inquiets car nous n’avions reçu aucune confirmation de sa part, ni par email, ni par lettre… Mais il avait bien classé dans son tiroir notre lettre du 28 janvier 2015 avec notre carte du bateau agrafée dessus! Ouf! Quel soulagement! Et il est de plus très sympathique et aidant! Il nous a suggéré plein de noms pour le moteur et la transmission, le réservoir de diesel, les voiles et même le système de chauffage! Le seul hic, c’est que la marina sera en vacances de la mi-juillet à la mi-août 2016, alors que nous prévoyions revenir la troisième semaine de juillet pour la mise à l’eau et le départ vers les îles polaires de Svalbard… Une chose à la fois! Il faut d’abord sortir de l’eau et ce sera après demain, mercredi 23 septembre. Donc, nous avons deux jours pour nous trouver quelqu’un pour réparer les voiles et faire les réparations moteur, transmission et réservoir diesel. Et ensuite, il nous restera quatre jours pour compléter la mise à terre et envelopper Andrée Anne Rachel pour l’hiver.

Le proprio de la marina nous a montré une affiche du réparateur de voiles situé à Finnsnes, à deux heures de route en auto d’ici. Le seul dans le coin! Nous irons aujourd’hui!

Puis il nous a fait rencontrer le proprio de Boréal Express qui était à faire réparer deux de ses dix voiliers de charter par des mécaniciens de Maritim Slip. L’un d’eux, Allan, un jeune homme sympathique, est venu voir notre moteur, la transmission et le réservoir et pense bien que ce sera possible de faire faire ces travaux par son employeur. Ce sera au moins un 10-12000 couronnes, ou 2000$!

De retour au proprio de Boréal Express, ce dernier a téléphoné pour nous au réparateur de voiles de Finnsnes et a organisé un rendez-vous pour 16:00 aujourd’hui et il pourra nous réparer notre voile sur place! Super!

Nous partons donc à l’info touristique pour chercher une carte, des infos et télécharger le plan de route sur mon cell et mon iPad! Super!

Puis belle route le long d’un superbe fjord au pied de montagnes boisées d’ocre et de vert, décorées de cascades multiples et surmontées de glaciers et de plaques de neige.

3
Montagnes au sommet enneigé le long de la route vers Finnsnes

2
Belle route et glaciers à l’horizon!

1
Belles couleurs d’automne

4
Ciel spécial

Arrivés à Finnsnes à 15:00, une heure avant notre rendez-vous, nous nous frappons à la porte barrée. Nous allons donc attendre au terminus d’autobus juste à côté où le Wi-Fi est gratuit et rapide! Wow! Grand espace, beaux sièges… Reçu un mail drôle (dans les circonstances) d’une amie qui me félicitait d’avoir été bien prudente, après avoir lu mon journal du 5 septembre partie 42, où je disais attendre Claude en sécurité, paralysée sur ma crête vertigineuse!  Je lui réponds “continue à lire! Hihi!” Et j’envoie plus tard la partie du fatidique 16 septembre quand je suis tombée sur le dos puis la tête! Elle ne me trouvera plus très prudente!

À 16:00 tel que prévu, nous nous rendons à l’atelier de voilerie, et il est ouvert! Superbe endroit, vaste, propre, séparé de son coin bureau-salon par une belle séparation de tissu marine et de vinyle clair. Les murs sont couverts des œuvres de ses petits-enfants  comme nous l’apprendra sa femme venue le rejoindre en fin de journée. Au début nous sommes retournés à notre Wi-Fi et sommes revenus après 1.5 heures mais il n’avait pas encore terminé, rendu au sommet de notre voile, le point de drisse, à lui coller, avant de la coudre, une couche d’Umbrella, un tissu résistant, à l’épreuve des rayons antiviolets, comme on était sensé  avoir sur notre génois, neuf en 2008, mais d’une qualité douteuse. En effet, toute neuve qu’elle etait, les coutures avaient lâché dans une petite tempête de vent sur le lac Ontario! Maintenant notre pointe sera marine! Comme il n’avait pas encore terminé, il a demandé à sa femme de nous servir café et gâteau au chocolat maison, délicieux. Et sa femme, charmante. Sa sœur vit à Svalbard, région polaire! Cela m’étonne tellement de voir à quel point la Norvège est habitée si haut au nord! Les courants chauds du Gulfstream les aide, il faut dire! Chez nous, l’équivalent en latitude, c’est la Terre de Baffin, pas mal plus froide et inhospitalière!

Finalement, nous repartons vers 18:20  avec notre voile après deux heures de réparations. En route, nous souperons avec des hamburgers délicieux achetés dans une station service Shell! Dans la noirceur, tout au long de la route, le profil pointu et bien découpé des hautes montagnes des alentours se dessine parmi les cumulus noirs dans un ciel bleu foncé magnifique. La route est belle et se fait bien. Quelle belle journée productive et sans encombre!

5
Profil des montagnes dans la noirceur… C’était plus beau en vrai!

22 septembre, Tromsø évidemment!

10:00 Je suis encore à faire mes crêpes! Dernier déjeuner tranquille! Nous sortons de l’eau demain finalement, c’est sûr!
Claude a très mal dormi car le moteur a mal fonctionné hier matin, a cessé de fonctionner et il faut nous rendre au quai! Mais il n’est vraiment pas loin! Au pire, on se fera tirer! Et aussi le chauffage n’a rien voulu savoir hier soir. Et il faisait 48°F ou 8.6°C au lever ce matin! Maintenant il fait 11.9°C, j’imagine avec la cuisson! Et les portes ouvertes! Il fait moins froid dehors! As usual!
Et finalement, à regarder le quai devant moi, non, ce n’est pas Aqua Seaworks, mais bien Arctic SeaWorks. Désolée!
13:50 Je suis à faire le dîner… Il fait soleil mais pas trop sur nous, à l’ombre du bâtiment d’Arctic SeaWorks. Nous avons étendu tous les pans du dodger sur le quai au soleil faible, je fais sécher le dessus de la grand-voile pour l’emballer après dîner. J’ai vidé le banc tribord et fait l’inventaire… On ne serait pas mort de faim, non! Il me restera à vider les armoires de vêtements et les garde-robes ainsi que la cabine arrière, les ceintures de sauvetage tellement humides et froides que je n’ose pas les ranger encore! Et il faudra bien que je sorte du garde-robe avant nos combinaisons flottantes pour les étendre aussi, j’aurai plus de soleil demain peut-être?
20:05 Aaaahhh bonne douche chaude ce soir à la marina après une journée de préparation à l’hiver dans tous les sens du mot! Le froid et le bateau! Emballer la bome et la grandvoile. Imperméabiliser le dodger, vider la cabine arrière pour sortir les toiles et trouver les sacs pour tout ranger, vider les garde-robes, oh surprise, de l’eau de condensation et de la moisissure, encore! Eh cette fois-ci, c’est sur la combinaison flottante une pièce ainsi que le manteau flottant et le pantalon jaune de Claude! Au printemps, c’était les miens!  Grrrr. À laver demain et faire sécher au soleil, si soleil il y a! Il est censé faire beau! Et il fait froid sans dodger! Et sans chauffage!
Demain matin, sortie de l’eau!
Zéro photo, niet!
 23 Septembre 2015, Tromsø
20:00 Ah, bonne journée de travail de bateau! Nous sommes sortis de l’eau ce matin vers 8:00, avec des courroies de 8m en arrière et 7m en avant! Le monsieur m’a dit de garder ces chiffres en tête. Alors je les écris pour la remise à l’eau en juillet prochain! Il a un peu accroché la quille en reculant, oups, le devant n’était pas assez levé, pas aussi haut que l’arrière qui avait passé! Eh oui, nous sommes sortis à reculons! Une première! Et aussi la première fois qu’on accroche! De plus, c’était la nouvelle réparation de la botte avant! Heeeee! Mais ça a l’air correct… Fiou!
1
Andrée Anne Rachel toute nue sans son dodger rouge vin attend sa sortie de l’eau… On voit derrière, à gauche, le Travel Lift qui nous sortira de l’eau!image3.jpgAndrée Anne Rachel suspendue au-dessus de l’eau sortira à reculons!2Oups, pas assez haut, monsieur!

3Claude en train de laver la coque

Puis, Claude s’est amusé à laver sous haute pression la coque et la quille. Décapant ainsi toute sa peinture anti fowling (anti salissure, ou anti croissance d’algue sur la surface sous-marine)… La coque est maintenant plus blanche et rouge vin que rouge vin et blanche! Toute picotée!

Ensuite, préparation des surfaces en contact avec la toile pour prévenir les trous et abrasions, du “padding” quoi! De vieux tapis, de vieux oreillers, du foam, des sacs de plastique, des ziplock et beaucoup, beaucoup de duct tape!

Puis, après dîner, l’installation des trois morceaux de la toile… Un casse-tête… Puis, les cordes pour bien la fixer. Et Claude a trouvé une autre place à réparer! Une fermeture éclair décousue! Merde, à recoudre demain dans l’échelle! La joie!

4

Andrée Anne Rachel toute habillée de sa toile grise… On ne la reconnaît même plus avec avec sa quille presque blanche au lieu d’être rouge! Et la vue est superbe! Beau spot!

Après souper, nous avons fixé dans le cockpit les supports du dodger, en fait son squelette car les panneaux sont rentrés dans la cabine… Et  protégé la toile arrière avec des oreillers, et installé des défenses et les bouées de sauvetage pour remplir un espace  derrière le patatras afin d’éviter que la neige s’accumule dans ce renfoncement de la toile et quelle l’écrase! Puis, l’hivernisation du moteur. On voulait faire de même avec le désalinateur, mais 20:08 fut l’heure de Cendrillon pour Claude!

France et Claude

winterfr

English web translation here

18  Septembre 2015

 Ven Tromsø, Skattøra Marina 69°42′N 019°01′E

41.70mn, 1578.46mn (2015-2), 2006.54mn (total 2015) QPL

 

09:58 Nous sommes en route vers Tromsø, un autre 45 milles nautiques peut-être. Nous louvoyons sous un vent variable de face Est, Sud-Est d’environ 12 à 22 noeuds… Et froid! Vraiment froid aujourd’hui! L’eau est à 10°C. Il ne fait pas soleil, et il a plu fort ce matin après notre départ à 7:00 am. Le paysage est bleu marine aujourd’hui, l’eau, le ciel, les montagnes! Quelques éclaircies occasionnelles, ou espérées! Heureusement hier j’ai réussi à tout faire sécher notre lavage de la veille, ainsi que toutes les serviettes  et guenilles humides qui traînaient depuis quelques jours.

13:13 La matinée fut un peu agitée avec du louvoiement, des apanages non désirés, du vent très irrégulier jusqu’à 28.4 noeuds et du froid! Je me suis donc transformée en ours hibernateur dans le cockpit sous ma couverture! Dodo! Puis lunch pas compliqué.

C’est maintenant tranquille, et nous passons devant un tout nouveau paysage, fait de
montagnes dodues,  aux bourrelets de verdure teintée d’ocre d’automne, couvertes de feuillus alignés comme en Écosse dirait-on, mais pas par culture, plutôt par coulées d’avalanches. Car le haut de la montagne est parsemé de plaques de neige.

Et Claude de me dire, “on dirait que tu vas mieux!” Oui! Je reprends ma vitesse France à nouveau! Hier au ralenti, très raide, je me déplaçais d’une allure robotique pour m’asseoir, me lever, marcher. C’était difficile de respirer car dans ma chute en montagne de l’avant veille, ma cage thoracique avait été écrasée quelquefois par moi puis par mon sac à dos! Un turnover! Mon aile droite est plus mobile. Aujourdhui je suis plus souple et vive, je peux sprinter dans l’escalier du bateau! Il me reste un léger torticolis, mon sacrum endolori et enflé et ma plaie sur la tête.

14:54 Nous entrons dans Tromsø, le but ultime de notre été 2015, à presque 400 km au nord du  cercle polaire! Nous arriverons à Skattora, la marina qui hébergera Andrée Anne Rachel cet hiver et probablement les deux autres également. Plus ça va, plus nous pensons prendre notre temps en Norvège. L’an prochain, nous nous rendrons à Svalbard, ces îles arctiques au nord de la Norvège, qui ne font pas partie de l’année douanière, donc en revenant par la côte nord-est de la Norvège jusqu’à Tromsø à la fin de la saison prochaine, nous repartons l’horloge à zéro! Donc nous pourrons en 2017 et 2018 nous promener en Norvège, redescendant la côte tranquillement vers le sud et la Suède, pour y laisser peut-être Andrée Anne Rachel pour l’hiver 2018-2019! Non pas encore la Méditerranée les amis!

1
Voici Tromsø, la Paris du Nord! Les blocs blancs de ciment comme des dominos tombés forment le musée Polaria, et l’architecture évoque les banquises de glace!

2
Notre marina se trouvera de l’autre côté de ce beau pont haut de 35 mètres. Sur la rive droite, est érigée une église très originale! En blanc!

3
Tromsø et son grand port

16:02 Nous sommes amarrés à Skattora, mais pas un chat! C’est vendredi soir! Et ce n’est pas une marina comme à Troon, qui était quasiment un vrai hotel! Bref, nous sommes amarrés à un quai de diesel ou Aqua Seaworks, quelquechose du genre. Et pas de Wi-Fi, quoiqu’un gentil jeune homme qui vit sur son voilier ici depuis 4 ans et demi avec sa blonde capitaine nous a offert d’utiliser son Wi-Fi, mais il est trop loin pour mon iPad ou mon cell. Pendant la préparation du souper, Claude s’est rapproché de son voilier, assis sur une roche, et il a réussi à se connecter pour louer une auto pour demain! Super!

4
Andrée Anne Rachel rendue à bon port! On pense!!! Skattora Marina.

Souper morue d’hier, brocoli et choufleur, et super bonnes petites pommes de terre jaunes Amandine, si délicieuses!

5
Lumière orangée très particulière et un arc-en-ciel vertical à la droite

Ensuite, nous avons attaqué l’huile du moteur et ses trois filtres, quatre même, nettoyant le filtre du turbo! Et le moteur a arrêté de fonctionner! L’un des filtres, malgré le même numéro était de conception légèrement différente et ne permettait pas l’entrée de diesel! Heureusement  Claude avait deux autres filtres neufs identiques au premier!

Puis remettre le bateau en ordre, ayant dû, évidemment, vidé la cabine arrière pour trouver les filtres neufs et sortir en même temps les vélos pour aller chercher l’auto à l’aéroport demain matin.

Nous venons de terminer à 22:22!

Les vacances sont finies! Il nous reste 9 dodos ici avant de retourner à la maison, mais beaucoup d’ouvrage et de travaux à faire faire par d’autres, ce qui sera plus compliqué à trouver! Sortir et réparer la transmission, faire construire un nouveau réservoir de diesel, faire vérifier le moteur??? Et tout serrer, inventorier, vider, laver… Tra-la-la!

Nous avons donc parcouru 2006 milles nautiques cette saison 2015, dont 1578 depuis le 11 août, notre dernier départ de Troon via Fair Isle et Lerwick aux Shetlands, Écosse.

En tout, donc, nous avons finalement parcouru 10 565 milles nautiques depuis notre départ de Montréal en juin 2011:

Été 2011 vers le Labrador (1475mn),
Puis vers le Groenland et l’Islande en 2012 (2362 mn),
En 2013, 1555 mn autour de l’Islande, aux Iles Féroé et en Ecosse en passant par les Shetlands,
En 2014, autour de l’Irlande, ainsi qu’aux Hébrides et Orcades en Écosse,  2159mn…
Et cette année, 2015, un total de 2006 milles nautiques, d’abord en Écosse en juin et finalement vers la Norvège en août et septembre.

Pour un grand total de 40 165milles nautiques sur Andrée Anne Rachel depuis 1991…

A suivre!

Ci-dessous: notre itinéraire final d’Andrée Anne Rachel en août-septembre 2015 en Écosse et Norvège

12-8 Mer  Troon, Écosse  Mise à l’eau  0 mn QPL

13-8 Jeu    En mer, Fifth of Clyde et Ñorth Channel -55º41′N 006º43′W

92.20 mn, 92.20mn (2015-2), 538.27mn (total 2015) M

14-8 Vend  En mer, Mer des Hébrides -57º21′N 006º51′W

126.70mn, 218.90mn (2015-2), 664.97mn (total 2015) M

15-8 Sam   En mer, North Minch et Mer du Nord – 58º50′N 004º36′W

125.40mn, 344.30mn (2015-2), 790.37mn (total 2015) M

16-8 Dim.   Fair Isle , 59º32’ N 001°36 W

110.70mn, 455.00mn (2015-2), 901.07mn (total 2015) QPÊ

17-8 Lun        ‘’

18-8 Mar      ‘’

19-8 Mer         “

20-08 Jeu Lerwick– Shetlands 60°09’ N 001°09′W

44.55mn, 499.55mn (2015-2), 945.82mn (total 2015) QPL

21-8 Ven               ‘’             ‘’

22-8 Sam  En mer – 61°01′N 000°15′E

73.40mn, 572.95mn (2015-2), 1019.22mn (total 2015) M

23-8 Dim   En mer -  62º45′N 003°12′E

138.00mn, 710.95mn (2015.2), 1157.22mn (total 2015) M

24-8 Lun   En mer – 64°03′N 005°46′E

121.40mn, 832.35mn (2015-2),1278.62mn (total 2015) M

25-8 Mar   En mer – 65°26′N 008°37′E

103.30mn, 935.65mn (2015-2), 1381.92mn (total 2015) M

26-8 Mer  En mer – 66°41′N 011°30′E

129.10mn, 1064.45mn (2015-2), 1510.72mn (total 2015) M

27-8 Jeu    Bodø – 67°17′N 14°23′E

95.92mn, 1160.67mn (2015-2), 1606.94mn (total 2015) QPL

28-8 Ven  “

29-8 Sam “

30-8 Dim Reine, Lofotens 67°56′N 013°05′E
67.81mn, 1235.67mn (2015-2), 1674.75mn (total 2015) QPL

31-8 Lun     ‘’

01-9 Mar   ‘’

02-9 Mer Kirkefjord, Lofotens, 67°59.6′N 013°01′E
7.23mn, 1252.90mn (2015-2), 1681.98mn (total 2015) A

03-9 Jeu Steine, Lofotens, 68°07′N 013°48′E

31.24mn, 1284.14mn (2015-2), 1713.22mn (total 2015) QPÊ

04-9 Ven Svolvær, Lofotens 68°14′N 14°034′E

22.8mn, 1306.94mn (2015-2), 1736.02mn (total 2015) QPL

05-9 Sam       ‘’                      ‘’               ‘’                         ‘’

06-9 Dim  Trollfjorden, Lofotens 68°22′N 014°56′E

20.9mn, 1327.84mn (2015-2), 1756.92mn (total 2015) A

07-9 Lun  Skipøyosen, Lofotens 68°29′N 15°12′E

11.51mn, 1339.35mn (2015-2), 1768.43mn (total 2015)  A

08-9 Mar Nordvågen, Vesterålen 68°40′N 14°40′E

22.07mn, 1361.42mn (2015-2), 1790.50mn (total 2015) A

09-9 Mer Hovden, Vesterålen  68°49′N 14°33′E

38.60mn, 1400.02mn (2015-2), 1829.10mn (total 2015) QPL

10-9 Jeu  Nyksund, Vesterålen 68°59.7′N 015°01′E

20.10mn 1420.12mn (2015-2), 1849.20mn (total 2015) QPÊ

11-9 Ven “

12-9 Sam Andenes 69°19′N 016°08′E

36.94mn, 1457.06mn (2015-2), 1886.14mn (total 2015) QPL

13-9 Dim Gryllefjord, Senja W Coast, 69°22′N 017°10′E

23.60mn, 1480.66mn (2015-2), 1909.74mn (total 2015) QPL

14-9 Lun Hamn i Senja 69°25′N 017°10′E

14.50mn, 1496.16mn (2015-2), 1924.24mn (total 2015) QPL

15-9 Mar Senje-Hopen, Senja 69°31′N 17°30′E

19.90mn, 1516.06mn (2015-2), 1944.14mn (total 2015) QPL

16-9 Mer ” “

17-9 Jeu Sommarøy 69°38′N 018°00′E

20.70mn, 1536.76mn (2015-2), 1964.84mn (total 2015) QPÊ

18-9 Ven Tromsø, Skattøra Marina 69°42′N 019°01′E

41.70mn, 1578.46mn (2015-2), 2006.54mn (total 2015) QPL

QPÊ   Quai  de pêcheur (haut quai à pneus, sujet aux marées et  nécessitant planches)
QPL.  Quai de plaisancier (quai bas normal)
M.      En mer à minuit
A.       Ancrage

 19 Septembre 2015, Tromsø jusqu’à là fin des vacances!

17:51 Il ne vente pas! Et il ne pleut pas! Bon temps pour ôter les voiles et monter dans le mât pour ôter la girouette! Le foc etait presque impeccable, deux ou trois petites abrasions que ns avons collées avec du ruban adhésif de voile. Le génois, par contre, montre de gros manques et devra être réparé par un spécialiste de voilerie qu’on devra chercher dans le coin! Nous l’avons roulé, ensaché et rangé dans le coffre arrière de notre petite Citroën DS3 rouge au toit blanc que nous sommes allés chercher ce matin à vélo. Auto parfaite et parfaitement lavée, photographiée sous toutes les coutures!

image1
Notre jolie Citroën DS3

À l’aéroport où nous sommes allés chercher l’auto de location, nous avons pu avoir du Wi-Fi! Super! Pour moi, ce fut la première fois que ce fut accessible depuis le 5 septembre, 14 jours, donc autant de journal de bord à envoyer! Je n’ai pas eu le temps de tout envoyer ce midi, je suis rendue au 10 septembre!

Puis, en auto, nous nous sommes rendus dans un gros centre d’achats, d’abord Luja, un genre de WalMart où nous avons trouvé du lave glace -18°C pour hiverniser nos conduites d’eau ici et là… De la peinture pour l’an prochain et divers autres produits…

Ensuite, un gros Remma 1000 pour une toute petite épicerie pour le lunch, des salades et des viennoises mangées sur une table à pique-nique, dehors, au soleil, près de notre auto! À la recherche de vin, et donc d’une commission des liqueurs (car ils n’ont pas le droit de vendre du vin dans les épiceries) nous sommes rentrés à nouveau dans le centre, mais peine perdue… Par contre, nous avons trouvé des idées cadeaux au kiosque d’une dame norvégienne qui vit maintenant au Danemark mais qui revient de temps en temps vendre son artisanat en Norvège, et elle était ici cette semaine! Nous avons été chanceux, car à date, le shopping fut plutôt rare!

Le retour fut plus confo que l’aller! Bien des côtes ici! En auto c’est moins ardu qu’à vélo! L’île de Tromsoya est étroite et longue de 10km. Les couleurs d’automne sont omniprésentes ici et il faisait soleil aujourd’hui… Plein de concessionnaires automobiles de luxe tous en file sur là route qui mène à notre marina Skattøra. De veux buildings ici et là. Beaucoup de condos modernes, des boites! En étage! Ça a son charme!

20:59  J’attends Claude qui prend sa douche dans la seule douche toilette de la marina, dans un container, comme à Reykjavik! Mais je trouve en mieux! On n’a pas les seaux à moppe dans les jambes! En fait l’intérieur de là douche toilette me fait penser à la douche toilette de Tromsoy, aux îles Faeroe, celle du club de voile… Avec la machine à laver dans la même pièce… Pas trop pratique! Mais l’eau est super chaude! J’attends, comme Claude avant moi, dans l’autre moitié du container, dans la partie cuisine… Une espèce de poêle-évier-frigo trône dans un coin… Et deux mini tables et deux chaises, une radio par terre. Quand même assez propre. Bien que je n’ai pas osé ouvrir là porte sous levier, comme Claude a fait en tirant la langue et plissant le nez! Je n’irai pas là!

Le début de la fin des vacances se fait sentir! Nous sommes en train de serrer plein de choses, de faire le tri de ce que l’on jette, rapporte à la maison… Nous venons de finir notre vaisselle de ce matin et du souper! Les crêpes ont un prix, dit Claude! La vaisselle!!! Eh oui! Et le temps! Il fallait partir tôt ce matin pour l’aéroport! Ah Claude sort de la douche!

France et Claude

Boathouse Blog is proudly powered by WordPress and the Theme Adventure by Eric Schwarz
Entries (RSS) and Comments (RSS).

Boathouse Blog

Boathouse blog